Phnom Penh & Sommet ASEAN : Le Timor oriental se voit accorder le statut d'observateur

Selon un récent communiqué de presse de l'ASEAN, les dirigeants du bloc ont accepté le principe d'accueillir la candidature du Timor oriental comme 11e membre de la communauté de pays.

Le président du Timor-Oriental, José Ramos-Horta en compagnie du PM Hun Sen
Le président du Timor-Oriental, José Ramos-Horta en compagnie du PM Hun Sen. Photo SPM

Le communiqué précise que l'admission du Timor-Oriental, officiellement Timor-Leste, accordera à l'ancienne colonie portugaise un statut d'observateur et lui permettra de participer à toutes les réunions de de cette organisation. Cette déclaration fait suite à l'examen des résultats des missions d'enquête menées au Timor oriental par les trois commissions du bloc chargées d'évaluer les nouvelles adhésions. Une feuille de route fondée sur des critères objectifs pour l'adhésion à part entière du Timor-Oriental sera basée sur les étapes identifiées dans les rapports des missions d'enquête menées par les trois missions de la communauté. Le conseil de coordination de l'ASEAN est chargé d'examiner la feuille de route et de la présenter au 42e sommet pour adoption, indique le communiqué.

En vertu de l'article six de la charte de l'ASEAN, l'adhésion d'un nouveau pays nécessite un consensus entre tous les membres.

Le président du Timor-Oriental, José Ramos-Horta, a exprimé sa reconnaissance et ses remerciements au Cambodge pour son soutien à la candidature de son pays :

« Nous remercions les états membres, en particulier le Royaume du Cambodge pour son soutien indéfectible », a déclaré M. Ramos-Horta dans une déclaration sur sa page Facebook officielle.

Dans cette même déclaration, M. Ramos-Horta appelle également les membres de l'ASEAN à accorder au Timor-Oriental le statut de membre à part entière l'année prochaine.

« Nous demandons aux états membres d'accorder le statut de membre à part entière au Timor Oriental en 2023, après onze années de préparation, le pays se réjouit de travailler avec la présidence entrante, la République d'Indonésie, afin d'atteindre cet objectif ».

Le Timor Oriental a officiellement demandé à devenir le 11e membre du groupement régional en 2011, mais l'approbation de sa candidature a été retardée, car elle se heurtait aux objections de Singapour et du Laos en raison de la faiblesse économique du pays. En effet, 40% de sa population vit encore sous le seuil de pauvreté et l'économie peine à décoller avec une croissance moyenne de seulement 2,5 % par an depuis 2011.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône