Le Cambodge célèbre 30 ans d'action contre les mines terrestres

Cette année, le 30e anniversaire de l'action contre les mines au Cambodge était célébré dans la capitale par des expositions et des présentations commémorant la longue lutte du royaume contre les mines terrestres et les munitions non explosées.

L'Autorité cambodgienne d'action contre les mines et d'assistance aux victimes organisait une exposition pour commémorer les 30 ans de l'action contre les mines au Cambodge au centre de convention et d'exposition de Koh Pich. Photo fournie
L'Autorité cambodgienne d'action contre les mines et d'assistance aux victimes organisait une exposition pour commémorer les 30 ans de l'action contre les mines au Cambodge au centre de convention et d'exposition de Koh Pich. Photo fournie

L’événement, qui s’est tenu les 21 et 22 novembre au centre de convention et d’exposition de Koh Pich, a également donné lieu à des démonstrations en direct de l’utilisation d’animaux dressés pour le déminage et à des présentations sur les techniques les plus sûres à utiliser lorsqu’on tombe sur une mine terrestre potentiellement dangereuse.

Ly Thuch, premier vice-président de l’Autorité cambodgienne d’action contre les mines et d’assistance aux victimes, a déclaré lors de l’ouverture que « la préservation et l’exposition des objets historiques liés à la guerre, au maintien de la paix et à l’action contre les mines apportaient de nombreux avantages à la société, tels que la sensibilisation à ses origines pour éduquer le public et l’encourager à être fier des réalisations nationales ».

Il a également déclaré que la mission du gouvernement de déminer le Royaume avec l’aide des partenaires de développement, des opérateurs nationaux et internationaux au cours des 30 dernières années « avait contribué de manière significative à traiter les impacts persistants des guerres du Cambodge ».

L'exposition du 30e anniversaire présentait les réalisations en matière de déminage, les machines et les équipements, des démonstrations de déminage manuel ainsi que l'utilisation de systèmes de détection des mines et la détection des mines et des explosifs par des animaux tels que les chiens et les rats.

En outre, des démonstrations d’opérations de sauvetage de victimes, d’éducation à la réduction des risques, d’utilisation de technologies de gestion de l’information et de technologies de pointe pour lutter contre les mines terrestres ont été organisées, ainsi que des expositions sur les missions de maintien de la paix liées au déminage entreprises au cours des 16 dernières années par les forces cambodgiennes aux « casques bleus ».

Selon l’Autorité cambodgienne d’action contre les mines et d’assistance aux victimes, au cours des 30 dernières années, un total de 2 531 km2 — soit l’équivalent de 1 703 villages — ont été déminés et quelque neuf millions de personnes ont pu utiliser ces terres pour construire des maisons, des écoles, des hôpitaux, des ponts, des routes et des exploitations agricoles.

Au cours de leurs missions, les opérateurs de déminage ont découvert et détruit 1 151 232 mines antipersonnel et 26 112 mines antichars, ainsi que 3 028 659 autres munitions non explosées. Les mines ont fait 65 004 victimes au cours des trois dernières décennies, dont 19 818 morts.

« En raison du grand nombre et de la dispersion de mines et des ressources limitées, le Cambodge a planifié et donné la priorité à la dépollution des zones les plus touchées. La cérémonie d’ouverture du 30e anniversaire de l’action contre les mines au Cambodge a accueilli 300 représentants de ministères, d’institutions, d’ambassades, de partenaires de développement, d’opérateurs de déminage et d’étudiants.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône