Initiative : Les villageois d'Angkor tirent profit des produits forestiers non ligneux

Les villageois d'Angkor tirent aujourd'hui profit des produits forestiers non ligneux dans le parc archéologique.

Les villageois d'Angkor tirent profit des produits forestiers non ligneux

Le Willughbeia edulis, le Korlan, le raisin birman et certains fruits sauvages ont déjà commencé à être récoltés dans la forêt du parc d’Angkor, fournissant des revenus supplémentaires aux populations locales, annonce l’Autorité Nationale APSARA (ANA).

Selon l’ANA, les villageois d’Angkor récoltent ces fruits sauvages dans les environs et les vendent dans les rues proches des temples.

Mme Yep Kot, une villageoise d’Angkor, vend des fruits dans la rue depuis six ans. Elle vend une variété de fruits, et cette saison, les fruits les plus vendus sont le Willughbeia edulis, le Korlan et le raisin birman. Elle confie que cette année ;

« Ces types de fruits sauvages sont abondants, ce qui permet de les vendre à un prix raisonnable. »

Une autre vendeuse, Mme Champey, est occupée à arranger et suspendre les fruits pour la vente afin d’attirer les acheteurs. Elle confie que le Willughbeia edulis et le Korlan sont les fruits sauvages les plus vendus sur les étals cette saison et que les clients en sont friands, surtout les touristes.

Mme Champey a appris des villageois locaux que les zones où les fruits sauvages sont les plus abondants dans le parc d’Angkor sont Preah Khane et Neak Poan, ce qui contribue à fournir un revenu supplémentaire aux habitants des environs.

ANA

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône