top of page
Ancre 1

France & Cambodge : Redoubler d'efforts pour promouvoir et approfondir les relations économiques entre les deux pays

La France et le Cambodge ont salué l’élan nouveau donné à la relation bilatérale suite à la visite du Premier ministre M. HUN Sen en décembre 2022 et à celle de Sa Majesté Norodom Sihamoni, Roi du Cambodge en novembre 2023 et à celle du nouveau Premier ministre Hun Manet ces derniers jours.. Ils ont appelé à renforcer encore davantage les liens entre la France et le Cambodge dans les domaines historiques de coopération et à diversifier les domaines de la relation bilatérale.

Les deux parties ont également souligné l’importance de renforcer les investissements et le commerce entre les deux pays et se sont engagées à redoubler leurs efforts pour promouvoir et approfondir les relations économiques bilatérales.

La France et le Cambodge ont salué les résultats de la coopération en matière de préservation et de valorisation du patrimoine. Le succès des efforts déployés dans le cadre du Comité intergouvernemental de coordination pour la préservation et de développement du site d’Angkor, sous l’égide de l’UNESCO, a été démontré par la tenue de la Quatrième Conférence intergouvernementale en novembre dernier, actant une nouvelle décennie de co-présidence franco-japonaise. Les deux dirigeants ont évoqué la mise en œuvre d’autres projets structurants pour la protection et la promotion du patrimoine au Cambodge, notamment la rénovation et l’extension du musée national de Phnom Penh. Ils ont salué la signature d’une lettre d’intention à cette fin.

Francophonie

Les deux dirigeants ont rappelé leur attachement partagé à la promotion de la Francophonie et aux valeurs qu’elle véhicule. La France a exprimé le souhait que le Cambodge puisse être représenté à haut niveau au XIXe Sommet de la Francophonie les 4 et 5 octobre 2024 à Villers-Cotterêts.

Le Cambodge a confirmé sa candidature auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie pour accueillir le XXe Sommet en 2026. La France, en qualité de pays hôte de la prochaine édition, salue cette démarche qui contribue à la dynamique francophone en Asie-Pacifique.

Pluralisme politique

Les deux parties ont évoqué l’importance du pluralisme politique et de la pleine protection des droits fondamentaux pour assurer la vigueur de la démocratie. Elles sont convenues de renforcer leur coopération dans ces domaines dans le cadre de leurs relations bilatérales ainsi que dans les enceintes multilatérales. Le rôle crucial des sociétés civiles dans la recherche des solutions aux enjeux globaux a également été reconnu.

Neutralité carbone

La France a salué l’ambition du Cambodge en matière de climat, incarnée par l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050 et soutenue par une stratégie portée vers un environnement propre, sain et durable. La France a réitéré sa disponibilité à soutenir le Cambodge dans ses efforts pour allier développement économique rapide et transition énergétique et a souligné le rôle de l’Agence française de développement, ainsi que le démontrent les trois conventions signées pour un montant de 215 millions d’euros, et des entreprises françaises à cet égard.

Le Premier ministre du Cambodge a indiqué que son pays s’engageait à ne pas développer de barrages hydroélectriques sur le cours du Mékong ni de nouvelles centrales à charbon. Le Premier ministre du Cambodge a indiqué que son pays rejoindrait le Pacte de Paris pour les Peuples et la Planète (4P). Les deux parties sont convenues de travailler ensemble à la préparation de la Conférence des Nations Unies sur l’Océan qui sera organisée à Nice en 2025.

Coopération bilatérale de défense

La France et le Cambodge ont salué l’approfondissement de la coopération bilatérale de défense, notamment dans le cadre de la formation au déminage des soldats cambodgiens mais aussi de l’enseignement de la langue française aux Casques bleus mobilisés dans les opérations de maintien de la paix sous l’égide des Nations Unies. Cette coopération témoigne de l’engagement commun à œuvrer concrètement en faveur de la paix et de la sécurité internationales, ainsi que l’a démontré le soutien apporté par le Cambodge à la formation des démineurs ukrainiens à des fins humanitaires. Les deux parties ont exprimé leur souhait que les négociations pour la mise à jour de l’accord intergouvernemental encadrant la coopération bilatérale de défense aboutissent au plus tôt.

Relations entre la France et l’ASEAN

Les deux parties ont salué le renforcement des relations entre la France et l’ASEAN dans le cadre de leur partenariat de développement, reflétant les efforts communs visant à renforcer le multilatéralisme et la coopération dans le but de maintenir et promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité dans la région. La France a réaffirmé son plein soutien à la centralité de l’ASEAN. Les deux parties ont souligné la convergence entre la stratégie indopacifique de la France et la Vision de l’ASEAN sur l’Indopacifique (AOIP) et se sont engagées à contribuer concrètement à leur mise en œuvre.

Voix commune

La France a réitéré son appréciation des positions adoptées par le Cambodge, notamment aux Nations unies s’agissant de la guerre d’agression menée par la Russie contre l’Ukraine, qui constitue une violation flagrante de la Charte des Nations Unies. La France et le Cambodge ont rappelé leur attachement aux principes d’indépendance, d’intégrité territoriale et de souveraineté, notamment aux résolutions du 2 mars 2022, du 24 mars 2022 et du 12 octobre 2022.

Le Cambodge a salué l’Initiative pour la paix et la sécurité pour tous portée par la France s’agissant de la crise au Proche-Orient. Les deux parties ont appelé à œuvrer immédiatement en faveur d’un cessez-le-feu durable. Elles ont appelé à la libération immédiate et sans condition de tous les otages. Elles ont rappelé l’importance du respect du droit international humanitaire et appelé à la facilitation de l’acheminement de l’aide ainsi qu’à des mesures urgentes pour garantir un accès humanitaire complet, sûr et sans entrave, et à éviter un embrasement régional. Les deux parties ont rappelé la nécessité de travailler dès maintenant à l’ouverture d’un horizon politique et ont réitéré leur attachement à la solution à deux États, qui constitue la seule solution juste et durable pour répondre au droit des Israéliens à la sécurité, et aux aspirations légitimes des Palestiniens à un État indépendant, vivant dans la paix et la sécurité aux côtés d’Israël.

Promotion de la paix

Les deux parties ont réaffirmé l’importance du maintien et de la promotion de la paix, de la sécurité, de la stabilité, de la sûreté, de la liberté de navigation et de survol en mer de Chine méridionale ainsi que de la résolution pacifique des différends, conformément aux principes universellement reconnus du droit international. Elles ont mentionné les efforts menés par les pays de l’ASEAN et la Chine pour la mise en œuvre de la Déclaration sur la conduite des parties en mer de Chine méridionale (DOC) et en faveur de la conclusion des négociations pour l’établissement d’un Code de conduite en mer de Chine méridionale (COC), conforme au droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982.

Enfin, la France et le Cambodge sont convenus d’élever la qualité de leurs relations bilatérales dans la perspective d’atteindre un partenariat stratégique, en approfondissant la coopération entre les deux pays.

Source : Élysée

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page