top of page
Ancre 1

Cambodge & Gastronomie - formation : L'immense bonheur des nouveaux (elles) chef(fes)

Beaucoup de visages réjouis, quelques larmes de bonheur et une joie très contagieuse, tant parmi les élèves fraîchement diplômés que parmi les formateurs de l’Académie des Arts Culinaires du Cambodge lors de la cérémonie de remise des diplômes qui se déroulait hier au Grand hall de Peng Huoth.

L'immense bonheur des nouveaux (elles) chef(fes)

Phnom Penh - Grand Hall de Peng Huoth - jeudi 21 septembre 2023 : l’atmosphère est encore toute feutrée dans cet immense hall aux colonnes démesurées et à l’architecture « capitole ». Les élèves de l’Académie arrivent discrètement en petits groupes, souriants, réjouis et peinant à dissimuler leur impatience de recevoir leur toque de nouveau chef et leur beau diplôme.

Certains prennent des selfies avec la célèbre cheffe Nake, une intervenante régulière auprès de l'Académie, d’autres guident leurs parents qui sont venus assister à ce moment de grande fierté familiale. Bruno Cardone, le doyen de l’Académie et Luu Meng, Président de l’Institut professionnel d’excellence (PIE), s’affairent, veillent à ce que tout soit parfaitement en place pour les parents, les élèves et les personnalités invitées pour cette cérémonie. Quelques journalistes tendent le micro à des étudiants, très confiants, qui n’hésitent pas à confier leurs impressions et leur immense joie.

L'immense bonheur des nouveaux (elles) chef(fes)

À 14 h, Raksemy, directrice de l’Association des Restaurants du Cambodge (CRA), sonne le tocsin, les personnalités sont arrivées et les élèves s’assoient religieusement, prêts à écouter les discours des invités.

Parmi eux figurent, bien entendu, Bruno Cardone, Luu Meng, mais aussi M. KY Sokkim, PDG du Fonds de développement des compétences (FSD) et M. Din Somethearith, secrétaire général de l’association « Professional Institute of Excellence » (PIE).

Sont également venus assister à cet événement en tant qu’invités d’honneur : M. Pierre Tami, co-fondateur de l’Académie des arts culinaires du Cambodge, Mme Nancy Chau, co-fondatrice de l’Académie des arts culinaires du Cambodge, Chef Song Teng de la « Cambodia Chef Society », Mme Makara Yi Vice-présidente de l’Association des hôtels du Cambodge et Denise Lum de la CRA.

Bruno Cardone, Doyen de l'Académie
Bruno Cardone, Doyen de l'Académie

Durant son discours, le jeune doyen Cardone mettra ne manquera pas de féliciter les étudiants de cette promotion dont le cursus a été perturbé par les effets de la pandémie, mais insistera aussi sur « la nécessité d'apprendre, toujours et encore, et d'aimer son métier ».

Innovation et diversité

« J'ai l'honneur aujourd'hui de prononcer le discours de remise des diplômes de cet incroyable promotion d'étudiants. Commençons par une note de remerciement à ceux qui ont entrepris leurs études pendant la période de la pandémie et aux autres qui ont suivi ensuite avec succès leur cursus. Les études ont été perturbées et les emplois du temps fréquemment affectés par des changements ce n'était pas une période facile et c'est pourquoi Je voudrais vous féliciter d'avoir su rester concentrés et d'avoir pu mener à bien vos études », disait-il, poursuivant :

« En tant que doyen et professeur, je me dois d'ajouter quelques notes d'encouragement et de conseil »

« Après avoir passé pas mal de temps ensemble pendant les cours et les exercices, je voudrais me concentrer sur les points principaux que vous voudrez peut-être retenir et que nous avons tous appris au cours de ces dernières années à l'ACAC : d'abord, il vous faut garder un œil sur l'innovation et être ouvert à la diversité. Soyez innovant tout en respectant et en étant conscient des traditions et de l'héritage dont vous faites partie, cela vous permettra de devenir de solides professionnels ».

Bruno Cardone, Doyen de l'Académie

« Les bons chefs savent comment cuisiner, les chefs extraordinaires sont capables de transformer la nourriture en une expérience et une histoire dont les clients se souviendront. », clamait-il, ajoutant :

« N’oubliez donc pas d’où vous venez, apprenez les bases et n’oubliez pas de raconter l’histoire à travers les plats que vous cuisinez »

« Ensuite, soyez toujours conscient de la qualité de votre travail et de vos compétences, deux composantes qui vous permettront de progresser rapidement et régulièrement dans les rangs de notre profession. Une fois que vous aurez obtenu vos diplômes, n’oubliez pas de vous entraîner, c’est en forgeant qu’on devient forgeron ! »

L'immense bonheur des nouveaux (elles) chef(fes)

« Enfin, n'oubliez pas que la cuisine est une affaire de sentiments et d'expression de soi. En cuisinant, vous ferez l'expérience de l'échec, de la pression, de la concurrence et des moments difficiles.Par conséquent, si vous prévoyez de rester dans cet environnement pendant une bonne partie de votre vie, vous devez être en mesure d'y faire face ».

« N'oubliez pas de vous amuser tout en travaillant et de rester positif. Chers étudiants, je vous souhaite à tous du fond du cœur bonne chance et beaucoup de succès », concluait M. Cardone avant de laisser la parole à Luu Meng.

Mêmes encouragements et quelques conseils supplémentaires sur la propreté, l’hygiène, la présentation et l'environnement de travail. M. Meng précisait également que la majorité des étudiants avaient déjà une proposition d'embauche et que le taux de réussite de cette promotion se situait à 98%.

Luu Meng, Président de l’Institut professionnel d’excellence
Luu Meng, Président de l’Institut professionnel d’excellence

M. Meng précisait que 67 étudiants recevaient leur diplôme aujourd’hui et que 36 d’entre eux étaient des femmes, une évolution « dans l’air du temps et qui montre que le métier de chef est accessible à tous ceux qui savent faire preuve de passion et de détermination ».

KY Sokkim ne manquera pas ensuite de féliciter le travail des étudiants et leur accomplissement, mais aussi de souligner le succès de ce projet académique, une initiative qui rassemble des compétences locales et étrangères, menée avec professionnalisme et engagement, et qui répond parfaitement aux besoins croissants du secteur de la restauration et de l’hôtellerie dans le Royaume.

L'immense bonheur des nouveaux (elles) chef(fes)
L'immense bonheur des nouveaux (elles) chef(fes)

Aprés quelques mots de la part du représentant des étudiants qui annonça les deux bras levés : « We did it - Nous l'avons fait », vint ensuite le moment tant attendu de la remise des diplômes, moment intense de joie et de fierté qui faisait plaisir à voir.

L'immense bonheur des nouveaux (elles) chef(fes)

Durant la pause café servie dans le lobby du grand hall, les discussions allaient bon train. On parle de carrière, de la petite appréhension avant la plongée dans la vie active même si le cursus incluait aussi un stage en entreprise.

Pour beaucoup, c’est d’ailleurs ce stage, et l’excellente impression qu’ils ont laissée, qui leur a permis de décrocher leur premier emploi. Dès lundi certains rejoindront le Rosewood et d’autres le Mariott… preuve que la formation théorique et pratique proposée par l’ACAC devient synonyme d’excellence et que les talents produits par cet établissement de formation sont reconnus par les plus illustres enseignes du secteur dans le pays.

L'immense bonheur des nouveaux (elles) chef(fes)

Parmi les motivations qui ont conduit ces jeunes à embrasser une carrière dans la cuisine certains citent tout simplement le plaisir de cuisiner, d’autres évoquent l’influence familiale ou encore l’envie d’évoluer dans une profession « créative qui permet de voyager ». Point commun, ils sont tous passionnés, définitivement heureux et impatients de mettre leurs talents au service du pays.

La grande famille de la promotion ACAC 2023
La grande famille de la promotion ACAC 2023

Enfin, après une dernière série de photos sur le parvis de l’imposant grand Hall, chef Luu Meng proposait ensuite une visite - impressionnante - des 3000 m2 des cuisines de l’établissement spécialisé dans les grands événements et disposant d’un équipement ultramoderne tel marmites, système de refroidissements et grills pilotés par ordinateur.

Visite guidée des cuisines du Grand Hall de Peng Huoth
Visite guidée des cuisines du Grand Hall de Peng Huoth

Ensuite chacun des étudiants est reparti avec son bouquet de fleurs, son diplôme sous le bras et cette fameuse toque de chef dont ils ont rêvé pendant deux ans. Lundi, pour beaucoup d'entre eux, une nouvelle aventure tout aussi exaltante les attend avec l'entrée dans la vie active. Belle promotion, bonheur incroyable et splendide illustration du dicton affiché en lettres géantes sur l'écran lors de la cérémonie :

« L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves »
« L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves »

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page