Cambodge Mag

Novices à Kampong Cham

Cambodge Mag

Premier magazine francophone au Cambodge

Cambodge Mag

Premier magazine francophone au Cambodge

Cambodge Mag

Premier magazine francophone au Cambodge

Cambodge Mag

Premier magazine francophone au Cambodge

vendredi, décembre 15, 2017

Cambodge - Banque : Financer la maison de vos rêves avec BRED Bank Cambodia

Ouverte en  mars 2017 à Phnom-Penh, la BRED Bank CambodiaPlc., Filiale de la BRED Banque Populaire, est une banque dont la vocation est de financer le besoin des entreprises et des particuliers. Partisane des solutions simples et faciles, la BRED Bank Cambodia propose toute une large gamme de solutions flexibles de prêts individuels et de financements personnalisés, à court, moyen et long terme, à l'intention des particuliers et des entreprises.

M.UN Sokheng, responsable la clientèle de particuliers à la BRED Cambodge
Avec un parc immobilier en pleine croissance dans le royaume et une clientèle soucieuse de devenir propriétaire, la banque a décidé de proposer une offre intéressante avec un crédit immobilier à un taux préférentiel, et des frais réduits.

Attention, l'offre n'est valable que jusqu'au 31 décembre 2017

Le taux n'est que de 6,6 % avec un apport de 30% du capital emprunté, la durée de remboursement peut aller jusqu'à 20 ans, et le prêt peut être consenti en monnaie cambodgienne (Riel) ou en USD.

N'hésitez pas à solliciter un rendez-vous pour obtenir plus de précisions sur cette offre.

L'équipe commerciale de la BRED Bank Cambodia
Adresse:
No. 30, Preah Norodom Boulevard
Sangkat Phsar Thmey 3, Khan Daun Penh, Phnom Penh
Email : contact@bredcambodia.com
Téléphone :  (+855) 23 999 222

jeudi, décembre 14, 2017

Cambodge - Parcours : Un Cambodgien remporte le prix d’Entrepreneuriat Asie Pacifique décerné par l’Organisation Enterprise Asia.

C’est à l’hôtel Shangri-la de Manille, aux Philippines, le 07 décembre 2017 au soir que Thierry Tea, Franco Cambodgien, a reçu le prix d’Entrepreneuriat Asie Pacifique dans la Catégorie Transport & Logistique décerné par l’Organisation Enterprise Asia. Thierry Tea est le Fondateur, Chairman et CEO de PhilJets Group, startup aéronautique spécialisée dans l’aviation d’affaires et le tourisme. 

Thierry Tea, Fondateur, Chairman et CEO de PhilJets
La société est devenue en moins de quatres ans leader aux Philippines sur les segments des ventes d’hélicoptères, mais surtout en matière de gestion, financement, opérations et location d’hélicoptères et de jets privés. Sur le segment du transport aérien d’hélicoptères et avions privés, PhilJets opère pour les VIP et les conglomérats, ainsi que pour le grand public avec des baptêmes de l’air, des vols touristiques et des survols de paysages exceptionnels à travers les 7,107 îles de l’archipel des Philippines. La société est aussi très active pour les évacuations médicales, les extractions et évacuations en cas de catastrophes naturelles.

Sur le segment des services aux entreprises, PhilJets offre également des solutions de logistique aéroportuaire, de maintenance, de vente de pièces détachées mais ainsi de la formation continue pour les techniciens de l'aéronautique.  Aujourd’hui la jeune startup d’aviation d’affaires PhilJets, créée en 2013, compte une soixantaine d’employés (dont quatre français et deux Cambodgiens), et réalise un chiffre d’affaire de  3.7M USD (2017) en croissance de plus de 85% (CA de 2M USD en 2016 et 1.1M USD en 2015, 700K USD en 2014 et 300K USD en 2013). 

H130 sous management de PhilJets survolant l’île de Palawan
La Flotte qui compte trois jets privés en gestion et opérations ainsi que huit hélicoptères, est composée d’hélicoptères Airbus, Bell, Bombardier Challenger et Cessna Citation. La valeur du portefeuille en gestion de PhilJets atteint plusieurs millions de dollars US en fin d’année 2017. Ce succès rapide et le prix d’Enterprise Asia viennent récompenser le résultat d’un travail continu et acharné vers l’excellence.

Thierry Tea est né à Paris en 1981. Ses parents nés au Cambodge, sont partis étudier en France en 1973. Du côté de son père, la famille était leader dans le commerce de la farine. L’entreprise de la famille de sa mère était une des principales fabricantes de vélos, au Cambodge. Comme beaucoup de Cambodgiens, ils ont dû travailler dur après avoir tout perdu avec la guerre civile, et ont dû faire beaucoup de sacrifices pour élever leurs enfants. Thierry a toujours eu l’envie d’entreprendre, mais voulait se prouver, à lui-même et à sa famille, qu’il pouvait réussir au sein d’une multinationale.

Thierry Tea, Fondateur, Chairman et CEO de PhilJets
Thierry Tea, Fondateur, Chairman et CEO de PhilJets
Il finance ses études en travaillant à côté et en empruntant pour obtenir un Bachelor Degree au sein de la Novancia Business School après avoir accompli des stages à Philadelphie aux Etats Unis et un échange universitaire à Singapour. Il obtient plus tard son Master à l’Inseec Paris et effectue des stages à Hong Kong puis à Shanghai.
En octobre 2004, il commence sa vie professionnelle à Singapour puis aux Philippines au sein de Airbus Helicopters Southeast Asia. C’est en 2007 qu’il est promu Président et CEO d’Airbus Helicopters Philippines, devenant ainsi le plus jeune patron de filiale du groupe, puis en 2009 en tant que Country Manager d’Airbus Group aux Philippines. Après la vente record d’un montant de huit milliards de dollars US pour 80 avions (A320/A321/A330) et une autre de 290 millions pour cinquante hélicoptères, il décide en 2012 de prendre un congé spécial ''création d’entreprise''. 

Une partie de l’équipe de PhilJets
Il fonde sa Holding Singapourienne Starline Global Industries en 2012 pour rayonner en Asean, et crée PhilJets Aero Services en 2013. Début 2014, PhilJets rachète une société Zenith Air pour 20,000 dollars US et la rebaptise PhilJets Aero Charter Corporation. Finalement en 2017, PhilJets reçoit la plaque d’appréciation du plus gros opérateur d’hélicoptères Airbus aux Philippines. La croissance s’est faite sur fonds propres, le groupe n’a jamais eu recours à l'emprunt.

L’esprit entrepreneur, Thierry décide d'établir Negocia Ventures, (anciennement Agama Investment) au Cambodge en 2014 qui permet alors de créer plus d’une centaine d’emplois. Negocia a tout d’abord agi en capital-risque et investi dans l’Agriculture (Plantation de Mangues, investissement dans la société Parfum d’Indochine pour financer une plantation de Vanille à Koh Kong), mais aussi dans CMS Property Management (gestion immobilière), dans l’agro-alimentaire avec Specialized Cambodian Produces (Production de Noix de Cajou), dans le Digital (Portail digital pour la location de propriétés), dans les Services en Ressources humaines dans un cabinet de recrutement et dans la distribution et vente dans le secteur du luxe avec Jewelmer Joaillerie qui ouvre son premier magasin en Janvier 2018.

Une partie de l’équipe lors de la remise de son award APEA
Negocia Ventures vient de s’installer dans ses nouveaux bureaux sur le Boulevard Norodom. Après avoir reçu son prix , Thierry a voulu ajouter : “...ceci est un travail d’équipe, nous continuerons à avancer et à nous positionner en tant que leader du secteur grâce aux efforts de nos fantastiques équipes. Il est important de continuer à rechercher l’innovation, à créer de la valeur pour nos équipes, nos clients, nos partenaires...” Ajoutant : “...C’est une grand fierté en tant que Franco-Cambodgien d’être reconnu par un organisme qui prend en compte les recommandations des entrepreneurs de la région...”. 

mardi, décembre 12, 2017

Cambodge : Décès du délinquant sexuel Nicolosi à Prey Sar

Le délinquant sexuel australien Giuseppe Nicolosi, 61 ans, est décédé après avoir passé sept ans dans la prison de Prey Sar. Giuseppe Nicolosi, qui a toujours affirmé qu'il était innocent du viol d'une fillette de cinq ans, a été déclaré mort lundi dans un hôpital public de la capitale cambodgienne. Nicolosi purgeait une peine d'emprisonnement de huit ans à Prey Sar, dans la banlieue de Phnom Penh, où les besoins médicaux de base sont difficilement accessibles.

Prison cambodgienne. Photo: Filo/Commons
Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré que l'assistance consulaire prendrait en charge les formalités auprès de la famille. Le ministère n'a fourni aucun autre détail sur le décès, invoquant des raisons de confidentialité. Nicolosi avait été arrêté par la police parce qu'il était soupçonné d'avoir eu des relations sexuelles avec une fillette de cinq ans dans la commune de Sala Kamroeuk à Siem Reap en 2010. Son avocat avait souligné à l'époque que le témoignage de la victime et l'examen médical de cette dernière n'avaient révélé aucune preuve d'abus sexuel. Toutefois la cour ne l'avait pas suivi dans son réquisitoire et avait condamné le suspect à huit ans de réclusion, une peine confirmée lors de l'appel fait pas son avocat en 2013.

Cambodge : L'Union Européenne suspend son aide pour les élections de 2018

L'Union européenne a annoncé suspendre le financement des élections législatives prévues l'an  prochain au Cambodge, estimant que le scrutin ne serait pas  "crédible" après la dissolution du principal parti d'opposition, indique une lettre adressée mardi à la Commission électorale  nationale. 

Dépouillement à Phnom Penh. Photographie AKP
Le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP),  principale formation d'opposition, a été dissout mi-novembre par  la Cour suprême cambodgienne après l'arrestation du chef de l'opposition, Kem Sohka, accusé d'avoir voulu renverser le gouvernement avec la  complicité des Etats-Unis.  "...Un processus électoral duquel le principal parti  d'opposition a été arbitrairement exclu ne peut pas être  considéré comme légitime...dans ces circonstances, l'Union européenne ne pense pas  qu'il y ait la possibilité d'un processus électoral crédible...", indique la lettre de l'UE datée du 12 décembre 2017. L'Union européenne et le Japon sont les principales sources  de financement de la commission électorale. 

Washington fait pression également de son côté : en novembre, les Etats-Unis avaient déjà annoncé suspendre toute aide à l’organisation des élections, qui « ne seraient pas légitimes ». Après l’annonce de non-assistance électorale de Washington, Hun Sen et la Commission électorale avaient assuré que les élections se tiendraient comme prévu, même sans aide extérieure. Mardi, la Commission électorale a réservé le même accueil à l’annonce des Européens : « Les équipements, budgets, aspects techniques et ressources humaines sont déjà prêts », a réagi Som Sorida, secrétaire général de la Commission, interrogé par l’Agence France-Presse.

Cambodge - Premier Ministre - Discours : Révolution des couleurs, terrorisme et rôle de l'armée

Nouveau discours fleuve du Premier Ministre Samdech Padei Techo Hun Sen lors de l'inauguration de l''Intelligence Training Building'', un centre de formation et d'entraînement aux techniques du renseignement, à Khan Prek Pnov, ce mardi. Rappel et mise en garde concernant les révolutions des couleurs, lutte contre le terrorisme et , ce n'est pas une surprise, mise au point concernant le rôle de l'armée en réponse aux déclarations de l'opposant Sam Rainsy, qui lui ont valu une nouvelle plainte devant la Cour Municipale de Phnom Penh. Extraits du discours : 

Le Premier Ministre Samdech Padei Techo Hun Sen lors de l'inauguration de l''Intelligence Training Building''
Révolution des couleurs et terrorisme
''...La révolution des couleurs utilise les termes démocratie et droits de l'homme pour détruire les intérêts du peuple, veuillez regarder à quel point la Libye, la Syrie et d'autres pays du Moyen Orient ont été endommagés et ruinés par cette révolution...Je suis persuadé qu'une révolution des couleurs se préparait au Cambodge et notre gouvernement a permis de tuer cette initiative qui fut un échec...c'est peut-être la première fois dans l'histoire de ces mouvements de révolution...la révolution des couleurs est plus préjudiciable que le terrorisme, mais le contre-terrorisme reste une priorité du Cambodge et nous nous engageons à participer avec tous les pays du monde à la lutte contre le terrorisme...Le terrorisme et la révolution des couleurs ont les mêmes conséquences : et créer tous deux une tragédie...''

Le rôle de l'armée
''...Le rôle des forces armées cambodgiennes est de protéger le gouvernement. La neutralité n'est donc pas logique car elles défendent la majorité au pouvoir. Si quelqu'un commet un crime, le gouvernement a le droit d'ordonner aux forces armées d'intervenir. Le parti politique en lui-même n'a pas le droit de commander l'armée, mais le gouvernement issu des élections a le droit d'ordonner aux forces armées d'intervenir pour réprimer des tentatives de renversement du gouvernement au nom de la sécurité nationale. Je ne commande pas l'armée en tant que chef de la formation politique CPP, je commande l'armée en tant que premier ministre du Royaume du Cambodge...l'armée n'est pas le maître du peuple mais un fidèle serviteur du peuple...les soldats viennent du peuple, sont nés du peuple, donc tout doit être fait en accord avec les intérêts du peuple, l'armée n'est pas le chef du peuple, je le répète, l'armée est le fidèle serviteur de notre peuple...''

La déclaration du Premier ministre Hun Sen est venue après que Sam Rainsy, l'ancien président du parti dissous, ait incité à la suite d'une interview à la télévision francaise, les forces armées cambodgiennes à renverser le gouvernement au pouvoir. Hier, le représentant du tribunal municipal de Phnom Penh a convoqué Sam Rainsy pour comparaître le 11 janvier 2018, afin de clarifier ces accusations d'incitation d'une armée à se rebeller contre le gouvernement. Il est toutefois peu probable que l'audience ait lieu en la présence de l'ancien chef de l'opposition en raison des condamnations dont il fait déjà l'objet. 

Cambodge : 150 000 tonnes de caoutchouc exportées en 2017

Au cours des onze premiers mois de 2017, le Cambodge a exporté plus de 150 000 tonnes de caoutchouc, soit une augmentation de 31%,  par rapport à la même période en 2016, indique le rapport officiel du Département général du caoutchouc au Ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche publié mardi.

150 000 tonnes de caoutchouc exportées en 2017
En 2016, seules 140 000 tonnes de caoutchouc ont été exportées, pour des recettes de 180 millions de dollars contre 250 millions en 2017. Le Département général du caoutchouc a signalé qu'au cours des onze derniers mois de 2017, le Cambodge a récolté exactement 152 962 tonnes de caoutchouc avec un prix moyen exporté de 1 625 dollars la tonne. En 2017, les plantations d'hévéas cambodgiennes couvraient 440 000 hectares de terres. Le Cambodge exporte du caoutchouc vers la Chine, le Vietnam, Singapour et la Malaisie.


Cambodge - Eau potable - Assainissement : Gros projet de la Banque Asiatique pour Battambang, Kampong Cham, Siem Reap et Sihanoukville

Le Conseil d'administration de la Banque asiatique de développement (BAD) a approuvé un prêt de cinquante millions de dollars pour développer et améliorer les services urbains d'approvisionnement en eau et en assainissement dans quatre des plus grandes villes du Cambodge, qui sont des centres commerciaux, industriels et touristiques en plein développement : Battambang, Kampong Cham, Siem Reap et Sihanoukville

Gros projet de la Banque Asiatique pour Battambang, Kampong Cham, Siem Reap et Sihanoukville
La Banque asiatique de développement gérera également une subvention de dix millions de dollars du Fonds japonais pour aider à financer une nouvelle usine de traitement des eaux usées, économe en énergie à Battambang. La BAD projette également d'administrer un cofinancement de quarante millions d'euros (43,54 millions de dollars) de l'Agence Française de Développement (AFD), qui financera en partenariat le projet dans les quatre villes.

"...Alors que l'urbanisation au Cambodge se poursuit à un rythme rapide, il faut s'assurer que les gens aient accès à des services d'approvisionnement en eau et un système d'assainissement sûrs et fiables pour soutenir leur productivité et leur vie quotidienne...", indique Michael White, spécialiste du développement au Département Asie du Sud-Est de la BAD. "...La BAD travaillera en étroite collaboration avec le gouvernement du Cambodge pour s'assurer que les gens, en particulier dans les centres urbains en croissance rapide du pays, aient accès à ces services urbains de base...", ajoute-t-il.

La population urbaine du Cambodge s'accélère à un rythme soutenu, le nombre de personnes vivant dans les villes devrait atteindre environ 30% du total du pays d'ici 2030. Ce phénomène a contribué à la croissance du pays au cours des dernières années et à l'émergence des villes comme Battambang, Kampong Cham, Siem Reap et Sihanoukville, villes du projet, qui ont également accru leurs besoins de services urbains de base tels que l'approvisionnement en eau et l'assainissement. Actuellement, seulement 42,2% de la population urbaine - à l'exclusion de la capitale Phnom Penh - ont accès à l'eau courante et 80,2% ont accès à un assainissement amélioré, seulement 10,7% ont accès à l'égout et au traitement des eaux usées.

Le projet provincial d'approvisionnement en eau et d'assainissement améliorera l'approvisionnement en eau à Battambang et Kampong Cham, bénéficiant ainsi à 209 000 personnes supplémentaires - soit environ 40 000 raccordements - d'ici 2022, grâce à la construction de deux stations d'épuration d'une capacité totale de 61 600 mètres cubes par jour, et de nouveaux réseaux de distribution d'une longueur totale de 161 kilomètres. Cela augmentera la couverture de l'approvisionnement en eau par canalisation à environ 90% de la population dans les villes du projet, se rapprochant de l'objectif de 100% du gouvernement d'ici 2025.

En outre, le projet améliorera les services d'assainissement urbain en construisant une nouvelle usine de traitement des eaux usées à Battambang et en agrandissant l'usine de traitement des eaux usées de Sihanoukville, avec une capacité cumulée de plus de 31 000 mètres cubes par jour. Un nouveau système de gestion des boues sera également construit à Kampong Cham et un nouvel égout principal de 3,7 km sera construit à Siem Reap pour réduire la pollution, et améliorer l'environnement urbain de cette destination touristique internationale.

Le coût total du projet s'élève à 119,17 millions de dollars, le gouvernement contribuant à hauteur de 10,54 millions de dollars et le Fonds d'investissement de l'Union européenne fournissant une subvention de 4,67 millions d'euros à l'AFD pour soutenir les mesures d'efficacité énergétique, les branchements d'égouts domestiques gratuits. La date d'achèvement du projet est prévue à la fin de 2022.


Cambodge : Les experts des Nations Unies enquêtent sur les bombes chimiques

L'équipe technique de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC - OPCW) commence aujourd'hui son enquête sur les armes chimiques larguées par les États-Unis pendant la guerre du Vietnam. L'annonce a été partagée hier par le vice-Premier ministre et ministre de la Défense du Cambodge, Samdech Pichey, Sena Tea Banh, lors du lancement du Plan d'action national chimique, biologique, radiologique et nucléaire - Nuclear Radiation Chemical Action Plan (CBRN) du Cambodge.

Les experts des Nations Unies enquêtent sur les bombes chimiques
L'enquête, a ajouté le ministre de la Défense, aura lieu dans les provinces cambodgiennes du Mondulkiri, de Thbong Khmum et Svay Rieng. L'initiative de l'OIAC sur les problèmes des bombes chimiques au Cambodge fait suite à un appel lancé par le gouvernement royal du Cambodge en octobre à l'agence des Nations Unies après avoir découvert que ces armes chimiques non explosées menaçaient la santé des habitants de Svay Rieng, plus d'une centaine d'entre eux avaient dû être hospitalisés pour des problèmes d'allergies et de brûlures.
Avec Phal Sophanith - AKP Phnom Penh, décembre 2017 -