top of page
Ancre 1

Cambodge : Le gouvernement royal alloue des budgets supplémentaires en faveur des communes

Le gouvernement royal du Cambodge a franchi une étape significative dans la prestation des services publics et du développement local en publiant un sous-décret transférant des ressources budgétaires supplémentaires de l’État vers les communes.

Construction d’une route en béton dans le village de Kbal Koh, commune de Koh Dach, district de Chroy Changvar. Photo - Administration de Chroy Changvar
Construction d’une route en béton dans le village de Kbal Koh, commune de Koh Dach, district de Chroy Changvar. Photo - Administration de Chroy Changvar

Cette mesure, qui s’étendra de 2024 à 2028, vise à répondre à certains besoins fondamentaux des communautés et a été saluée par la société civile. Signé par le Premier ministre Hun Sen le 10 juillet, le sous-décret couvre à la fois les administrations des districts et des communes, à l’exclusion de la division administrative de Phnom Penh.

Selon ce décret, l’État prévoit d’allouer 1 % du budget annuel des recettes courantes, approuvé un an à l’avance, aux dépenses de l’administration communale. Le ministère de l’Économie et des Finances supervisera la gestion de cette allocation budgétaire.

Afin d’assurer une répartition équitable des ressources, le sous-décret spécifie une formule et un indice pour l’allocation des fonds. Environ 30 % seront répartis de manière égale entre les administrations communales, tandis que 30 % supplémentaires seront distribués en fonction de la taille de la population de chaque commune, sur la base des données du ministère de la Planification.

En outre, 30 % seront alloués proportionnellement au nombre de villages de chaque commune, toujours selon les données du ministère de la Planification. Les 10 % restants seront répartis entre les villages de chaque commune, selon les données du ministère de l’Intérieur.

Le sous-décret souligne que chaque administration communale doit planifier et utiliser ces ressources supplémentaires dans le même cadre budgétaire annuel que la composante de développement local du fonds communal.

Pech Pisey, directeur exécutif de Transparency international (TI) Cambodge, s’est félicité de cette allocation, qui permettra de répondre aux besoins de base. Il a souligné l’importance de fixer des priorités pour les communes, en impliquant les communautés locales pour s’assurer que le budget des dépenses de l’État s’aligne sur les besoins réels de la population.

« Nous devons garantir la transparence, la responsabilité et la bonne utilisation du budget sans fraude ni corruption. Si l’augmentation de l’enveloppe budgétaire est positive, il est essentiel de s’assurer qu’elle est utilisée pour les bons objectifs », a-t-il déclaré.

M. Pisey a souligné l’importance d’atteindre un niveau élevé de dépenses efficaces en établissant un environnement de développement communal qui implique la participation des populations locales. Selon lui, cet objectif peut être atteint grâce à une gestion et un suivi transparents des dépenses budgétaires.

Samban Chandara avec notre partenaire The Post

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page