top of page
Ancre 1

Initiative : 2e édition du concours cambodgien d'efficacité énergétique

Le lancement officiel de la seconde édition du concours d’efficacité énergétique du Cambodge (CEE Comp) s’est tenu au ministère des Mines et de l’Énergie le 16 juin 2023. Cette 2e édition du concours vise à inciter le secteur des entreprises à déployer des efforts audacieux en matière d’économie d’énergie.

Le ministère des Mines et de l’Énergie du Cambodge a accueilli la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition du Concours d’efficacité énergétique du Cambodge (CEE Comp) le 16 juin.
Le ministère des Mines et de l’Énergie du Cambodge a accueilli la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition du Concours d’efficacité énergétique du Cambodge (CEE Comp) le 16 juin.

Cette année, le concours a été élargi à 22 entreprises de divers secteurs, qui consacreront les 12 prochains mois à la mise en œuvre de nouvelles habitudes au sein de leur organisation en vue de réduire la consommation d’énergie.

Le concours a été officiellement lancé par S.E. Suy Sem, ministre des Mines et de l’Énergie, qui a souligné l’importance de la collaboration intersectorielle. Co-organisé par le ministère des Mines et de l’Énergie (MME) et la société de conseil Sevea, le concours a obtenu le soutien de plusieurs partenaires et sponsors de premier plan.

S.E. Suy Sem, ministre des Mines et de l’énergie.
S.E. Suy Sem, ministre des Mines et de l’énergie.

De grandes entreprises telles que Schneider Electric et le groupe SOMA ont parrainé l’initiative, tandis que l’organisation mondiale de protection de la nature WWF, EuroCham Cambodge, l’agence de voyage All Dreams Cambodia et l’organisation d’innovation énergétique EnergyLab constituent les partenaires officiels du concours de cette année.

Sothearath Seang, chef de projet de CEE Comp, a exprimé son enthousiasme lors de l’événement. Il a souligné la nature innovante de la campagne, qui vise à promouvoir l’efficacité énergétique par une combinaison unique d’éducation, de jeux et de défis, en suivant un modèle européen réussi. Il a rappelé les résultats de la première édition, qui comprenait 22 bâtiments et 14 entreprises répartis sur différents sites, avec la participation de plus de 2 300 employés.

Une culture qui intègre l’efficacité énergétique dans les pratiques quotidiennes

Le précédent concours a permis d’économiser 194 236 kWh d’énergie, ce qui équivaut à empêcher le rejet d’environ 200 tonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Les entreprises participantes, parmi lesquelles des sociétés bien connues comme Smart Axiata, Comin Khmer, Heineken et Decathlon, ont économisé un total de 35 000 dollars en frais d’exploitation.

« La deuxième édition verra une augmentation de la participation, et nous sommes impatients de voir encore plus d’économies », a-t-il déclaré avec optimisme.

Daniella Chehade, ingénieure en énergie chez Sevea, a précisé que l’ambition de CEE Comp ne consistait pas seulement à réduire la consommation d’énergie, mais aussi à agir comme un mécanisme pour intégrer la culture de l’efficacité énergétique.

« Changer son comportement est un aspect difficile, voire le plus difficile, mais c’est aussi le premier pas vers un changement à long terme. Les actions sont plus éloquentes que les mots et il est remarquable de voir l’engagement des participants à faire ce pas en avant », a-t-elle ajouté.
Le chef de « l’équipe verte du groupe Thalias », M. Settha Yok
Le chef de « l’équipe verte du groupe Thalias », M. Settha Yok

Les participants précédents ont affirmé les effets bénéfiques du concours. Mme Pheakdey Much, chef de l’équipe verte chez AMK Finance, a fait part de son expérience et des leçons tirées du concours de l’année dernière. Son équipe a constaté une réduction de 40 % de la consommation d’énergie dans quatre succursales, ce qui s’est traduit par des économies de l’ordre de 14 000 dollars. Plus important encore, le concours les a incités à faire plus pour l’environnement et à comprendre le rôle de l’efficacité énergétique dans la réduction des émissions de carbone.

Le concours a également eu un effet en cascade sur les comportements des employés au-delà du bureau. M. Settha Yok, chef de l’équipe verte du groupe Thalias, a noté que ses employés ont commencé à mettre en œuvre des pratiques d’économie d’énergie à la maison, amplifiant ainsi l’impact positif sur l’environnement. Encouragé par les résultats, le groupe Thalias prévoit d’inscrire trois autres bâtiments au concours de cette année.

Promouvoir le changement par de petites étapes faciles à gérer

S.E. Suy Sem a reconnu que ce concours était le premier au Cambodge à inciter les bâtiments commerciaux à améliorer leur efficacité énergétique par un changement de comportement. Il a fait le lien entre le concours et le programme national plus large, en soulignant la politique nationale d’efficacité énergétique 2022-2030 du Cambodge, qui vise à réduire la consommation d’énergie d’au moins 19 %.

Adam Fitzpatrick, directeur national d’IPS, un nouveau venu au concours cette année, a fait l’éloge du concours pour son accent sur la promotion du changement par le biais de petites étapes faciles à gérer. M. Fitzpatrick a souligné les aspects ludiques, compétitifs et éducatifs du concours. Il a ajouté que le concours contribuerait également à renforcer l’esprit d’équipe parmi les participants. Cette année, il y aura 24 bâtiments et 22 participants.

Soulignant la responsabilité du secteur immobilier dans la promotion de l’efficacité énergétique, M. Fitzpatrick a déclaré :

« En tant que professionnels, nous devons être conscients de notre impact sur l’environnement. Nos clients attendent de nous non seulement que nous ayons ces connaissances pour les conseiller au mieux, mais aussi que nous les aidions à sélectionner des biens immobiliers qui répondent à leurs exigences environnementales. »

L’attrait croissant de la CEE Comp depuis sa création est évident. La première édition a vu la participation de six universités, de 30 équipes d’étudiants et de trois ministères. Cette année, le concours prévoit d’impliquer 24 bâtiments et 22 participants, en se concentrant sur les économies d’énergie, l’engagement des employés, la mise en réseau, la promotion de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) et l’encouragement des changements de comportement et de l’application des connaissances. On espère que ces efforts contribueront à promouvoir les pratiques durables et à construire l’avenir vert du Cambodge.

Tom Starkey avec notre partenaire Cambodia Investment Review

コメント


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page