Diplomatie : COVID-19 et crise du Myanmar au menu des discussions USA-Cambodge

Le vice-premier ministre et ministre cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Son Excellence Prak Sokhonnn, s’est entretenu mardi dernier avec l’ambassadeur des Etats-Unis au Cambodge, W. Patrick Murphy, sur les questions bilatérales et régionales.

 l’ambassadeur des Etats-Unis au Cambodge, W. Patrick Murphy
L’ambassadeur des Etats-Unis, W. Patrick Murphy et Son Excellence Prak Sokhonnn

Lors de l’entretien, l’ambassadeur américain a exprimé ses condoléances au Cambodge pour les pertes causées par l’Événement communautaire du 20 février

Le Cambodge, a-t-il dit, recevra un total de 1,1 million de doses de vaccins Covid-19 dans le cadre de l’initiative Covax de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’ici la fin du mois de mai et les États-Unis ont fourni plus de 4 milliards de dollars de financement à l’OMS pour cette initiative.

En ce qui concerne les questions régionales préoccupantes, M. Murphy a déclaré que les États-Unis soutenaient les efforts du Cambodge et d’autres États membres de ASEAN pour promouvoir les processus démocratiques, et l’État de droit dans la région, notamment au Myanmar.

« L’instabilité créée par le coup d’État militaire affecte toute la région et les pays de l’ANASE ont un rôle important à jouer pour aider à rétablir la progression du Myanmar vers la démocratie. Nous encourageons l’ASEAN à impliquer toutes les parties prenantes au Myanmar dans la recherche d’une solution à la crise », a déclaré l’ambassadeur.

Kin Phea, directeur de l’Institut des relations internationales de l’Académie royale du Cambodge, a déclaré à la presse locale que la rencontre entre M. Murphy et M. Sokhonn était un bon pas vers la promotion de la confiance mutuelle, les deux pays ayant parfois eu des points de vue contradictoires sur certaines questions.

M. Phea a déclaré que M. Murphy voulait probablement voir si la crise du Myanmar pouvait être discutée, voire résolue, avec l’aide du Cambodge lorsque le pays présidera l’ASEAN l’année prochaine.

Cependant, selon M. Phea, bien que le Cambodge ait été actif récemment pour aider à résoudre des problèmes régionaux, certains étaient extrêmement compliqués et il n’était peut-être pas possible de trouver une solution dans ce délai.

« Mais en ce qui concerne la volonté et l’engagement, le Cambodge souhaite contribuer activement à la résolution des problèmes régionaux, que ce soit avec le Myanmar ou la question de la mer de Chine méridionale, ou encore ceux liés aux catastrophes naturelles », a-t-il déclaré.

Source : AKP

39 vues0 commentaire