top of page
Ancre 1

Diaspora & Tradition : Les subtilités du Feng Shui selon la Cambodgienne Sokha Suy

Le Feng Shui, parfois appelé géomancie chinoise, est une pratique traditionnelle très ancienne qui prétend utiliser les forces énergétiques pour harmoniser les individus avec leur environnement. Le terme signifie littéralement « vent-eau ». Depuis les temps anciens, on pense que les paysages et les étendues d’eau dirigent le flux du Qi universel ,« courant cosmique » ou l’énergie, à travers les sites et leurs constructions.

Sokha Suy, consultante en Feng Shui et en astrologie,
Sokha Suy, consultante en Feng Shui et en astrologie,

Historiquement, ainsi que dans de nombreuses régions du monde chinois contemporain, le Feng Shui était utilisé pour orienter les bâtiments et les structures spirituellement significatives telles que les tombes, ainsi que les habitations et autres structures. Dans les sociétés occidentales contemporaines, cependant, cette pratiques'oriente plus vers l’aménagement intérieur pour favoriser santé et réussite.

Cela est devenu de plus en plus visible par le biais de consultants en Feng Shui et d’architectes d’entreprise qui prodiguent analyse, conseils et interviennent dans la conception.

Consultante en Feng Shui et en astrologie, Sokha Suy a gentiment bien voulu nous éclairer à propos d’une pratique de plus en plus populaire au Cambodge.

Cambodge Mag : Quand avez-vous pour la première fois entendu parler du Feng Shui ?

Sokha Suy : En 2002, alors que j’avais 18 ou 19 ans, j’ai découvert le Feng Shui grace à un forum Internet ayant pour thème l’Asie. Mais je n’y avais pas prêté attention. Bien plus tard, vers 25 ou 26 ans, j’ai acheté 2 livres sur le sujet, par curiosité, mais ils ne m’avaient pas vraiment marquée.

Il aura fallu attendre que je décide de quitter mon ancien poste de consultante en banque et finance après sept ans de métier et un burn-out, pour que je me découvre un intérêt inexpliqué pour le Feng Shui et ses principes d’harmonie, sûrement parce que j’en avais particulièrement besoin dans ma vie à ce moment-là.

C.M. : Pouvez-vous me donner votre définition du terme ?

Sokha Suy : Le Feng Shui est l’art d’aménager les lieux de vie ou de travail de façon à ce qu’ils protègent la santé, apportent de l’harmonie dans les relations, et attirent la chance et la prospérité. Le Feng Shui fait partie de la médecine chinoise traditionnelle et s’applique aux habitats ou lieux de travail.

Ainsi les aménagements d’intérieur proposés consistent à harmoniser la circulation des énergies vitales (le Qi) à l’intérieur du « corps-espace », au même titre que le médecin acupuncteur agit sur le « corps-humain » avec ses aiguilles.

C.M. : La pratique du Feng Shui est-elle très répandue au Cambodge ? Touche-t-elle uniquement les Cambodgiens d'origine chinoise, ou bien toute la population ?

Sokha Suy : Le Feng Shui étant un savoir-faire ancestral chinois vieux de plus de 5000 ans, sa pratique a certainement été importée par les Chinois installés au Cambodge. Au vu du développement des investissements chinois dans le Royaume, la pratique du Feng Shui ne peut que s’y développer.

« En effet, le Feng Shui est une pratique très reconnue en Chine, et pour les investisseurs Chinois, il est impossible de décider de la construction d’un quelconque bâtiment ou complexe immobilier sans avoir recours à l’expertise d’au moins un Maître Feng Shui, si ce n’est plusieurs. »

Le Maître Feng Shui participe en effet à toutes les étapes d’un projet immobilier, à commencer par le choix du terrain, puis l’aide à la conception architecturale de la construction, et enfin l’aménagement et la décoration intérieure. Les investisseurs Chinois utilisent en réalité le « business Feng Shui », c’est-à-dire qu’ils font appel à l’art du Feng Shui pour avant tout assurer la longévité et la prospérité de leurs affaires immobilières.

Je suppose que le « business Feng Shui » est amené à beaucoup se développer au Cambodge avec la multiplication des investissements chinois. Ce qui aura pour effet également de faire connaître le Feng Shui pour les habitats auprès d’une large partie de la population cambodgienne.

C.M. : Au cours de quelles occasions fait-on appel au Feng Shui ? Auriez-vous quelques exemples concrets à citer ?

Sokha Suy : Voici quelques exemples :

  • Disneyworld en Chine a été entièrement conçu selon les principes du Feng Shui ;

  • La ville de Singapour s’est largement construite sur les principes du Feng Shui, ce qui en fait une ville harmonieuse et prospère ;

  • De nombreuses grandes entreprises connues font appel au Feng Shui : HSBC, Bouygues, Orange, Body Shop…

Pour le Feng Shui d’habitat, il est possible d’intervenir sur tous les plans du projet immobilier cités précédemment, du choix du terrain jusqu’à la décoration intérieure.

En France, le Feng Shui est encore peu connu et partiellement utilisé par rapport à tout son potentiel. On y a recours le plus souvent quand on est déjà installé chez soi, qu’on s’y sent mal, et qu’on cherche des solutions pour s’y sentir mieux.

C.M. : Qu'est-ce qui vous attire dans la pratique de cette activité ?

Sokha Suy : C’est un métier qui me permet de prendre soin de l’être humain à travers son habitat, de l’aider à trouver des sources de bien-être dans un monde dominé par le stress, et qui me permet de prôner les bienfaits de l’harmonie comme art de vivre, que ce soit dans sa vie personnelle, comme dans la vie d’entreprise.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page