top of page
Ancre 1

Phnom Penh & Arts : Stan - The Gallerist, « L’art est primordial »

Stan, qui proposera mercredi une nouvelle exposition, sera également parmi les intervenants du prochain pop-up de la CCIFC ayant pour thème l'art contemporain au Cambodge.

Retour sur le parcours de cet artiste atypique et talentueux.

Stan, le directeur artistique de ce tout nouvel
Stan, le directeur artistique de The Gallerist

« L’art est primordial », telle est la devise de Stan, le directeur artistique de cet espace d’art contemporain The Gallerist, situé au cœur de la capitale, dans l’iconique rue 240.

« Art matters »

Cet élégant espace artistique entièrement dédié aux expositions n’a rien à envier à ceux établis à New York, Paris, Londres, Shanghai ou Singapour. Axé sur le marché de l’art haut de gamme et visant à apporter l’excellence et l’esthétique internationales dans la capitale, l’accord parfait entre un éclairage subtil et un décor minimaliste constitue un appel à la contemplation.

accord parfait entre un éclairage subtil et un décor minimaliste
Accord parfait entre un éclairage subtil et un décor minimaliste

Avant même d’entrer dans la galerie d’art contemporain, debout derrière la vitrine, le regard est attiré par les couleurs vives qui se détachent nettement sur les murs blancs. The Gallerist est sans aucun doute un bel ajout à la rue 240.

Stan, en tant qu’artiste lui-même, est ravi d’apporter le meilleur de l’art contemporain et du design dans la capitale. Chez The Gallerist, il est possible de contempler des œuvres de certains des meilleurs artistes et designers contemporains, qu’il s’agisse d’artistes émergents, en milieu de carrière, ou établis ; pour des collections privées, des bureaux ou des projets hôteliers.

À propos

Stan est né dans le sud de la France et a déménagé au Cambodge il y a 11 ans. Après de nombreuses années sans réel épanouissement de sa créativité, Stan a décidé de s’essayer à la peinture, en commençant à projeter de la peinture sur une toile à la manière d’un Jackson Pollock.

Obsédé par les arts visuels, Stan crée des tableaux abstraits, principalement à l’huile, sur toile, bois ou papier photographique, et à la peinture laquée derrière du verre.

peinture laquée derrière du verre
Peinture laquée derrière du verre

Nous avons rencontré le galeriste dans son atelier :

Quelle est votre motivation derrière l’ouverture de The Gallerist ?

Comme on pourrait caractériser la scène cambodgienne des arts visuels comme étant encore « underground » - à l’exception de quelques artistes qui peuvent être vus dans le monde entier - je voulais donner plus de visibilité aux peintres contemporains, déjà connus ou émergents, dans un cadre élégant, en espérant mettre en valeur leur travail. Notre projet est également de collaborer avec des artistes de pays voisins, car l’art a toujours été une passerelle entre les gens.

« Et si nous sommes heureux de recevoir des artistes étrangers, nous aiderons également les artistes locaux à repousser les frontières et à exposer leurs œuvres dans la région chaque fois que nous le pourrons »

Que pensez-vous de la scène cambodgienne des arts visuels ?

Il y a eu une renaissance dans tous les domaines artistiques. Nous pouvons encore voir les réminiscences du passé, mais à l’ère d’Internet, la nouvelle génération est nourrie d’art de toutes les cultures combiné à leur environnement.

Il est certain que de nombreuses opportunités se présentent pour aider la scène des arts visuels à se développer, comme l’ouverture de plusieurs galeries dans la capitale et l’organisation de festivals artistiques (comme celui de Siem Reap en décembre dernier).

Où puisez-vous votre inspiration ?

Du « moi intérieur ». Notre moi intérieur est ce qui se rapproche le plus de Dieu et par Dieu, je n’entends pas une quelconque religion, mais la connexion avec l’univers. Comme tout le monde, je m’inspire de ce qui m’entoure et quand on pense qu’on vit sur un morceau de roche entouré d’une atmosphère au milieu de nulle part, on ne peut rien faire de plus abstrait que ça ! Je veux peindre quelque chose qui n’existe pas.

Quel conseil donneriez-vous à un collectionneur d’art ?

Mon meilleur conseil serait d’entrer en contact avec les artistes, les galeristes et les personnes influentes de la scène artistique. Chez The Gallerist, nous avons l’intention de garder une relation étroite avec nos clients, de chercher la pièce parfaite pour leur collection d’art et de les informer de toutes les nouvelles expositions, artistes ou pièces d’art.

Comme nous partageons la même passion, c’est un flux de conversation agréable, facile et constant, enrichi de rencontres et de découvertes.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page