top of page
Ancre 1

Interview & Vidéo : Thierry Tea, « le NhamFesta 2023, une initiative pour découvrir et rassembler »

Promouvoir les cuisines khmère et régionale, soutenir les petites entreprises cambodgiennes et faire de Koh Pich un pôle de loisirs incontournable...quelques-uns des sujets abordés par le vice-président du groupe OCIC vendredi dernier.

Thierry Tea, vice-président d’OCIC
Thierry Tea, vice-président d’OCIC

Est-ce que Thierry Tea peut se présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Thierry Tea, je suis vice-président d’OCIC. Nous faisons partie du groupe Canadia et il s’agit d’un conglomérat immobilier très diversifié, Nous sommes présents aujourd’hui présent dans le secteur de l’éducation, l’hôtellerie, dans le développement immobilier ainsi que dans le médical.

Vous avez signé vendredi dernier un protocole d’accord avec une startup cambodgienne, quelques mots sur ce projet...

Donc, nous venons de signer avec Unbox Marketing le lancement du NhamFesta, un festival de cuisine qui se déroulera pendant tout le mois de décembre 2023 et qui mettra en avant plusieurs cuisines du Cambodge, donc celles des différentes provinces, ainsi que des cuisines de la région d’Asie du Sud-est.

Signature avec Unbox Marketing pour le lancement du NhamFesta 2023
Signature avec Unbox Marketing pour le lancement du NhamFesta 2023

Le but est de promouvoir la culture culinaire cambodgienne et les cuisines venant de différentes provinces, de Kampot, de Battambang, de Siem Reap, de Kampong Cham. L'objectif de cette initiative, en partenariat avec Unbox, est de permettre au public de découvrir ou redécouvrir toute cette gastronomie pendant tout le mois de décembre, jusqu’au décompte de la fin d’année.

Avez-vous une idée du nombre de stands ?

Oui, il y aura environ 180 à 200 stands qui seront présents pendant tout l’événement, ce seront donc des stands proposant toutes ces différentes cuisines. Mais, il est également prévu d’accueillir des chefs de la région et des influenceurs, ce qu’on appelle des KOL - Key Opinion Leaders - qui viendront spécialement de l’étranger pour ce festival.

Vous avez dit que l’une de vos motivations était aussi d’aider les startups locales, pouvez-vous nous en dire plus ?

C’est une volonté du groupe - et je pousse dans ce sens - de développer l’écosystème de startups et de jeunes entrepreneurs au Cambodge. Donc nous sommes en train de lancer un « Innovation Center » ici à Koh Pich et nous mettons également en place un accélérateur pour les startups et pour les PME locales.

« L’objectif est de contribuer à mettre encore plus le Cambodge sur la carte de la région et du monde, si possible. Nous souhaitons encourager des startups qui soient innovantes, que ce soit dans la Tech, dans l’événementiel et dans le développement des expériences. OCIC souhaite fortement jouer un rôle moteur dans ce segment. »

Donc, je pense que nous, en tant que secteur privé, c’est un petit peu notre devoir d’encourager les gens à soutenir ces petits business, à les développer et notamment les startups qui deviendront potentiellement les futurs conglomérats et grands groupes cambodgiens dans 20 ans, 30 ans.

À quel endroit se déroulera le Festival ?

Le NhamFesta 2023 se déroulera dans la partie Élysée de Koh Pich qui se situe au centre du quartier. Comme vous le savez, Koh Pich est aujourd’hui divisé en plusieurs zones.

Il y a la partie sud qui est résidentielle, avec également l’école canadienne et l’école française. Il y a la partie nord qui est plutôt commerciale, notamment avec les marchés de nuit et puis la partie « food » existante.

Le NhamFesta 2023

Le centre de Koh Pich est en pleine effervescence, en plein changement. C’est un « mixed-use development » où existent déjà deux parcs, le Coconut Park, le Treelion Park. Nous travaillons actuellement sur un parc supplémentaire qui sera le Central Park. Ce sera là, sur la partie Élysée, où il y a eu pendant six mois le festival Riverwalk, qui a rencontré un gros succès avec les stands de cuisine de février à aujourd’hui.

Cela s’est très bien déroulé et donc nous souhaitons avec voulu, avec Unbox Marketing, prolonger cette initiative. C’est aussi là où il y a eu, plus tôt dans l’année, le PrideFest, un autre succès. Voilà, ce sera à peu près le même endroit.

Vous avez mentionné le besoin de faire redécouvrir un peu la cuisine khmère, êtes aussi parmi ceux qui souhaitent que les Cambodgiens se réorientent plus vers la cuisine traditionnelle ?

Oui, tout à fait. En fait, je pense que de manière générale, l’art, la culture cambodgienne, riche de plusieurs centaines d’années, a beaucoup de choses à donner, notamment à la jeune population.

« Je pense qu'au Cambodge, nous sommes en train de vivre une transition générationnelle, avec la première génération d’après-guerre, qui vieillit un petit peu, la génération intermédiaire dont je fais partie, et une nouvelle génération de jeunes millennials, qu’on appelle la génération Z qui, eux, ont peut-être moins de rapport avec la culture khmère, que ce soit dans l’artisanat, dans la musique et aussi dans l’art culinaire. »

Ensuite, quand on parle avec les jeunes d’aujourd’hui, ils ont envie d’en découvrir plus, mais ils ne savent pas forcément où, quand, comment. Et donc, je pense qu’il faut contribuer à aider, à développer justement les échanges et mettre à disposition des lieux, des espaces ou des quartiers pour pouvoir les rassembler.

Aussi, nous sortons de deux ans et demi de Covid durant lesquels les gens n’ont plus communiqué. Et il y a toute une génération qui était très jeune pendant le Covid.

En fait, ça fait trois ans, donc, qu’il y a eu un manque de rassemblement, un manque d’échanges. Et je pense que c’est le bon moment de développer ça, surtout dans le contexte de l’économie actuelle.

Un petit message au public pour qu’il vienne au festival ?

Oui, donc nous invitons tout le monde à venir découvrir le NhamFesta 2023 à partir du 8 décembre 2023. Merci et à très bientôt.

 

Voir la vidéo sur You Tube

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page