Gastronomie & Les épices et nous : La connexion culinaire Inde-Cambodge

Une exploration gourmande des liens ancestraux entre le sous-continent indien et les traditions culinaires propres au Cambodge.

Une exploration gourmande des liens ancestraux entre le sous-continent indien et les traditions culinaires propres au Cambodge.

S.E. Devyani Khobragade, ambassadrice de l’Inde au Cambodge, a eu une idée géniale (et savoureuse) pour marquer la fin des célébrations de Diwali à Phnom Penh : organiser un dîner conçu comme un voyage culinaire de l’Inde au Cambodge.

Fin décembre, les invités se sont réunis au restaurant Kravanh pour déguster un plat traditionnel cambodgien préparé par le chef résident Kakada, du poisson cuit à la vapeur dans une feuille de bananier avec de la pâte khmère (ត្រីចំហុយក្នុងស្លឹកចេក), ainsi que des plats typiques de l’Inde centrale et du Sud, comme le shaami kabab et le bhindi bhaji, et des légumes sautés.

Dans ses remarques, Mme Devyani Khobagrade a souligné les multiples influences culturelles de l’Inde en Asie du Sud-Est et au Cambodge
Dans ses remarques, Mme Devyani Khobagrade a souligné les multiples influences culturelles de l’Inde en Asie du Sud-Est et au Cambodge

Plusieurs chefs cambodgiens ont participé à l’événement culinaire, dont le chef Sao Sopheak, auteur du livre de cuisine The Taste of Cambodia, publié cette année dans le cadre de la campagne officielle « Food Diplomacy ».

Chef Kakada de Kravanh
Chef Kakada de Kravanh

Des représentants officiels du Royaume du Cambodge — S.A. Norodom Chansita, S.A. Sisowath Tesso, S.E. Dr Ing Kantha Phavi, ministre des Affaires féminines, S.E. Chhit Sokhon, ministre des Cultes et des Religions —, des experts culinaires et, puisque la cuisine est aussi un art, de nombreux artistes renommés ont apprécié le dîner, avec une contribution vidéo du célèbre chef indien Ranveen Brar, qui n’a pas pu se rendre au Cambodge cette fois-ci.

La Fondation Anicca, l’une des organisations de soutien, était représentée par sa fondatrice, Marina Pok.

Une exploration gourmande des liens ancestraux entre le sous-continent indien et les traditions culinaires propres au Cambodge.

Les sujets de nombreuses conversations de table ont couvert les thèmes abordés lors de la projection de la vidéo, et en particulier dans les remarques pertinentes du professeur Ang Choulean :

  • Comment la civilisation khmère a traité les influences culturelles indiennes pour développer ses références religieuses, artistiques et sociales idiosyncrasiques ?

  • Comment un royaume relativement enclavé a été touché par les tendances historiques du commerce mondial, du commerce maritime intercontinental et régional ?

Si l’on garde à l’esprit qu’un débat animé se poursuit en Europe sur la question de savoir qui, des Français ou des Italiens, a réellement inventé la notion de « haute cuisine », il est certain que le fait de retracer les origines et de tenter une histoire comparative des différentes traditions culinaires suscitera de nombreuses discussions.

Après tout, l’art de la cuisine et l’art de la conversation vont de pair…

Nota : En plus d’accueillir l’événement Inde-Cambodge, Kravanh a conçu un « menu royal » inspiré des recettes de The Culinary Art of Cambodia de HRH Samdech Norodom Rasmi Sobbhana, un livre publié dans une version complète en anglais et en khmer en mai 2021 au profit de la Sobbhana Foundation for Women et de la Reaksmey Sophoan Pagoda dans la province de Kandal.

Angkor Database a rassemblé plusieurs documents de référence relatifs à cet échange stimulant d’idées et de perspectives historiques.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône