Cambodge & Arts : Nouveau record mondial pour PHARE dans le Guinness

Le Guinness World Records a reconnu le cirque en ligne de plus de 24 heures réalisé par les artistes de PHARE Ponleu Selpak le 7 mars 2021 comme le « plus long spectacle de cirque ». Le cirque en ligne a été organisé dans un ultime effort pour collecter suffisamment de fonds pour survivre à la baisse du tourisme causée par la pandémie de Covid-19.

Le cirque de PHARE, qui a duré 24 heures pendant la pandémie, a obtenu un record mondial dans le Guinness. Photo fournie
Le cirque de PHARE, qui a duré 24 heures pendant la pandémie, a obtenu un record mondial dans le Guinness. Photo fournie

Le Guinness World Records, qui répertorie à la fois les réalisations humaines et les extrêmes du monde naturel, a confirmé que l’association cambodgienne à but non lucratif Phare avait établi un record mondial avec son « plus long spectacle de cirque ».

Cette confirmation en fait le sixième record du monde cambodgien, et le premier depuis 2018. Hier, PHARE a annoncé officiellement le record lors d’un événement multimédia en direct.

« C’est un jour spécial pour nous. Nous nous sommes lancés un défi qui semblait impossible, pendant la période la plus difficile que PHARE et le Cambodge aient traversée en 40 ans », confie Khuon Det, cofondateur de l’association.

« Nous l’avons fait pour nos étudiants et pour le Cambodge, en maintenant les arts et l’éducation en vie pour des centaines d’enfants. De nombreuses personnes nous ont dit que le cirque de 24 heures avait été une source d’inspiration dans une période sombre », ajoute-t-il.

L’association a présenté 26 vidéos totalisant 25 heures et 131 pages de preuves et des rapports de témoins fiables tels que des moines et des enseignants.

Après plus d’un an, Guinness a confirmé que Phare avait revendiqué le record du monde et qu’il était « officiellement étonnant », indique le communiqué de presse de Phare.

Bien qu’il s’agisse d’une « petite organisation dans un petit pays », PHARE a réussi quelque chose que des noms mondialement connus comme le Cirque du Soleil et le Cirque d’État de Moscou n’ont pas pu faire, ce qui le place au niveau mondial, ajoute le communiqué.

En raison des restrictions de voyage en vigueur à l’époque, il aurait été impossible qu’un représentant du Guinness assiste à l’événement et donne un verdict immédiat. Les conditions étaient strictes pour prétendre au record du monde, notamment que le spectacle devait durer plus de 24 heures, que tous les artistes devaient être des professionnels rémunérés, que les actes ne devaient pas être répétés et que des témoins indépendants devaient être présents tout au long du spectacle.

PHARE a pris des mesures innovantes au cours de la dernière décennie pour éviter de dépendre de l’assistanat en créant un cirque populaire sans animaux et une attraction touristique qui a financé leurs programmes de sauvetage. Le Covid-19 a été une catastrophe, car cela signifiait que les spectacles et le tourisme s’arrêtaient.

« L’association avait désespérément besoin de fonds et, bien que ne disposant pas de réseaux de soutien ou de budgets, a imaginé quelque chose de vraiment créatif pour attirer l’attention », écrit le Guinness, ajoutant que « l’idée, s’inspirant de la même créativité et de la résilience avec lesquelles PHARE est né, était de réaliser un record mondial Guinness ».

Une journée entière de rires et de travail acharné

Le spectacle de mars 2021 a duré 24 heures, 10 minutes et 30 secondes et comprenait 90 professionnels présentant des numéros issus de 31 représentations des 20 ans d’histoire du cirque, notamment des acrobaties, de la magie, de la danse, du théâtre, des clowneries, de la musique, des contorsions, des marionnettes chantantes, du breakdance, de la peinture en direct, du monocycle, des numéros de feu, etc.

Les artistes se sont relayés sur scène, faisant de courtes siestes entre les numéros. L’événement a été suivi par un public en direct qui s’est relayé à plus de mille reprises.

Le communiqué de presse de PHARE indique que près d’un million de personnes ont regardé l’événement en ligne et que celui-ci a permis de récolter plus de 150 000 dollars, aidant ainsi l’organisation à survivre à la baisse de 50 % de ses revenus due à la pandémie.

« Nous sommes très fiers de nos artistes et des membres du personnel qui se sont réunis pour que cet événement ait lieu. Nous sommes reconnaissants au Guinness d’avoir confirmé que nous avons établi le record du monde, et de nous avoir permis de le faire pendant la pandémie », confie M. Det.

« Nous sommes toujours confrontés à d’énormes défis financiers à un moment où le tourisme n’a pas complètement rebondi et où l’économie mondiale est en difficulté, mais ce record nous a aidés à garder nos portes ouvertes et nous espérons attirer l’attention de ceux qui pourraient faire un don pour nous aider », ajoute-t-il.

« Nous avions prévu que la tentative de record mondial serait un moyen de collecter des fonds pour maintenir l’association ouverte pendant la pandémie, mais elle a fait bien plus que cela. Elle a rassemblé tous les membres de PHARE en une équipe et leur a donné de l’espoir dans une période sombre », déclare Osman Khawaja, directeur exécutif.

« De nombreux Cambodgiens m’ont même dit que cela avait eu le même effet sur eux », dit-il, ajoutant : « Je pense vraiment que ce record mondial Guinness est une grande victoire pour tout le Cambodge ».

Pour M. Khawaja, un cirque a toujours besoin d’un public, et de nombreux Cambodgiens sont venus sous le chapiteau à Battambang ou les ont rejoints en ligne pour les encourager. Cette dernière reconnaissance est une merveilleuse façon d’inciter les gens du monde entier à prêter attention au Cambodge, à réaliser que le cirque est à nouveau ouvert en tant que destination touristique et à le visiter.

« Bien sûr, à Phare, nous pouvons maintenant dire que notre cirque est le seul spectacle au Cambodge à avoir remporté un record du monde Guinness, et nous allons certainement l’utiliser pour essayer d’attirer les gens vers notre merveilleux cirque ! » ajoute-t-il.

PHARE a repris ses spectacles à Siem Reap et Battambang, et a même un cirque en cours à la Factory de Phnom Penh. Khawaja note que la reprise complète du tourisme allait prendre beaucoup de temps :

« Maintenant que notre école et nos programmes sont pleinement opérationnels, le besoin de fonds est bien plus élevé que ce que nous gagnons avec nos spectacles, et nous avons donc toujours besoin du soutien des donateurs et des sponsors ».

Un événement en ligne innovant célébrant la victoire, présentant le travail de Phare Ponleu Selpak et soutenant la collecte de fonds aura lieu le 11 décembre 2022. Il s’agit d’une aventure de cirque musical et d’un événement multimédia gratuit d’une heure, ouvert à tous.

« Nous aimerions vraiment que tout le monde participe à notre prochain spectacle en ligne le 11 décembre. Ce sera l’occasion de montrer toute notre créativité. C’est un événement tellement innovant », ajoute M. Khawaja.

La passion d’un clown

« C’était une expérience incroyable d’être sur scène en sachant que le monde entier regardait le Cambodge établir ce record », explique Heng Dara, étudiant Phare, artiste, acrobate et clown.

Il partageait la scène avec son frère aîné, qui est également artiste, et tous les étudiants en cirque avec lesquels il a grandi. Ils sont comme une grande famille, et même s’il était difficile de tenir jusqu’à la fin du spectacle d’une journée, ils y sont arrivés ensemble.

« PHARE nous a aidés, ma famille et moi, à échapper à la pauvreté et j’ai trouvé ma véritable passion. J’aime PHARE et je veux qu’ils continuent à faire ce qu’ils font, pour tous les enfants qui sont comme moi. C’est pourquoi j’invite tout le monde à faire des dons pour que l’école et le cirque restent en vie et apportent de l’espoir aux autres », déclare Dara.

L’événement de 24 heures, parrainé par le fournisseur local de téléphonie mobile Cellcard et organisé en partenariat avec l’organisation sœur The Cambodian Circus, a remporté 13 prix internationaux pour la créativité dont il a fait preuve dans la sensibilisation et la collecte de fonds.

Parmi ces prix figurent quatre Stevie International Gold Awards, dont ceux du meilleur événement culturel et de la meilleure campagne de communication, ainsi que celui de l’événement le plus innovant aux Fundraising Everywhere Awards. Le record mondial Guinness est la consécration la plus importante, qui vient couronner un parcours incroyable.

« Pourquoi mes larmes coulent-elles comme une rivière ? Je me sens tellement béni ! Je suis fière de vous tous », confie Ya Nuon, une Cambodgienne qui a assisté à l’événement.

Outre les téléspectateurs cambodgiens, des fans de cirque de dizaines de pays, dont les États-Unis, l’Ukraine, le Japon, le Canada, le Royaume-Uni, la France, la Grèce, la Turquie, la Chine et l’Australie, se sont joints à l’événement via des événements en ligne, YouTube et Facebook Live.

« Vous avez donné aux gens de votre communauté et du monde entier un spectacle unique en son genre ! », déclarait Natacha Kim, depuis la France, sur Facebook.

« Vous êtes un modèle de la résilience et du courage du peuple khmer ».

Il s’agit du sixième record établi par une organisation cambodgienne dans l’histoire. Parmi les autres records du monde cambodgiens, citons le plus long foulard tissé, le plus gros petit pain collant, le plus long alphabet du monde et — bien sûr - la plus grande structure religieuse, Angkor Wat.

Le record le plus récent a été établi en novembre 2018, lorsqu’un bateau en bois de 87,3 m construit par l’Union des fédérations de jeunesse du Cambodge a été inscrit dans le livre Guinness des records comme le plus long bateau-dragon du monde.

Hong Raksmey avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône