Technologie : Le Cambodge, terre d'avenir pour les nouvelles technologies

Article — plaidoyer en faveur du développement de l’investissement technologique, proposé par Matthew Tippetts. PDG de Clik Payment (Cambodia) Plc., et Vice- président de la French Tech.

Salon Digital Cambodia.
Salon Digital Cambodia

Le Cambodge abrite une communauté d’entrepreneurs et d’investisseurs technologiques très dynamique et diversifiée, composée principalement de Cambodgiens, mais aussi d’étrangers. On nous demande souvent : « Pourquoi avez-vous démarré votre entreprise au Cambodge ? ». Alors, la réponse est :

« Parce que c’est un marché sous-estimé avec un énorme potentiel »

Le Cambodge est l’un des pays les plus accueillants pour créer une affaire, car la propriété étrangère à 100 % est autorisée, sans contrôle des capitaux, la réglementation fiscale est favorable et aucun secteur d'activité n’est réservé aux habitants. Le gouvernement royal a également effectué d’énormes progrès pour faciliter les processus d’enregistrement, d’incorporation et de déclaration de revenus avec un système en ligne unique.

Pays connecté

En matière de technologie, le Cambodge est une nation bien connectée. Avec quatre fournisseurs internet internationaux, une excellente couverture 3/4 G desservant 90 % de la population à un prix abordable, même pour le haut débit. En outre, le Cambodge bénéficie d’environ 90 % de pénétration urbaine en matière de téléphonie intelligente, permettant ainsi à plus de 11,5 millions d’utilisateurs sur 16,5 millions d’habitants d’être connectés sur Facebook. Ajoutez le fait que 65 % de la population a moins de 30 ans et vous constaterez que le Cambodge est parfait pour piloter des projets de nouvelles technologies et services.

Salon Digital Cambodia 2019
Salon Digital Cambodia 2019

Avantages

Parmi les autres avantages de l’installation d’une entreprise au Cambodge figurent la réduction des besoins en capitaux en raison des coûts très compétitifs de développement et de déploiement du marché et la réceptivité de la population à l’adoption rapide de nouvelles technologies. Ces facteurs ont permis un bond en avant dans plusieurs domaines, comme l’adoption rapide des paiements sans contact. La pénétration des services bancaires augmentera également à mesure que les banques lanceront eKYC en ligne au cours de l’année à venir. Toutes les grandes compagnies de téléphonie ont lancé des essais 5G, et GSMA Intelligence prévoit jusqu’à 1,6 million de connexions d’ici 2025.

Le gouvernement royal a également lancé des programmes éducatifs visant à créer une génération hautement qualifiée, technologiquement et financièrement alphabétisée par le biais d’institutions telles que le Ministère des Postes et l’Institut national des télécommunications (NIPTIC), le Techo Start-up Center et la Banque Nationale du Cambodge (BNC).

Salon Digital Cambodia 2019
Salon Digital Cambodia 2019

Investissements enthousiastes

Aujourd’hui, une jeune génération de dirigeants et de fonctionnaires est bien plus favorable à s’engager auprès des « tech entrepreneurs », des nouvelles technologies et des initiatives du secteur privé. Un exemple en est Bakong, le commutateur de paiement basé sur la chaine de bloc de la BNC permettant des transferts d’argent instantanés.

Le Fonds de développement de l’entrepreneuriat (FED) a accordé à 27 entreprises une aide financière de plus de 400 000 dollars américains pour 2020 par l’intermédiaire de Khmer Enterprise. Avec le lancement du programme « Angkor 500 », en collaboration avec 500 startups, l’Université Stanford et Enterprise Singapore, le FED offre un soutien et des conseils aux entrepreneurs tech locaux à l’échelle régionale et internationale. En raison du paysage commercial très prometteur du Cambodge, les grands fonds d’investissement de la Silicon Valley commencent à investir au Cambodge, dont « 500 startups ».

Ce leader du capital-risque, qui gère 600 millions de dollars, a investi dans Mediaload avec Vichet In en 2017 et Mediaload a ensuite terminé sa série A avec le groupe thaïlandais True Digital. À ce jour, Vichet In a recueilli près de neuf millions de dollars américains en financement pour ses startups technologiques. Selon Vichet, « la capacité d’échelle avec un budget limité est très attractive pour les investisseurs régionaux et mondiaux. Mes investisseurs l’ont citée comme principale raison pour investir dans mes startups.

« Nous avons été témoins d’une augmentation significative des transactions technologiques au cours des deux dernières années et cette tendance ne ralentira pas de sitôt, car nous en sommes encore aux premiers stades de notre écosystème technologique »

En 2018, « 500 startups » a investi dans une autre société cambodgienne, KhmerHome, et s'est associée à une unité gouvernementale pour soutenir les startups technologiques au Cambodge. Comme l’a souligné Khailee Ng, managing partner de « 500 startups » :

« L’écosystème technologique du Cambodge grandit rapidement, alimenté par des entrepreneurs ambitieux et un écosystème local favorable. La région présente beaucoup d’intérêt en matière d’investissement et « 500 startups » a eu la chance de rencontrer des entrepreneurs de grande qualité comme Vichet et investi dans ses entreprises. À l’aube de la nouvelle économie, je crois que le Cambodge va se redéfinir dans le tissu mondial, grâce à la ténacité de ses entrepreneurs et de son leader local. Je suis très excitée ! ».

Vous voyez également d’autres acteurs actifs soutenant des entrepreneurs technologiques comme smart Axiata Digital Innovation Fund (SADIF), un fonds de capital-risque de cinq millions de dollars américains visant à stimuler l’écosystème numérique au Cambodge. Belt Road Capital dispose d’un fonds AUM (investissements sous gestion) évalué à plus de 50 millions de dollars américains et a participé à sept investissements à travers la région dans des transactions comme leur investissement de 1,8 million de dollars américains dans Digital Classifieds Group, qui possède le principal site immobilier du Cambodge : Realestate.com.kh.

« Nous croyons fermement aux opportunités technologiques offertes au Cambodge. La combinaison d’une population aussi jeune, d’une croissance rapide du PIB et d’une présence numérique accrue est une recette de succès »

Les fondamentaux sont tous là, la clé sera dans la force des entrepreneurs et leur capacité à exécuter », a déclaré Alex Odom, Directeur de projet informatique chez Belt Road Capital.

Evolution régionale

Bien sûr, un facteur clé du potentiel de toute start-up est sa capacité d'évolution régionale. Mediaload du Cambodge, une source d’information localisée, qui s’est également étendue au Vietnam et au Myanmar, est rapidement devenue la principale plate-forme d’information du Myanmar avec 53,7 millions de pages vues par mois dans les trois pays. Il existe aussi Meal Temple Group, une entreprise leader de livraison de produits alimentaires opérant au Myanmar, au Bhoutan et au Laos, et qui va bientôt s’étendre au-delà de l’ASEAN.

« Tout est à plus petite échelle, l’une des principales attractions est de pénétrer le marché avant l’arrivée de la foule. Compte tenu de la vitesse actuelle de croissance de la classe moyenne, les investisseurs à long terme attendent avec impatience de sérieux retours », déclare Maxime Rosburger fondateur de Meal Temple Group. Cette expansion est soutenue par l’intégration facile du Cambodge avec la région du Mékong, l’ASEAN et le nouvel accord de libre-échange du RCEP.

Innovation

Il existe également des champions locaux très innovants comme Banhji, une solution comptable permettant aux PME de collecter des paiements et d’obtenir du financement et Morakot Technology, un système bancaire de base dans le cloud avec 47 clients dont des instituts de microfinance et des banques, dont quatre au Myanmar. « Lorsque nous élaborons un produit pour les marchés émergents, le Cambodge est le meilleur endroit pour commencer, car le royaume a une population jeune et très réactive à l’innovation. Aussi, le coût de démarrage et d’exploitation d’une nouvelle start-up ou d’une nouvelle entreprise est assez faible par rapport aux pays voisins. Nous pouvons fabriquer un produit test, observer la réaction du marché au Cambodge et passer à d’autres pays de la région », annonce Sophorth Khuon, PDG de Morakot Technology.

Ensuite, mentionnons clik, l'entreprise qui a levé le plus de fonds pour une FinTech avec 3,9 millions de dollars pour créer un agrégateur de paiement capable de transformer n’importe quel smartphone en un terminal de paiement acceptant les transactions par carte et sans contact, tout en aidant les commerçants à améliorer leur expérience client, avec aussi des ambitions régionales.

Vision économique

Bien sûr, avec la crise covid-19, l’impact économique a été rude. Les secteurs traditionnellement dominants tels tourisme, textile et industrie manufacturière ont été touchés par le ralentissement de l’économie mondiale. Néanmoins, le gouvernement cambodgien souhaite s’adapter en reconnaissant la nécessité de diversifier, d’étendre et de renforcer l’économie. Il s’est lancé dans une campagne de soutien aux avancées numériques dans le royaume pour assurer un avenir prospère et prometteur.

Au niveau des politiques, le secteur de la technologie est un élément essentiel d’une vision économique, et un soutien plus actif à l’industrie est en train d’émerger avec de nouveaux cadres et ressources réglementaires. La stratégie Industrie 4.0 du gouvernement, baptisée 4e révolution industrielle, a été placée au cœur de la stratégie rectangulaire de croissance, d’emploi, d’équité et d’efficacité. Cette politique met l’accent sur les changements d’étape à grande échelle dans l’économie qui stimuleront la productivité basée sur les produits et services numériques.

Bien sûr, il reste encore beaucoup à faire pour que l’écosystème cambodgien atteigne sa maturité, rien n’est parfait, et nous savons aussi qu’il peut être difficile de faire des affaires au niveau du terrain, mais nous sommes tous des intervenants publics et privés, travaillant ensemble et dans la même direction pour créer un paysage d’affaires avec des entreprises exceptionnelles. Singapour, avec une population plus petite que le Cambodge, avec seulement 6 millions de personnes, a montré la voie du succès. L’avenir est prometteur pour les entrepreneurs technologiques cambodgiens aux ambitions régionales, il n’y a donc aucune raison de ne pas fonder de beaux espoirs.

Cette tribune est cosignée par une quinzaine de chefs d’entreprises. Avec Cambodianess. Version anglaise ici…

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône