Livre & Cambodge : Le Festin de Durian par SCA Roels

Avant-propos

Que faire quand vos amis sont tous partis en vacances, que vos parents se disputent, que votre grand-père perd la tête… ? C’est l’histoire de Sokunthy, bientôt 14 ans. Elle raconte avec humour et candeur le délitement d’une famille cambodgienne à Paris. Un roman qui vous entraîne dans les méandres de l’histoire du Cambodge post-colonial.

Note de l’auteure SCA Roels

« Chers amis lecteurs, j’ai l’immense plaisir de vous présenter mon dernier roman « Le Festin de Durian ». Cette histoire est un hommage à ma famille cambodgienne exilée en France. Comme Sokunthy, la jeune narratrice, j’ai grandi dans le silence d’un drame historique, celui du génocide perpétré par les Khmers rouges entre 1975 et 1979. »

« J’ai choisi la voix d’une adolescente pour raconter l’histoire, car elle me permettait d’utiliser une légèreté de ton, un certain humour et une forme de candeur. Comme elle, le lecteur ne connaît pas (vraiment) l’histoire du régime des Khmers rouges. J’ai également voulu parler de la difficulté de grandir au sein de deux cultures »

« Sokunthy montre qu’il faut toujours savoir jongler entre deux fonctionnements : un mode de pensée oriental (au sein de sa famille) et une vie quotidienne occidentale (au collège, avec ses amis). Enfin, il m’a semblé intéressant d’utiliser la maladie d’Alzheimer comme élément perturbateur. En effet, celle-ci va non seulement faire resurgir les traces d’un passé caché, mais aussi réunir cette famille qui se délitait. Ce roman pourra peut-être aider tous ceux qui ont vécu cette triste histoire et apportera aux autres un éclairage sur l’Histoire peu connue, voire oubliée de cette communauté. »

Critique (Babelio)

Sokunthy, presque 14 ans, raconte la réalité de ses vacances d’été au sein de sa famille cambodgienne à Paris. Ces vacances qui, au départ, pouvaient lui sembler ennuyeuses se révèlent très vite pleines de surprises. Plaisirs et déplaisirs s’entremêlent. La plume de l’auteure donne une étonnante profondeur à cette adolescente. Responsable, attentionnée, dégourdie, à l’imaginaire riche, Sokunthy a une grande empathie envers son grand-père Lok Ta dont la santé se dégrade. Elle affiche une maturité certaine surprenante pour son âge. L’auteure évoque avec finesse et tendresse la force de l’amour qui unit ces deux personnages. Une belle écriture, un talent certain pour captiver le lecteur, avec délicatesse et humour. On referme ce roman en éprouvant un attachement réel pour Sokunthy. Bref, que dire de plus sinon que tout y est ?

À propos de l’auteure

Après des études de cinéma à Paris 8 et quelques films documentaires (dont une trilogie sur le Cambodge) SCA Roels passe quelque temps à voyager de par le monde et pose enfin ses valises à Amsterdam.

SCA Roels

C’est dans la ville aux 165 canaux que naîtront ses deux enfants et son désir d’écriture. Les aventures de Jules Verne guideront ses premiers pas vers la prose enfantine. Quelques années plus tard, elle se lance dans l’écriture de nouvelles. Elle vit actuellement avec sa famille dans le sud de la France et travaille à son quatrième roman.

Acheter le livre ici…

Notes : Babalio & Amazon


BANNIERE_BAS_807X123_SERIES_FR_1.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône