top of page

Gatronomie : La nouvelle attraction touristique de Banteay Srei : les savoureux gâteaux de palme

Dernière mise à jour : 10 déc. 2022

Les num banhchok (nouilles de riz cambodgiennes) font depuis longtemps la popularité de la commune de Preah Daket en tant que destination gastronomique. À présent, s’ajoutent les gâteaux de palme cuits à la vapeur…

Les femmes du village et de la commune de Preah Dak préparent des gâteaux de palme à la vapeur. Khim Finan Facebook
Les femmes du village et de la commune de Preah Dak préparent des gâteaux de palme à la vapeur. Khim Finan Facebook

Soth Thou, 40 ans, tisserande avec 20 ans d’expérience, a changé d’activité pour se consacrer à la fabrication de gâteaux de palme à la vapeur pendant la période de confinement due à la pandémie. Actuellement, Thou vend entre 50 et 60 kilogrammes de gâteaux par jour pendant les weekends et les jours fériés.

« C’est important de le préciser, nous faisons très attention à l’hygiène et nous nettoyons tout le matériel. Nous utilisons également de bons produits à base de sucre de palme, dont uniquement des fruits de palmier mûrs du district de Banteay Srei, et c’est cela qui rend mes gâteaux de palme cuits à la vapeur très populaires », dit-elle.

Avant le verrouillage, lorsqu’il y avait beaucoup de touristes dans le district pour visiter le temple de Banteay Srei et Phnom Bok, elle fabriquait des boîtes à partir de feuilles de palmier tressées appelées smok et elle connaissait plusieurs guides touristiques qui l’aidaient à les vendre, car les touristes chinois les achetaient souvent comme souvenirs.

Elle a commencé à faire des petits gâteaux de palme cuits à la vapeur comme activité secondaire, sans s’attendre à autant de succès.

Peu après, un producteur a réalisé une vidéo promotionnelle sur Facebook sur les gâteaux de palme cuits à la vapeur et Khim Finan, l’ancien gouverneur du district de Banteay Srei, a également apporté son soutien et contribué à leur promotion.

Les gâteaux de palme à la vapeur de Thou se sont rapidement vendus et ont attiré de nombreux nouveaux clients dans la province ainsi que des habitants de Phnom Penh et d’autres régions.

Finan, qui est actuellement gouverneur adjoint de Siem Reap, a posté des photos des gâteaux avec des légendes décrivant le potentiel du tourisme alimentaire dans la commune de Preah Dak et mentionnant que les gâteaux de palme à la vapeur étaient la fierté du village.

« Si vous passez par le village de Preah Dak, n’oubliez pas de goûter les gâteaux et de soutenir notre communauté. Je peux vous garantir qu’ils sont délicieux, ils sont moelleux et ils sentent le vrai fruit de palmier », a-t-il écrit.

Thou a commencé par produire 5 kg de farine par jour avant de passer à 30-40 kg par jour en semaine et 50-60 kg le weekend et les jours fériés. Avec l’aide de plus de 10 employés, Thou utilise sa propre recette qui est basée sur celle qu’elle tient de sa mère qui avait l’habitude de presser les fruits de palmier et de les mélanger à la pâte de farine, puis de la laisser reposer un moment avant de la mélanger avec du lait de coco et du sucre de palme, et enfin de découper des gâteaux individuels et de les cuire à la vapeur.

« Je mélange la pâte avec du sucre de palme, je la laisse assez longtemps, puis je la mélange avec des fruits de palme et du lait de coco et je laisse cela pendant une demi-heure à une heure, puis on peut commencer à les cuire à la vapeur. Avec cette recette, c’est tellement plus rapide que par le passé où nous devions laisser reposer pendant des heures », dit-elle.

Un changement pour le meilleur

« C’est une technique que j’ai créée moi-même. Avant de pouvoir la réaliser, j’ai dû la tester et j’ai gâché mes gâteaux à plusieurs reprises. En général, il y a eu beaucoup d’échecs avant que je n’atteigne le succès », confie-t-elle.

Les gâteaux de palme cuits à la vapeur rivalisent désormais avec le num banhchok pour devenir l'aliment phare de la région. Photo Khim Finan Facebook
Les gâteaux de palme cuits à la vapeur rivalisent désormais avec le num banhchok pour devenir l'aliment phare de la région. Photo Khim Finan Facebook

Phin Thong, chef de la commune de Preah Dak, reconnaît qu’en plus des temples du district de Banteay Srei, les gâteaux de palme à la vapeur du village de Preah Dak constituent désormais une importante attraction touristique.

Thong raconte :

« À Preah Dak, nous avons des producteurs de sucre de palme, des tisserands, des stands de num banhchok et un temple à proximité. Et maintenant, il y a aussi un gâteau de palme à la vapeur très populaire ».

Run Ramana, 38 ans, habitante du village de Mondol Bei dans la ville de Siem Reap, est l’une des clientes régulières de Thou et vient habituellement acheter les gâteaux de palme cuits à la vapeur au moins une fois par semaine.

« J’achète généralement une seule boîte pour ma famille, mais parfois, quand il y a beaucoup de monde, j’en achète quatre ou cinq. Aujourd’hui, j’ai acheté une boîte de gâteaux pour trois personnes », confie-t-elle.

Elle ajoute qu’en plus des gâteaux de palme, elle va au village pour acheter du riz brun et il y a aussi des gâteaux de glace bruns et elle aime particulièrement les nouilles de Preah Dak, car elles sont réputées.

L’ancien gouverneur du district de Banteay Srei, Finan, a posté sur sa page Facebook en octobre dernier que « le gâteau de palme à la vapeur était en train de devenir la nouvelle identité du district de Banteay Srei et a prospéré dans le village de Preah Dak tout en créant des emplois et des revenus supplémentaires pour soutenir les moyens de subsistance de la communauté ».

« Je suis heureux que les villageois sachent comment utiliser les fruits de palmier d’origine locale et fabriquent des emballages à la fois propres et respectueux de l’environnement », écrit-il.

Aujourd’hui, le village de Preah Dak compte au moins six stands de gâteaux de palme cuits à la vapeur, dont celui de Thou et celui de sa jeune sœur. Bien qu’il y en ait de nombreux autres qui vendent des gâteaux de palme cuits à la vapeur, Thou dit qu’elle n’est pas inquiète de la concurrence car les clients choisiront toujours d’acheter les siens, mais elle admet que cela a fait baisser ses ventes.

La cuisson à la vapeur des gâteaux de palme prend environ une demi-heure dans un moule pouvant contenir entre 60 et 80 gâteaux.

Elle confie que ce n’est pas toujours facile, comme lorsque la farine d’une journée entière ne prend pas avec la levure, de sorte que les gâteaux ont un bon goût mais pas un aspect attractif. Au lieu de jeter, elle offre ces gâteaux aux enfants, aux hôpitaux provinciaux et aux pagodes.

Hong Raksmey avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page