top of page

Interview : Neng Sinat, affronter les effets de la crise sanitaire sans licencier

Plus de deux ans après la crise sanitaire, de nombreuses entreprises, en particulier les PME, continuent de s'accrocher pour survivre. Une entreprise dirigée par une Cambodgienne, Compass Advertising Co Ltd, a résisté à la tempête sans avoir recours à une vague de licenciements.

Neng Sinat, fondatrice et directrice générale de Compass Advertising. Photo fournie
Neng Sinat, fondatrice et directrice générale de Compass Advertising. Photo fournie

La fondatrice et PDG de Compass Advertising, Neng Sinat, s’appuie sur une dizaine d’années d’expérience dans le marketing, la gestion des médias sociaux, la planification d’événements et les salons professionnels nationaux. Elle est connue pour « transformer une image de marque ordinaire en extraordinaire » grâce au mantra de l’entreprise : « Un objectif, une réalisation ».

L’entrepreneure a accepté de discuter de ses stratégies pour soutenir l’entreprise pendant le Covid et de la façon dont elle a pu diriger l’agence de publicité « à 360 degrés » pendant les périodes difficiles sans réduire le personnel.

Comment Compass Advertising s’est-elle comportée pendant le Covid, et comment avez-vous réussi à maintenir l’activité ?

La pandémie de Covid-19 a eu un impact énorme sur les entreprises locales et étrangères. Concevoir une stratégie sans compromettre la structure de mon équipe a été un grand défi pour nous ; pendant cette période, nous avons dû nous restructurer et emprunter d’autres voies pour soutenir l’entreprise.

Heureusement, l’essor de la numérisation nous a beaucoup aidés et nous continuons à réaliser de petits projets dans les médias en ligne. Je vois donc le bon côté de la crisesanitaire, comme la façon dont nous avons pu accélérer notre parcours de numérisation, qui fait désormais partie de nos services, et la demande constante de nos précieux clients.

Comment se portent les affaires depuis que le gouvernement a adopté une approche « vivre avec le Covid » face à la pandémie, à la fin de l’année dernière ?

Je dirais que les affaires reprennent progressivement et que nous avons pu récupérer certaines des pertes subies pendant la période de confinement. Et je suis fière de dire que mon équipe n’a jamais baissé les bras, tout comme je ne les ai jamais abandonnés au plus fort de la crise.

Je suis très optimiste et pense que des temps meilleurs viendront et que nous serons tous totalement libérés de la pandémie. Mais quoi qu’il en soit, nous devons continuer à appliquer les mesures de sécurité sanitaire appropriées.

Comment se portent vos entreprises clientes aujourd’hui et quelle a été la plus grande fierté de Compass Advertising ces derniers temps ?

La plupart des entreprises et des marques sont très optimistes en ce moment, ne se lassant pas de pénétrer les marchés et de mettre en place les meilleures stratégies pour compenser toutes les pertes subies pendant la pandémie.

La plus grande réalisation récente de Compass Advertising a été la Cambodia Tech Expo, le plus grand événement de ce type jamais organisé dans le Royaume, avec de nombreux préparatifs et mises en place très exigeants.

Mon équipe était vraiment dévouée et a déployé tous les efforts possibles pour assurer le succès de l’expo, et même pour qu’elle ait lieu. Et les partenaires commerciaux qui nous font confiance depuis l’avènement de la « nouvelle normalité » ont véritablement participé à cette réussite.

Quels sont les défis auxquels vous avez été confrontée en tant que femme entrepreneure forte et indépendante qui a construit une entreprise très prospère, et comment les avez-vous relevés ?

Il n’est vraiment pas facile de créer une entreprise à partir de rien. Le chemin est semé d’embûches, et il faut gagner la confiance des clients potentiels. C’est particulièrement vrai dans le monde de la publicité ici au Cambodge — il y a beaucoup de grands acteurs qui dominent le marché. Ces défis m’ont aidé à remonter la pente, avec l’aide de ma famille et de mon équipe dévouée.

Qu’a fait le gouvernement pour aider les cheffes d’entreprise cambodgiennes ?

Au Cambodge, le gouvernement et le secteur privé ont travaillé main dans la main pour encourager les femmes, non seulement dans les entreprises, mais aussi dans les institutions publiques.

L’Association des femmes entrepreneurs du Cambodge (CWEA) et d’autres organisations sont là pour représenter les femmes dans les entreprises : l’objectif ultime de la CWEA est d’atteindre et d’encourager davantage de femmes dans les entreprises. De nombreuses femmes sont à la tête d’entreprises et même de certaines institutions gouvernementales. Compte tenu de tout cela, je dirais que le gouvernement a mis et met encore l’accent sur l’égalité des sexes dans l’économie et dans les rangs du gouvernement, en permettant aux femmes d’utiliser leurs compétences et leurs talents pour contribuer au développement économique.

May Kunmakara avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page