top of page

Phnom Penh & Gastronomie : « Presto a Siena ! », l'authentique cuisine italienne...

Il est ironique de constater que l’une des gastronomies les plus appréciées au monde est aussi l’une des plus méconnues. La cuisine italienne a beaucoup plus à offrir que la pizza et les pâtes, et c’est ce que le groupe Thalias est impatient de faire découvrir au Siena à Flatiron.

Giuseppe Napoletano, nouveau chef du Siena à Flatiron, Phnom Penh.
Giuseppe Napoletano, nouveau chef du Siena à Flatiron, Phnom Penh

Petit plongeon dans l'histoire culinaire incroyablement riche et variée de l'Italie pour donner un aperçu de ce qui sera proposé au sein de ce nouvel établissement.

Le groupe Thalias est très enthousiaste à l'idée d'ouvrir (bientôt !) le Siena à Flatiron, un tout nouveau « steak house » italien dont la cuisine s'appuie sur de véritables ingrédients italiens et sur la cuisine traditionnelle du nord et du sud du pays, le tout servi dans un cadre contemporain sophistiqué avec une vue spectaculaire sur toute la capitale. Un ajout spectaculaire à la scène gastronomique de Phnom Penh.

Siena à Flatiron
Siena à Flatiron

La cuisine italienne est l'une des plus appréciées au monde, et ce pour de nombreuses et excellentes raisons. Elle combine de fameuses saveurs avec une approche de la préparation plus simple que celle de la cuisine française, et une attention toute particulière portée à la fraîcheur, au caractère régional et à l'aspect pratique.

le premier livre de cuisine européen, écrit par Apicius, a été créé à Rome au Xe siècle
Le premier livre de cuisine européen, écrit par Apicius, a été créé à Rome au Xe siècle

Les Italiens savent que les bons ingrédients sont essentiels et ils sont tout aussi sérieux que leurs voisins du nord. En fait, la cuisine et l'alimentation étaient considérées comme si essentielles que le premier livre de cuisine européen, écrit par Apicius, a été créé à Rome au Xe siècle et que le premier livre de cuisine imprimé, écrit par Platina, est apparu 500 ans plus tard.

Mais si la cuisine italienne est généralement considérée comme plus « accessible » — moins compliquée, moins sophistiquée, moins chère — que la cuisine française, c’est souvent parce que toutes les complexités de la cuisine italienne n’ont pas voyagé aussi loin. La cuisine italienne englobe un vaste monde au-delà des pizzas et des pâtes que nous connaissons tous si bien, et c’est un monde plein de saveurs riches.

Et cela est tout à fait logique si l’on considère l’histoire de l’Italie. Si l'on interroge un Italien sur la cuisine de son pays, il demandera d’où elle vient. Et la réponse sera : « Eh bien, l’Italie ! », et il dira, « Oui, mais d’où ? »

L’État-nation connu aujourd’hui sous le nom de « botte » n’a vu le jour que dans la seconde moitié du XIXe siècle, suite à l’unification d’un ensemble de villes-états et de républiques, qui avaient chacune leurs dialectes, leurs traditions et, bien sûr, leurs cuisines distinctes.

Ainsi, lorsqu'on parle de « cuisine italienne », on évoque en réalité une cuisine qui peut être bolognaise, vénitienne, romaine, milanaise, toscane, piémontaise, sicilienne, napolitaine, etc...

En plus de cela, il y a une longue histoire de conquêtes, à la fois vers l'extérieur, l'Empire romain venant à l'esprit, et vers l'intérieur avec les invasions des Grecs, des Maures (appelés Sarrasins en Italie), des Vikings, etc. Chacune de ces invasions a laissé ses propres traces encore visibles aujourd'hui.

Par exemple, la fabrication du fromage de brebis salé Pecorino remonte à l'influence grecque. Vous trouverez également d'autres influences de voisins tels que la France, l'Autriche et les pays des Balkans dans des plats tels que les spätzle Tirolesi, des pâtes germaniques aux épinards avec du jambon de speck fumé et une sauce à la crème.

fromage de brebis salé Pecorino
Fromage de brebis salé Pecorino

Ensuite, il y a la géographie extraordinaire de l'Italie : une longue péninsule avec le deuxième plus long littoral d'Europe, flanquée de la mer Tyrrhénienne à l'ouest, de la Méditerranée au sud et de l'Adriatique à l'est, et surmontée par les Alpes au nord qui se transforment en la seule grande plaine d'Italie.

C'est la région laitière de l'Italie, où l'on cuisine la viande, le beurre est largement utilisé et les aliments de base sont le riz pour le risotto et la farine de maïs pour la polenta. Partant de cette plaine, les Apennins s'étendent sur toute la longueur du pays, comme une gigantesque colonne vertébrale, séparant une côte de l'autre et entrecoupée de vallées dont les peuples étaient isolés les uns des autres, tout comme leurs cultures, leurs coutumes et leurs cuisines.

 les Alpes au nord qui se transforment en la seule grande plaine d'Italie
Les Alpes au nord qui se transforment en la seule grande plaine d'Italie

Cette chaîne de montagnes est également responsable d'une étonnante variété de zones climatiques pour un si petit pays, et a également joué un rôle dans la variété des aliments italiens. Au pied de la montagne se trouve le sud, baigné de soleil, où l'huile d'olive, les pâtes sèches, les ingrédients frais et brillants et les fruits de mer en abondance dominent les jours et les nuits.

Huile d'olive
Huile d'olive

Ce n'est pas pour rien que certains des livres contemporains les plus importants sur la cuisine italienne, The Essentials of Classic Italian Cooking de Marcella Hazan (photo ci-dessous) et The Silver Spoon de Phaidon, comptent 700 et 1500 pages chacun.

À Siena, Thalias espère donner un aperçu de l'ampleur et de la diversité étonnantes de la cuisine italienne traditionnelle, faite à la manière italienne. Au plaisir de vous souhaiter « Buon Appetito » !

Illustrations Pexel

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page