top of page

Gastronomie : Le chef et entrepreneur Luu Meng donne des conseils aux nouveaux dans le métier

Luu Meng, le chef cambodgien bien connu, a surmonté bien des obstacles pendant plus de 30 ans de carrière dans la restauration avant de parvenir au sommet.

Le chef Luu Meng prend un cyclo du marché pour retourner à sa cuisine avec du poisson frais. Photo fournie
Le chef Luu Meng prend un cyclo du marché pour retourner à sa cuisine avec du poisson frais. Photo fournie

Meng est né à Phnom Penh et, après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires, il a étudié le tourisme et de l'hôtellerie à Bangkok puis a poursuivi ses études en Malaisie, où il a étudié l'art culinaire et est devenu chef.

Après avoir obtenu son diplôme en 1992, il est retourné au Cambodge et a commencé sa carrière en tant que chef au bas de l'échelle, dans les petites cuisines locales :

« J'ai commencé à travailler comme chef au bas de l'échelle et, après des années de travail, j'ai été promu au plus haut niveau », raconte-t-il.

Meng a voyagé dans de nombreuses régions du Cambodge pour rechercher les recettes utilisées par les Cambodgiens dans différentes régions et les compiler dans plusieurs ouvrages afin de documenter les saveurs du riche patrimoine alimentaire khmer.

Meng a aussi activement participé à la promotion du poivre de Kampot sur le marché international, ce qui a aidé de nombreux agriculteurs cambodgiens à tous les niveaux.

Aujourd'hui, il est devenu le propriétaire de l'une des plus grandes entreprises de restauration du Cambodge et joue un rôle clé dans ce secteur, l'une des raisons pour lesquelles il a été sélectionné comme « personnalité exceptionnelle » dans un récent concours organisé par les boissons ABC.

Concernant sa décision de devenir chef cuisinier au lieu d'un choix plus conventionnel comme celui de directeur d'hôtel après l'obtention de son diplôme, Meng confie qu'il « suivi son cœur ».

« À l'époque, j'ai vraiment appris beaucoup de choses sur la gestion hôtelière et ce domaine comporte de nombreux aspects différents, mais j'ai décidé d'acquérir les compétences nécessaires pour devenir chef parce que j'aime cuisiner », dit-il.

Meng est actuellement PDG de l'hôtel Almond, cadre au sein du Thalias Hospitality Group et travaille toujours en cuisine dans différentes enseignes de ces entreprises.

En plus de ses activités professionnelles, Luu Meng a également participé à la rédaction de deux livres sur la cuisine cambodgienne et, en 2023, il participera à l'écriture des chapitres de trois livres sur la cuisine khmère.

Luu Meng a été sélectionné comme « personnalité exceptionnelle » dans un récent concours organisé par les boissons ABC
Luu Meng a été sélectionné comme « personnalité exceptionnelle » dans un récent concours organisé par les boissons ABC

Meng souhaite donner quelques conseils aux jeunes Cambodgiens qui veulent embrasser une carrière dans l'art culinaire :

« Les jeunes qui aimeraient devenir chef comme moi, s'il vous plaît, soyez attentifs et aimez notre culture. Pour ma part, je continue à aller de l'avant parce que j'aime mon pays et que ce travail est essentiel ; et aussi parce que nous mangeons trois fois par jour. Qu'il s'agisse d'invités, d'amis, de personnes ordinaires, de gens de haut rang - tout le monde a besoin de manger », dit-il, ajoutant :

« La nourriture est l'un des principaux facteurs de notre vie quotidienne. Si nous aimons ce métier, nous nous y accrochons et nous préparons des bons plats qui rendent notre quotidien bien plus agréable. »

« Le métier de chef cuisinier est une belle aventure. Quelle que soit l'époque, durant une période difficile ou prospère, nous avons toujours besoins de bons cuisiniers », conclut-il.

Huon Silaun avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page