Siem Reap & Initiative : « Il faut acheter les produits cambodgiens »

Le ministère du Commerce a donné jeudi dernier à Siem Reap le coup d’envoi de la septième saison de sa « Campagne d’achat cambodgienne » avec une foire commerciale de quatre jours, « La 15e exposition de produits, fruits et légumes cambodgiens ».

Des fruits, des légumes et d’autres produits, y compris ceux exposés dans le cadre de l’initiative « Un village, un produit » (OVOP), provenant de la capitale et de 13 provinces, sont mis en vente lors de cet événement. Photographie fournie.
Des fruits, des légumes et d’autres produits, y compris ceux exposés dans le cadre de l’initiative « Un village, un produit » (OVOP), provenant de la capitale et de 13 provinces, sont mis en vente lors de cet événement. Photographie fournie.

La cérémonie d’ouverture de la foire, qui doit se poursuivre jusqu’au dimanche 19 juin, était présidée par le secrétaire d’État au ministère, Chhuon Dara, et le vice-gouverneur de la province de Siem Reap, Neak Neron, et a réuni environ 300 participants.

S’exprimant lors de la foire, M. Dara a déclaré que la campagne « Achetez cambodgien » visait à convaincre les Cambodgiens d’utiliser des produits venant des agriculteurs et des artisans locaux, plutôt que des marchandises importées.

Selon lui, cette initiative stimulera la création d’emplois dans les communautés, encouragera la production nationale et garantira des produits et services de qualité à des prix raisonnables.

Des fruits, des légumes et d’autres produits dans le cadre de l’initiative « Un village, un produit » (OVOP), en provenance de la capitale et de 13 provinces, sont exposés et mis en vente
Des fruits, des légumes et d’autres produits dans le cadre de l’initiative « Un village, un produit » (OVOP), en provenance de la capitale et de 13 provinces, sont exposés et mis en vente

« La campagne est devenue de plus en plus populaire de saison en saison, et la tendance à utiliser des produits locaux augmente en conséquence. De plus, les produits cambodgiens commencent à être plus disponibles dans les marchés et les supermarchés, dans les boutiques des aéroports et à l’international. Ils sont aussi en mesure de concurrencer les produits importés », a déclaré M. Dara.

Au moins cinq protocoles d’accord ont été signés lors de l’événement pour promouvoir le commerce et trouver des marchés pour les agriculteurs et les producteurs. Un certain nombre de vendeurs ont également reçu des certificats d’appréciation pour leur coopération avec le ministère du Commerce dans la fourniture de nourriture aux personnes bloquées lors des lockdowns dus au Covid-19 l’année dernière.

Des certificats d’appréciation ont également été remis aux entrepreneurs qui ont travaillé avec le ministère dans le cadre des préparatifs et de la participation à l’Expo 2020, à Dubaï.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône