top of page
Ancre 1

Tourisme & Kampot : Lundy Taing d'Amber Kampot, la passion souriante

Depuis juillet 2020, le Cambodgien Lundy Taing dirige l’hôtel Amber Kampot. Personnage hyper actif, avenant et plein de bonne humeur, Lundy est aussi un hôtelier passionné qui n’a pas hésité à se remettre en question pour gérer cette destination pas tout-à-fait comme les autres.

Parlez-nous un peu de vous et de votre parcours

Je m’appelle Lundy Taing. En fait, je suis né à Battambang, mais j’ai déménagé à Siem Reap en 1995 et je suis toujours résident là-bas. Actuellement, je suis directeur d'Amber Kampot. Mon parcours a commencé par un hôtel de Siem Reap. En 2001, j’ai intégré l’Hôtel de La Paix avant de poursuivre dans d'autre hôtels. Enfin, en 2015, j’ai rejoint le groupe Thalias. J’ai travaillé au Malis Siem Reap et également pour celui de Phnom Penh. Un an après j’ai enchaîné avec le Banyan Tree, mais quand le Covid est arrivé ils ont décidé de fermer, alors j’ai déménagé à Kampot et je travaille à Amber depuis 2020.

Comment êtes-vous arrivé ici ?

Je connaissais bien l’ancien directeur général de Templation à Siem Reap, car sa fille étudie aussi dans la même école que mes enfants et il m’a demandé si je voulais travailler à Kampot. J’ai dit oui et il m’a envoyé le formulaire de candidature. J’ai postulé, ai été admis, puis je suis venu à Kampot en juillet 2020.

Comment définissez-vous Amber Kampot ?

Amber Kampot s’adresse à tout le monde parce qu’en tant que centre de villégiature, notre marché est local, local haut de gamme et aussi touristique. Pour les touristes, nous accueillons tout le monde, les Américains, les Australiens, les Français, les Britanniques, les Européens, les Chinois. Tout le monde est donc le bienvenu à Amber Kampot.

Quel type d’activités proposez-vous ?

Comme nous avons un accès direct à la rivière, nous nous concentrons sur les activités nautiques. Nous proposons donc, à titre gracieux, du kayak, du paddle, du vélo aquatique, du Hobie -cat, du ski nautique et d’autres activité ludiques. Je pense que nous sommes les seuls à faire cela. Ensuite, nous proposons d’autres activités comme la promenade en bateau au coucher de soleil qui est très populaire, et aussi le dîner flottant ainsi que le pique-nique sur une île.

Nous proposons aussi des promenades à l’aube en kayak dans la forêt de mangroves à Trapaing Sangke. Bientôt, nous travaillerons avec l’association Marine Conservation et nous pourrons emmener nos clients voir les dauphins.

Cela, c’est pour les activités sur site, mais nous organisons également des excursions, des journées spéciales de découverte des endroits emblématiques de la région.

Quels sont les challenges dans la direction d’Amber Kampot ?

En fait, j’aime beaucoup Amber Kampot parce que j’aime l’eau et qu’il y a beaucoup d’activités liées.

« Avant, je ne savais même pas conduire un bateau, ce qu’était le ski nautique ou la planche à voile, mais depuis presque quatre ans à Kampot, je sais tout faire. Pour moi, c’est très excitant de travailler dans cet hôtel. »

Après le COVID, la situation est devenue assez difficile, mais je pense que les gens vont venir de plus en plus à Kampot. Le gouverneur est très actif dans la promotion de la région. J’espère donc qu’à l’avenir, Kampot accueillera de plus en plus de touristes.

Aujourd’hui, nous avons un défi à relever parce que notre clientèle principale est locale.

Et maintenant que les frontières sont ouvertes, bon nombre de Cambodgiens choisissent de se rendre à l’étranger.

Les touristes étrangers reviennent, mais très lentement. Aujourd’hui, nous en accueillons quelques-uns, mais cela ne permet pas encore de compenser la perte du marché local.

D’autres attractions à mettre en valeur chez Amber Kampot ?

En fait, les gens viennent ici pour le dépaysement et aussi la découverte de la région. Notre hébergement est très luxueux et nous nous efforçons de proposer une gastronomie de grande qualité, en phase avec le prestige de notre établissement. Notre chef, Dimanche, est quelque'un de très créatif qui propose des nouveautés « fusion » régulièrement afin de contenter notre clientèle d’habitués. Nous avons en effet 30 à 40 % de nos clients qui sont des habitués, donc il faut les divertir, avec nos activités, mais aussi avec notre carte.

En conclusion, vous vous sentez heureux ici ?

Tout-à-fait, c’est un travail prenant, mais excitant, qui permet de toucher un peu à tout. Ayant choisi ce métier, je me réjouis de pouvoir l’exercer dans un endroit aussi privilégié.

Comentarios


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page