top of page
Ancre 1

Commerce & CCIFC : Xavier Bodenes, « Une guerre des prix favorable au consommateur du Cambodge »

Xavier Bodenes, directeur des supermarchés et express Chip Mong Retail au Cambodge, figurait parmi les intervenants lors du premier Pop-up 2023 de la CCIFC ayant eu pour thème le commerce de détail dans le Royaume. S’il ne croyait pas à une guerre des prix dans le pays lors de son arrivée, il y a neuf mois, l’expert français admet aujourd’hui que cette lutte aura bien lieu, pour le plus grand bien du consommateur et obligeant aussi les grandes enseignes locales à se positionner.

Xavier Bodenes, Directeur des supermarchés et express Chip Mong Retail au Cambodge, à l'occasion du Pop-up de la CCIFC
Xavier Bodenes, Directeur des supermarchés et express Chip Mong Retail au Cambodge, à l'occasion du Pop-up de la CCIFC

Après avoir rappelé son parcours qui l’a amené de la Thaïlande au Cambodge il y a neuf mois, M. Bodenes déclarait avoir été impressionné par le développement rapide du secteur du retail — commerce de détail dans le pays.

« Je ne vais pas revenir sur des chiffres, on va dire assez impressionnants du secteur du retail au Cambodge, avec effectivement énormément de concurrence et bon nombre de supermarchés et de surfaces commerciales qui s’ouvrent. Quand je suis arrivé, on me disait que la guerre des prix aller démarrer. Je n’y croyais pas trop. Je pense qu’après neuf mois, j’y crois un peu plus », disait-il, rappelant qu’avec Aeon 3, il existe aujourd’hui trois enseignes majeures proposant des marques « assez importantes ».

À propos de cette guerre des prix, M. Bodenes précisait :

« La guerre des prix est ouverte, en particulier dans l’alimentaire. Donc, c’est effectivement une lutte contre l’inflation qui bénéficiera au consommateur ».
Ouverture de Chip Mong sur Norodom. Photo The Post
Ouverture de Chip Mong sur Norodom. Photo The Post

Chip Mong

L’expert donnait ensuite un aperçu du groupe Chip Mong, un groupe cambodgien dirigé par une famille locale, qui ne cesse d’évoluer et de se diversifier :

« Le groupe Chip Mong est d’abord un conglomérat industriel qui s’est développé dans la construction et dans le ciment. Il ne faut pas oublier aussi la partie boisson, ce sont les propriétaires de la marque Cambodia Beer, mais aussi des opérateurs hôteliers avec le Hyatt Regency Phnom Penh », expliquait-il, ajoutant :

« En 2017 - 2018, il y a eu la naissance de Ship Mong Retail avec le premier magasin qui a ouvert sur Monivong en 2018. Et ensuite, une croissance continue avec les banques et les golfs. Donc, c’est un groupe vraiment complet allant du commerce de détail en passant par la construction, l’industrie, l’alimentaire et les boissons ».

Écosystème

À la différence de ses concurrents comme Lucky ou Aeon, le groupe Chip Mong affiche une activité commerciale basée sur « un écosystème complet qui définit la base de tous les développements » :

« Aujourd’hui, nous avons quatre hypermarchés ou supermarchés intégrés dans les malls, un supermarché “stand alone” et quatre formats express. Effectivement, le groupe Chip Mong, c’est aussi du “Food and Beverage” avec des marques développées par le groupe lui-même. C’est aussi du loisir avec les espaces pour enfants et un nouveau concept de jeux d’arcade intégrés dans nos malls. C’est aussi de l’art, de la mode avec des franchises… et donc, tout cet écosystème crée une synergie qui génère la force du groupe et stimule aussi notre compétitivité sur le marché cambodgien. », expliquait M. Bodenes.

Neo game, jeux d'arcade proposés par Chip Mong
Neo games, jeux d'arcade proposés par Chip Mong

Avenir et positionnement

Selon le directeur, 2023 verra la construction de cinq nouveaux malls et surtout celle de la Chip Mong Tower qui accueillera aussi un supermarché dans ses murs.

« je ne vais pas pas trop rentrer dans le détail, mais, le développement de l’alimentaire et du supermarché alimentaire se trouve essentiellement axé sur le frais. »

« Le produit frais aujourd’hui véhicule une image pour nos supermarchés qui est primordiale. Nous sommes sur des bases simples à comprendre : fraîcheur, qualité, satisfaction du client. Je pense que la grosse différence que nous proposons concerne les produits frais, fruits, légumes, viandes et tout ce qui est aussi riz et laitages » déclarait M. Bodenes.

Import asiatique et « Food Court »

Concernant les produits d’import, la vision de Chip Mong supermarché se développe vraiment sur l’import asiatique. Selon M. Bodenes, Chip Mong a vraiment mis tous ses efforts sur le développement de l’import de produits avec la Corée et le Japon.

« On parle beaucoup de produits fort et de “’soft power” coréen. La jeunesse cambodgienne connaît sur le bout des doigts les marques coréennes. Je suis très étonné par cela et c’est une tendance sur laquelle nous nous concentrons à 100 %. », mentionnait-il avant de conclure :

« Aujourd’hui, le food court, c’est aussi quelque chose qui fonctionne très bien. C’est vraiment une solution pour nos clients de manger vite, pas cher et qui effectivement apporte énormément de trafic et constitue une porte d’entrée pour les supermarchés ».

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page