Agriculture : Premiers exports de durian cambodgien en Chine

TKY Farm, une entreprise de culture et d'exportation de durians de Monthong dans la province de Preah Vihear, a expédié plus de 120 tonnes de durians vers le marché chinois via la Thaïlande, une première pour le Cambodge.

Un vendeur dispose un étalage de durians, sur la route de la commune de Phsar Doeum Thkov, dans le district de Chamkarmon. Photo Heng Chivoan
Un vendeur dispose un étalage de durians, sur la route de la commune de Phsar Doeum Thkov, dans le district de Chamkarmon. Photo Heng Chivoan

Cette opération a été réalisée par l’intermédiaire d’un partenaire local qui s’est associé à une entreprise chinoise. Il est prévu d’étendre les exportations à 500 tonnes d’ici 2023. Le PDG de TKY Farm, Yi Sinath, a fait savoir que l’entreprise cultivait des durians depuis huit ans, avec plus de 16 000 arbres plantés sur une parcelle de 200 hectares, ce qui en fait l’un des plus grands producteurs de la province de Preah Vihear.

La plantation a augmenté régulièrement sa production chaque année, atteignant plus de 300 tonnes en 2022. Environ 4 000 arbres ont fait l'objet de récoltes cette année et 2 000 nouveaux arbres seront plantés en 2023.

Quant au prix, Sinath, qui n’a pas divulgué le montant, a confié qu’il était similaire à celui des durians de Kampot et de Kampong Cham.

La Chine étant un marché important pour les durians, TKY Farm a décidé de coopérer avec une entreprise locale pour exporter pour la première fois des durians congelés vers les côtes chinoises.

Sinath exprime l’espoir d’exporter un jour directement vers la Chine au lieu de passer par une entreprise locale ayant des partenariats avec la Chine et les pays voisins.

« Bien sûr, nous voulons exporter directement vers la Chine, car passer par d’autres pays n’est pas facile. L’année prochaine, nous trouverons un moyen plus facile d’exporter. »

Dans le passé, de nombreuses entreprises chinoises et thaïlandaises ont contacté TKY Farm pour exporter des durians en Chine, mais la pandémie a contrarié les projets, obligeant l’entreprise à suspendre les expéditions.

Entre-temps, TKY Farm vise à faire enregistrer ses durians comme produit IG (indication géographique), grâce à leur goût et leur qualité uniques.

Fruits durians de la ferme TKY. Photo fournie
Fruits durians de la ferme TKY. Photo fournie

Le directeur du département provincial de l’agriculture, de la pêche et des forêts de Preah Vihear, Peung Tryda, a déclaré que les durians avaient un fort potentiel économique, ce qui a récemment encouragé une bonne partie des habitants de la province à cultiver ce fruit :

« Cette année, nous avons plus de surface cultivée en durians que l’année dernière. Bien que nos durians n’aient pas encore été exportés directement vers la Chine, les exportations de TKY Farm sont un signe positif pour nos producteurs locaux. »

Rappelons que le ministre de l’Agriculture, des forêts et de la Pêche, Veng Sakhon, a récemment déclaré que les durians cambodgiens n’avaient pas encore de débouché étranger, comme la Chine.

Le Cambodge n’a pas atteint le stade où les négociations visant à élaborer un protocole phytosanitaire sont possibles. Auparavant, l’offre limitée du fruit au Cambodge rendait les discussions difficiles.

En outre, d’autres produits agricoles attendent également d’être examinés par la Chine, les autorités chinoises n’envisageant l’importation que d’un seul produit par pays à la fois, afin de tenir compte du processus rigoureux des inspections phytosanitaires.

Hom Phanet avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône