top of page
Ancre 1

Gastronomie : « SAOY », quand la cuisine cambodgienne devient de l'art

Cheffe Nak est devenue en quelques heures la fierté de la nation cambodgienne en remportant trois distinctions aux récents « Gourmand World Cookbook Awards ». Rappelons qu’en mai de cette année, l’hôtel Rosewood Phnom Penh avait eu le plaisir de présenter « SAOY », une exposition collective qui réunissait les trois créateurs cambodgiens auteurs du fameux ouvrage culinaire : la célèbre cheffe Rotanak Ros, ou « Cheffe Nak », l’artiste numérique Serey Sot, également connu sous le nom de « Soben », et le photographe cambodgien primé : La Mo.

 « SAOY », quand la cuisine cambodgienne devient de l'art
« SAOY », quand la cuisine cambodgienne devient de l'art

Du 10 mai au 6 juin 2023, l’exposition avait proposé des illustrations originales et des photographies d’art commandées par Cheffe Nak pour son deuxième livre de cuisine, « SAOY - The Forgotten Flavors of Royal Cambodian Home Cuisine (SAOY - Les saveurs oubliées de la cuisine royale cambodgienne).

Signifiant « manger » dans un cadre royal, SAOY transporte effectivement les lecteurs à la table royale avec une collection de recettes initialement documentées par la défunte princesse Norodom Rasmi Sobhana et que Cheffe Nak a réinterprétées et « revigorées » avec des visuels saisissants.

« J’ai eu beaucoup de chance de travailler avec Soben et Lamo, deux artistes khmers incroyablement talentueux qui ont véritablement mis en valeur les histoires, les ingrédients et les recettes du livre de cuisine grâce à leurs magnifiques illustrations », clamait Cheffe Nak.

Cette jolie et énergique Cambodgienne a consacré sa carrière à mettre en lumière les traditions culinaires du Cambodge en préservant des plats oubliés et en les partageant avec le monde entier.

Cheffe Nak
Cheffe Nak

S’inspirant du folklore cambodgien et de l’art traditionnel, les pièces de Soben illustrent les ingrédients, les décors de table et les coutumes culinaires propres à la famille royale. Du jasmin à la rose en passant par la noix de coco, les herbes fraîches, le crabe bleu cambodgien, l’anis étoilé et les clous de girofle, chaque ingrédient a été représenté avec art grâce à l’utilisation de couches de couleurs et d’ombres sophistiquées.

Illustration de Soben
Illustration de Soben

« Je suis très fier de mon travail pour SAOY, qui offre une occasion extraordinaire de mettre en valeur la cuisine authentique de mon pays par le biais de l’expression artistique », déclarait alors M. Soben, ajoutant ;

« Je suis reconnaissant à Cheffe Nak et à son équipe pour leur soutien inlassable aux traditions khmères et pour m’avoir laissé une totale liberté artistique.»

Dans le même temps, la photographie de Lamo dépeint les plats finis, sur fond de bois chauds, de soieries, de laques bordées d’or fin. Sur l’une des images, une pâte de crevettes accompagnée de riz croustillant se détache sur une toile de fond noir et doré. Dans une autre, un poulet farci d’or occupe le devant de la scène, entouré d’ingrédients locaux servis dans une vaisselle étincelante.

Poulet farci d’or  par Lamo
Poulet farci d’or par Lamo

En 2022, le Rosewood Phnom Penh avait déjà invité Cheffe Nak à transformer le menu khmer de la Brasserie Louis, établissement qui offre une vue imprenable sur le fleuve et la ligne d’horizon. Cet élégant restaurant ouvert toute la journée propose des plats français classiques et des plats cambodgiens de base préparés avec des ingrédients frais et d’origine locale. Dans le cadre de la collaboration permanente avec le chef Nak, le menu khmer comprend 10 plats, dont des plats royaux qui apparaissent dans SAOY, tels que le Soup Tea Spey Kdoab (magret de canard effiloché dans un bouillon de cinq heures à base de poulet, de bœuf, de porc et de canard) et le Bay Cha (riz frit avec du bœuf ou du poulet, des herbes, des œufs et un assortiment de légumes).

« Qu’il s’agisse d’aider les femmes khmères en milieu rural ou de partager des plats locaux avec ses fans du monde entier sur les réseaux sociaux, Chef Nak est l’un des défenseurs et ambassadeurs les plus passionnés de la culture culinaire cambodgienne », déclarait Daniel Simon, directeur général du Rosewood Phnom Penh.

« Nous sommes fiers de continuer à soutenir son travail important en exposant les contributions artistiques spectaculaires de Soben et Lamo.»

 


Comentários


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page