forum 1.jpg
forum 2.jpg

Siem Reap & Loisirs : Découvrir l'art traditionnel de la céramique

Parsemée d'étonnants temples anciens, la terre sacrée d'Angkor, dans la province de Siem Reap, a bien d'autres expériences culturelles à offrir aux voyageurs.

L'actrice cambodgienne Shin Yubin suit un cours de poterie au Centre de céramique khmer. Photographie fournie
L'actrice cambodgienne Shin Yubin suit un cours de poterie au Centre de céramique khmer. Photographie fournie

L’une de ces expériences est le cours de poterie éducatif et ludique du Khmer Ceramics Centre. Cette étape auparavant très prisée des voyageurs étrangers attire de plus en plus de touristes locaux qui souhaitent apprendre la poterie et ramener leur œuvre en souvenir.

« En raison de la pandémie, nous avons connu une forte baisse du nombre de visiteurs étrangers quotidiens. Heureusement, nous avons à présent de nombreux Cambodgiens au cours des six derniers mois », explique Nhoeb Panha, responsable de la production au centre.

Le travail de Panha consiste à planifier et à organiser l’ensemble du processus de production, de la première étape au produit final. Et, il fait ainsi écho à la « mission » du fondateur Serge Rega, qui est de contribuer au développement économique et social de la province.

« En pratiquant ces arts, nous assurons la renaissance et la survie du grès et de la céramique traditionnels cambodgiens qui risquaient de disparaître. Nous sommes très fiers de notre entreprise », déclare-t-il.

Lorsque M. Rega est venu pour la première fois au Cambodge en 1999, ce vacancier belge a alors été captivé par la culture du royaume, ses temples anciens et le sourire de ses habitants.

En se plongeant dans l’art et l’histoire du pays, ce passionné de poterie a été attristé par la disparition des arts céramiques traditionnels pendant la période des Khmers rouges.

L'art de l'argile est façonné par vos propres mains sur le tour du potier. Photo Kravan
L'art de l'argile est façonné par vos propres mains sur le tour du potier. Photo Kravan

Il a travaillé sur d’anciennes céramiques khmères comme passe-temps dans son jardin et a été inspiré pour faire revivre les anciennes techniques de poterie et de céramique.

En 2001, Serge Rega retourne au Cambodge pour fonder un petit centre artisanal à Siem Reap, qu’il appelle « le cœur spirituel et artistique du Royaume ».

Là, il travaillera avec quelques artisans passionnés pour aider à créer une communauté locale de potiers.

« Au cours des années suivantes, je me suis concentré sur la mise en œuvre des techniques traditionnelles de céramique khmère faite à la main et, après avoir effectué des recherches sur les anciennes techniques, j’ai construit un four à bois et j'utilise des glaçures naturelles à base de cendres de bois », explique M. Rega.

Le petit centre de céramique s’est transformé en entreprise sociale, le Khmer Ceramics and Fine Arts Centre, en 2006, dans le but de « faire revivre la céramique khmère, autrefois prospère, et de fournir des formations et des emplois aux communautés défavorisées ».

« Nous utilisons des compétences artisanales et fabriquons des produits de grande qualité. Nous voulons transmettre ces compétences aux générations futures afin d’offrir un bel avenir à notre communauté et de garantir la pérennité de ces compétences. Nous serons très heureux si quelqu’un souhaite participer à notre projet et visiter notre centre. Les cours de poterie permettent aux gens de faire l’expérience directe de l’ancien processus de création de céramiques. Notre argile est de l’argile cambodgienne locale et nos tours de potier sont de conception traditionnelle », explique M. Panha.

L'actrice Kim Chanbormey a visité le centre en septembre. Photo fournie
L'actrice Kim Chanbormey a visité le centre en septembre. Photo fournie

Selon lui, la plupart des visiteurs expérimentent quelque chose de nouveau et d’enthousiasmant. Ils apprennent à utiliser un tour de poterie et des outils de sculpture traditionnels khmers pour concevoir leur objet dans un environnement paisible et amusant.

« Nous proposons aussi des cours de poterie et de peinture tous les jours, pour les adultes et les enfants à partir de trois ans. Aucune connaissance préalable de la céramique n’est requise », précise M. Panha.

« Pendant les cours de poterie, les participants fabriquent un bol angkorien en utilisant le tour traditionnel. Après l’avoir terminé, nos professeurs feront une démonstration de la sculpture décorative pour le rendre plus unique, en utilisant des outils spéciaux pour les débutants », explique-t-il.

Tout le matériel artistique sera fourni et à la fin de la session, les participants pourront emporter leur poterie et recevront un certificat de participation à cette formation.

Un magnifique motif de lotus est sculpté chez Khmer Ceramics. Photo fournie
Un magnifique motif de lotus est sculpté chez Khmer Ceramics. Photo fournie

« Nos cours de poterie et de peinture durent une heure et 45 minutes chacun. Le coût est de 25 dollars par personne. Maintenant, nous avons 30 % de réduction pour les deux cours. Chaque cours ne coûte que 17,50 dollars », explique-t-il.

Les communautés locales ont également la possibilité de gagner leur vie en enseignant l’art de la céramique, ce qui a attiré un nombre croissant de visiteurs locaux, en partie grâce aux posts des célébrités sur Instagram et Facebook.

« Les entreprises ou les écoles peuvent contacter le centre à l’avance et celui-ci organisera un programme comprenant des activités passionnantes et un buffet », explique M. Panha.

Outre les cours de poterie et de peinture, le centre vend également des produits faits main par des habitants de Siem Reap, dans sa boutique et en ligne.

« Notre boutique en ligne se trouve sur www.khmerceramics.com. Nous avons plus de 500 pièces disponibles en ligne . Vous pouvez voir une grande sélection de produits dans chaque section.

« Il est très facile d’acheter via notre boutique en ligne. Notre équipe de vente est toujours prête à vous aider par téléphone ou par message si vous avez besoin d’aide. La livraison est gratuite dans un délai de deux à trois jours dans tout le Cambodge », ajoute-t-il.

Les prix commencent à 0,50 $. La variété des produits va de la vaisselle de qualité faite à la main, des pièces de décoration intérieure, des articles de spa et de salle de bain, des sculptures uniques, des œuvres d’art et des décorations murales.

Une partie de la cuisson à Khmer Ceramics. Photo fournie
Une partie de la cuisson à Khmer Ceramics. Photo fournie

« Nous avons des gens qui aiment l’art et la céramique artisanale dans l’industrie de l’hôtellerie et de la restauration. Ils soutiennent nos produits. Nous bénéficions également du soutien d’entreprises locales, et nos clients sont étonnés par nos designs uniques et la qualité de nos produits, qui sont vendus à des prix raisonnables », explique M. Panha.

 

Le centre est situé au 0207, River Road, Traing gillage, commune de Slakram, ville de Siem Reap.

Pour plus d’informations, contacter-le 017 843 014 ou : booking@khmerceramics.com

Hun Sopheara avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône