Covid-19 : 17 nouveaux cas, maintien des activités sociales et appel à la prudence

Le Premier ministre Hun Sen a appelé le public, en particulier les résidents de Phnom Penh, à renforcer les mesures préventives contre la pandémie de COVID-19 alors qu'une nouvelle transmission communautaire a été annoncée samedi matin.

« Malgré cette troisième transmission communautaire de COVID-19, toutes les activités sociales sont maintenues, mais les mesures de prévention sanitaire doivent être renforcées », a souligné le Premier ministre dans sa déclaration spéciale diffusée en direct par la Télévision nationale du Cambodge (TVK).

Toutes les activités sociales, y compris les mariages et les cérémonies rituelles, les stades et clubs sportifs, les écoles… ne seront pas fermés, a-t-il affirmé, poursuivant que les principales mesures d’autoprotection : port du masque, lavage des mains et respect de la distanciation doivent être rigoureusement appliquées. Il a précisé :

« Il faut également éviter les endroits bondés, ne pas aller dans les endroits peu aérés, éviter le contact, ne pas s’embrasser ou se serrer la main… Si nous gérons bien cette la situation, nous pouvons clore cet événement en un mois »

Dans le même temps, le chef du gouvernement royal a demandé à toutes les parties concernées de « continuer à resserrer les mesures préventives à la frontière » et a appelé à la « non-discrimination à l’encontre des Phnom Penhois et des Chinois ou de tout autre citoyen, car le COVID-19 est un problème qui concerne le monde entier ».

Nouveaux cas

Dix-sept nouveaux cas ont été signalés dans le royaume ce matin, le nombre total de cas confirmés est ainsi passé à 533, indique le communiqué de presse du ministère de la Santé. Selon le ministère, 15 des nouveaux cas sont liés à l’Événement communautaire du 20 février. Ils comprennent 14 Chinois et une Vietnamienne, tous âgés de 24 à 41 ans. Les deux autres cas positifs sont une ressortissante tchèque de 43 ans arrivée au Cambodge le 7 février dernier en provenance de la République tchèque via la Corée du Sud et un travailleur migrant cambodgien de 47 ans de retour de Thaïlande le 18 février. Les nouveaux patients ont été admis à l’hôpital de l’amitié khméro-soviétique et au centre de santé Chak Ang-rè à Phnom Penh, et à l’hôpital de référence provincial de Banteay Meanchey.

À aujourd’hui, les 533 cas confirmés comprennent 347 Cambodgiens, 64 Chinois, 45 Français, 18 Indonésiens, 13 Malaisiens, 12 Américains, 6 Britanniques, 5 Indiens, 5 Vietnamiennes, 3 Canadiens, 2 Hongrois, 2 Pakistanais, 2 Japonais, 2 Nigérians, 1 Belge, 1 Kazakhstanaise, 1 Polonais, 1 Jordanien, 1 Suisse, 1 Chilienne et 1 Tchèque. Dans le même temps, trois patients atteints de COVID-19 ont été guéris, le nombre total de cas guéris dans le Royaume passe à 473. Les patients guéris sont des ressortissants nigérian et chinois et un travailleur migrant cambodgien de retour de Thaïlande. Ils ont été autorisés à sortir de l’hôpital après avoir été testés négatifs deux fois de suite. Le ministère de la Santé a profité de cette occasion pour appeler ceux qui sont liés à l’Événement communautaire du 20 février à effectuer des tests COVID-19 au centre de santé Chak Ang-rè.

Par C. Nika – AKP & ministère de la Santé

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône