Thalias soutient les discussions des restaurateurs avec le gouvernement pour le retour des touristes

Selon la « Cambodian Restaurant Association – Association des Restaurants du Cambodge », le gouvernement royal a accompli un travail exemplaire en assurant la sécurité de ses citoyens pendant la pandémie.

la « Cambodian Restaurant Association – Association des restaurants du Cambodge »
La « Cambodian Restaurant Association – Association des restaurants du Cambodge »
« Grâce à ces efforts, le Cambodge prépare maintenant la réouverture du pays, la reconstruction du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, secteurs créateurs d’emplois et de richesse dans la communauté », indique le président de l’association, Arnaud Darc.

Depuis le début de la pandémie, l’association a soutenu les efforts des autorités pour freiner la propagation du virus et s’est efforcée de s’assurer que les restaurateurs mettent collectivement en œuvre les mesures de sécurité, simplifiées dans les « trois choses à faire et trois choses à ne pas faire » du Premier ministre.

Aujourd’hui, en vue de la réouverture du pays aux voyages internationaux, le gouvernement cambodgien travaille à l’élaboration d’une procédure opérationnelle standard pour les restaurants et les magasins d’alimentation afin de garantir la santé, la sécurité et la qualité des services touristiques dans le pays.

Arnaud Darc, président de l’Association des restaurateurs cambodgiens, en collaboration avec le géant international des vins et spiritueux Pernod Ricard, a élaboré une série de recommandations politiques — qui garantissent un service sûr et responsable de l’alcool — destinée à être intégrées aux procédures opérationnelles standard.

« Nous pensons que cela permettra la reprise de la vente et du service des boissons alcoolisées dans le Royaume, en garantissant un environnement sain, sûr et responsable pour que les gens puissent en profiter »,confie M.Darc.

« Notre objectif est que, grâce à cette coopération, nous puissions bientôt voir les voyageurs avoir le plaisir de déguster un bon plat accompagné d’un vin de qualité et ainsi profiter à nouveau de l’expérience gastronomique complète dans le Royaume »

« Boire du vin n’est ni du snobisme, ni un signe de sophistication, ni un culte ; c’était aussi naturel que de manger et pour moi aussi nécessaire. Nous considérons le vin comme quelque chose d’aussi sain et normal que la nourriture et aussi comme un grand pourvoyeur de bonheur, de bien-être et de plaisir », conclut le président de l’association.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône