top of page
Ancre 1

Phnom penh & Commémoration : Inauguration du Monument aux morts de la Première Guerre mondiale

Le Monument aux morts de Phnom Penh dédié aux victimes cambodgiennes et françaises de la Première Guerre mondiale, également symbole de l’amitié et de la solidarité entre le Cambodge et la France, sera inauguré ce vendredi sous la présidence du Premier ministre Hun Sen.

Situé dans le parc public Léopold Sédar Senghor à Sangkat Sras Chak, Khan Daun Penh, en face de l’Ambassade de France à Phnom Penh, le Mémorial, connu en khmer sous le nom de « Roup Pi », est dédié aux Cambodgiens et aux Français qui ont sacrifié leur vie pendant la Première Guerre mondiale et symbolise l’amitié entre le Cambodge et la France.
Situé dans le parc public Léopold Sédar Senghor à Sangkat Sras Chak, Khan Daun Penh, en face de l’Ambassade de France à Phnom Penh, le Mémorial, connu en khmer sous le nom de « Roup Pi », est dédié aux Cambodgiens et aux Français qui ont sacrifié leur vie pendant la Première Guerre mondiale et symbolise l’amitié entre le Cambodge et la France. Photo AKP

Situé dans le parc public Léopold Sédar Senghor à Sangkat Sras Chak, Khan Daun Penh, en face de l’Ambassade de France à Phnom Penh, le Mémorial, connu en khmer sous le nom de « Roup Pi », est dédié aux Cambodgiens et aux Français qui ont sacrifié leur vie pendant la Première Guerre mondiale et symbolise l’amitié entre le Cambodge et la France.

Ce monument historique de 12,3 mètres de haut représente deux soldats, un Cambodgien et un Français. Il a été construit en 1925, puis détruit sous le régime des Khmers rouges (1975-1979) au motif qu’il symbolisait le colonialisme.

Le premier Monument aux morts de Phnom Penh a été inauguré le 1er mars 1925 en présence du Roi Sisowath. Durant l'époque du protectorat français, le monument se situait au bout du Boulevard Monivong, en face de l'Ambassade de France, à l'extrême-Nord du quartier européen. Le monument, conçu par le sculpteur français Paul Ducuing, reprend les plans d'un autre Monument aux morts réalisé en 1923 à Dakar, Place des Tirailleurs africains.

Le 1er monument comportait une liste des 33 morts français et des 151 Cambodgiens tombés au combat. Les Cambodgiens lui donnaient le nom de Roup Pi, - la double statue - en allusion au soldat français et au cambodgien commémoré conjointement au sommet du monument.

Après la réouverture du Musée national du Cambodge, des vestiges du Monument ainsi que les anciennes cloches de la Cathédrale de Phom Penh, elle aussi détruite par les Khmers Rouges, y ont été rassemblés. Pendant des décennies, deux de ses éléphants se tenaient ainsi à l'entrée du musée et un fragment se trouve dans les jardins du nord. Ces vestiges n'étaient pas répertories dans la visite du Musée.

Monument aux morts de la Première Guerre mondiale
Monument aux morts de la Première Guerre mondiale

La première pierre de la reconstruction a été posée le 25 janvier 2023 en présence de S.E. Chea Sophara, vice-premier ministre cambodgien, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme et de la construction et d’Olivier Becht, ministre délégué auprès de la ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du commerce extérieur, de l’attractivité et des Français de l’étranger.

Le Cambodge et la France célèbrent cette année le 70e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques.

Avec AKP

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page