Produit du Cambodge : Utilisation du bananier en médecine traditionnelle

L'espèce de bananier Musa paradisiaca, de la famille des Musaceae, est cultivée dans toutes les régions du Cambodge pour la saveur de son fruit.

Cette plante vivace est généralement de grande taille avec une tige souterraine. Les feuilles assez imposantes sont disposées en spirale dans le tronc. Les fleurs sont portées en grappes, chaque groupe étant sous-tendu par une grande bractée rouge pourpre, qui se trouve en spirale sur l’axe de l’inflorescence.

Utilisations traditionnelles

Au Cambodge, les fruits seraient utilisés dans le traitement des ulcères, les brûlures et les hémorroïdes. La plante possède également des propriétés antifongiques et antibactériennes.

La peau du fruit mûr, grillé et pressé jusqu’à ce qu’il soit bien plat et séché, servirait d’ingrédient pour une teinture alcoolique en mélange avec de l’alcool de riz. Cette teinture serait utilisée à de nombreuses fins, pour les calculs rénaux, l’arthrite et pour les femmes après l’accouchement.

Les fruits non mûrs sont également réputés comme antidiarrhéique, contre la dysenterie et pour le traitement des ulcères gastroduodénaux, en raison de la forte teneur en tanins.

Recherches

Des recherches scientifiques ont déterminé les composés phytochimiques et les activités pharmacologiques de Musa paradisiaca L. et Musa sapientum L.. Ils ont mis en avant leurs utilisations traditionnelles dans les cas de diarrhées, dysenteries, ulcères, diabètes, hypertension et maladies cardiaques.

 

D'après les travaux de Mme Dimier épouse Nicodème Céline - Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône