top of page
Ancre 1

Les Invitées du Mag : Cinéma et avant première de Saint-Valentin pour Sam et Ma

Les deux artistes Tharoth Sam Oum et Ma Rynet étaient les invitées de Cambodge Mag au restaurant Siena pour une dégustation - en avant-première - du menu qui sera proposé pour une journée seulement, lors de la très prochaine célébration de la Saint-Valentin.

Ce sont deux artistes que le public cambodgien connait bien, pour les performances de Sam qui attend avec impatience la sortie de son nouveau film en mars prochain et pour lequel elle change de registre en s’affichant dans un thriller. En dehors de ces activités de comédienne - rappelons qu’elle a tourné aux côtés d’Angelina Jolie, de Jennifer Lopez et qu’elle a tenu l’un des rôles principaux dans le tonique Jailbreak (disponible sur Netflix) - Sam officie toujours comme formatrice en arts martiaux à l’Académie cambodgienne de Police, coache quelques personnalités et surtout veille sur ses vieux parents.

Quant à Ma Rynet, dont chacun se souvient de la jolie performance dans The Last Reel, elle travaille à présent comme MC, en attendant - nous l’espérons vivement - un nouveau rôle au cinéma qui lui permettra de mettre en valeur son exceptionnel glamour.

Pour cette soirée spéciale, les deux jeunes femmes ont donc pu découvrir le menu élaboré par le maître des lieux, Pino Napoletano, également un artiste en son genre, qui aura décliné avec une extrême délicatesse toute une série de plats originaux sur le thème - Saint Valentin oblige - de l’amour. Après une mise en bouche composée d’une belle huître à la mozzarelle et au Yuzu, le menu propose un délice très marin de ravioli de Saint-Jacques farci au tartare de thon avec légumes croquants, purée de carottes au gingembre aromatique, gelée de palourdes bleues et poudre de plancton. Une superposition de saveurs et textures tout-à-fait remarquable qui « se diffuse dans la bouche comme une explosion de douceur océane » pour reprendre les termes de Sam.

Vient ensuite ce plat tendance, l’œuf façon Onsen, c’est-à-dire cuit lentement et agrémenté d’aubergines brunies à la menthe, mousse de fondue au parmesan et poudre de tomate et échalotes croustillantes. Même explosion (douce) de saveurs et un plat qui - au vu des mines réjouies des convives -, fera son petit effet. Eh oui, comment propulser un simple œuf au rang de plat de luxe constitue une véritable prouesse et Pino montre, une nouvelle fois, qu’il est l’un des meilleurs et des plus créatifs artistes-chef de la capitale.

Aprés un risotto de betterave à la saucisse italienne et sauce arc-en-ciel aux couleurs très italiennes et qui surprendra quelque peu les deux artistes, arrive la grande star du menu : un rumsteck de bœuf en provenance du Japon, grillé et cuit dans une sauce au beurre et à la truffe, agrémenté d'épinards, artichauts de Jérusalem et crème de carottes et servi avec du chou et un mille-feuille de pommes de terre.

Là aussi, belle surprise avec cette somptueuse symphonie de saveurs et une viande délicieusement fondante et d'une qualité rare. Là aussi, les deux invitées font honneur à cette belle recette du jour - élégamment appelée « Mon tendre Amour » - , prennent le temps de la déguster et la photographient sous tous les angles.

Une belle conclusion tout aussi romantique avec le dessert, « Sweet Cupidon », une Panna Cotta aux marrons avec gelée de rhum noir, macarons fleuris à la framboise et glace à la passion. Absolument délicieux et à déguster avec gourmandise en conclusion d’un repas généreux et plein d’imagination.

Comme le veut la tradition, le chef Pino viendra saluer les deux invitées en fin de repas et, surprise, ce sont ces deux fameuses artistes qui demanderont au chef de leur signer un autographe sur le carton du menu, bel hommage qui se passe de commentaire et un chef très flatté d’une telle requête.

Viendra ensuite une discussion entre le chef et les actrices durant laquelle Pino expliquera comment il privilégie la qualité des ingrédients, calcule savamment les proportions « pour proposer une recette riche et variée, mais qui ne soit pas noyée par trop d’ingrédients qui pourraient occulter le goût principal ». Mentionnons également que pour chaque création, Pino passe de longs moments à dessiner ses plats afin d'offrir à ses invités non seulement une oeuvre qui ravira le palais, mais aussi le regard.

Sam et Ma feront ensuite le tour du propriétaire et feront même un shooting photo improvisé aux abords du patio de l'établissement et de la piscine, « un endroit paradisiaque », lancera Sam en guise de conclusion pour cette soirée exceptionnelle.

 


 

Le 14 février se rapproche, il est prudent d'effectuer une réservation le plus rapidement possible. Prix du menu spécial : 150 $ pour deux personnes.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page