Gouvernement : Dith Tina, du sang neuf au ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche

Dith Tina, secrétaire d’État au ministère des Mines et de l’Énergie, a été désigné pour succéder à Veng Sakhon au poste de ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche. Âgé d’une quarantaine d’années, M. Tina, qui est francophone, officiait auparavant comme secrétaire d’État au ministère du Commerce avant d’être transféré au ministère de l’Énergie.

Dith Tina, du sang neuf au ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche
Dith Tina, du sang neuf au ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche

Dans une lettre adressée au président de l'Assemblée nationale (AN), Heng Samrin, le Premier ministre Hun Sen demande à l'AN d'organiser un vote de confiance pour Tina dans les meilleurs délais. Cette décision fait suite au limogeage de Veng Sakhon, écarté pour des raisons de «manque d'engagement » dans son ministère.

Enthousiasme

Sok Eysan, porte-parole du Parti du peuple cambodgien, a accueilli la candidature de Tina au poste de ministre de l'agriculture avec enthousiasme :

« Dith Tina est largement qualifié pour diriger le ministère de l'agriculture, des forêts et de la pêche. Le gouvernement souhaite apparemment nommer des Cambodgiens qualifiés qui ont fait preuve de leurs grandes qualités pour occuper des postes de haut niveau, quel que soit leur âge.»

Le porte-parole du gouvernement, Phay Siphan, a indiqué qu'il n'avait pas encore vu la correspondance officielle sur la nomination. Néanmoins, il a déclaré à nos partenaires du Post que Dith Tina constituait un « candidat hautement qualifié pour cette fonction ». Cela pourrait être le facteur décisif derrière l'approbation du gouvernement pour son poste de ministre », a-t-il précisé. Selon M. Siphan, cette décision pourrait illustrer la volonté du pouvoir de nommer des jeunes Cambodgiens qualifiés, afin de « développer la prochaine génération de dirigeants ».

« En plus de ses qualifications, le gouvernement tient compte de son large éventail de connaissances. Ce dernier tente d'injecter du sang neuf dans le pouvoir exécutif. Ma génération atteint maintenant 70 ou 80 ans. Nous devons renforcer cette nouvelle lignée de dirigeants et c'est bien l'objectif du Premier ministre Hun Sen », a déclaré M. Siphan.

Successeur qualifié

Kin Phea, directeur de l'Institut des relations internationales de l'Académie royale du Cambodge, estime que M. Tina est tout-à-fait apte à occuper ce poste. Il a annoncé que le gouvernement devait choisir un successeur qui soit qualifié, et s'attend à ce que le secteur agricole prospère sous la direction du nouveau ministre :

« Ce que la population souhaite, ce sont des marchés pour ses produits agricoles, des informations sur les techniques agricoles les plus avancées, et suffisamment de ressources - notamment des semences et de l'eau - pour pouvoir cultiver en toutes saisons », a-t-il déclaré, ajoutant :

« Nous ne devons plus rester dans un état d'agriculture de subsistance, car le Cambodge est un pays dépendant de l'agriculture. Par conséquent, le secteur doit évoluer. »

Le nouveau ministre a étudié à l’École nationale supérieure des mines de Paris. Dans le cadre de ses fonctions au ministère des Mines et de l’Énergie, M. Tina était notamment en charge du département de géologie, de celui des recherches pétrolières et de la supervision des opérations et de la sécurité en matière de recherche pétrolière.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône