Christ Diva, l’artiste cambodgienne qui remet en question les normes culturelles

L’artiste, chanteuse, mannequin, DJ et actrice connue sous le nom de Christ Diva est une beauté rare au nom étrange dont le style personnel unique peut parfois empêcher les gens de reconnaître immédiatement son talent de véritable femme du renouveau artistique qui refuse de se limiter à une seule discipline ou carrière.

Christ Diva est une actrice, chanteuse, mannequin, DJ, créatrice de mode, influenceuse de médias sociaux et femme de la renaissance tout court. Photo fournie
Christ Diva est une actrice, chanteuse, mannequin, DJ, créatrice de mode, influenceuse de médias sociaux et femme de la renaissance tout court. Photo fournie

Avec une abondance de tatouages sur les bras et les jambes et un crâne rasé qui rappelle quelque peu l’icône de la pop irlandaise des années 1980, Sinead O’Connor, Diva a — intentionnellement ou non — réussi à remettre en question les normes culturelles cambodgiennes concernant la beauté et l’utilisation excessive du maquillage et de la coiffure par la plupart des femmes lorsqu’elles assistent à un événement social.

Christ Diva est, bien sûr, un pseudonyme/nom de scène adopté il y a environ un an, lorsqu’elle a commencé à envisager sérieusement une carrière dans l’industrie du spectacle, en se produisant comme chanteuse, DJ et actrice - et en apparaissant dans des clips musicaux.

Sa décision audacieuse de se raser la tête a attiré beaucoup d’attention, bien que celle-ci ne soit pas toujours réellement positive. Elle persévère dans ce style parce qu’elle croit fermement à l’idéal selon lequel « la beauté d’une femme ne dépend pas de sa coiffure ou d’un visage chargé de cosmétiques, mais de la totalité de sa personnalité, qui peut inclure l’apparence physique, mais doit aussi la transcender ».

L’ascension récente de Diva vers la célébrité a commencé pendant la pandémie, à une époque où tout était verrouillé ou soumis à de lourdes restrictions. Diva et son partenaire Alex Matt organisaient des spectacles en ligne en mixant de la musique juste pour se distraire.

Une grande partie de son travail de mannequin a été réalisée dans des vidéos musicales pour d’autres artistes. Photo fournie
Une grande partie de son travail de mannequin a été réalisée dans des vidéos musicales pour d’autres artistes. Photo fournie

Un jour, dit-elle, elle a remarqué une brusque montée en flèche du nombre de leurs abonnés. Les chiffres n’ont cessé de grimper et c’est à ce moment-là que le public local a commencé à la remarquer.

« Je me sens liée à l’industrie du divertissement et je suis sûre que c’est quelque chose dans lequel je vais continuer à m’impliquer. »

Diva est en fait impliquée dans l’industrie du divertissement depuis 2013, lorsqu’elle a commencé à faire ses premiers pas en tant que chanteuse, mais ce n’est que l’année dernière qu’elle a décidé de se lancer et d’essayer d’en faire sa carrière.

« Honnêtement, j’aimais juste le sentiment d’avoir des fans et de recevoir de l’amour et de la reconnaissance de leur part. Je l’admets, j’aime les projecteurs et j’aime être jolie, mais aussi dramatique et plus grande que nature. C’est super », explique Diva au Post.

L'artiste n’aime pas du tout parler de sa famille de manière désobligeante, mais au fil de la conversation, ses allusions aboutissent à la conclusion évidente que la plupart des membres de sa famille ne sont pas de grands fans de son choix de carrière ou de ses activités d’artiste.

Certains Cambodgiens trouvent que la juxtaposition de la structure élégante et délicate de son visage et de son crâne rasé est dérangeante, mais sa mère affirme que cela la met en valeur. Photo fournie
Certains Cambodgiens trouvent que la juxtaposition de la structure élégante et délicate de son visage et de son crâne rasé est dérangeante, mais sa mère affirme que cela la met en valeur. Photo fournie

Ses grands-parents s’opposent à ce qu’elle soit une artiste, mais ses parents ont progressivement appris à faire preuve d’ouverture d’esprit, car ils ont compris, en élevant leur fille, qu’elle allait suivre ses passions et son propre chemin sans trop se soucier des objections ou de l’approbation de quiconque.

« Lorsque vous êtes passionnée par quelque chose, vous comprenez simplement que c’est quelque chose que vous êtes censée faire. Ce n’est pas basé sur la logique, c’est un sentiment »

« Lorsque nous sommes nés pour faire quelque chose, nous y aspirons en permanence, quels que soient les obstacles qui se présentent. Si quelque chose nous bloque le chemin, il suffit de l’enjamber, de le repousser ou de le briser en morceaux », dit-elle.

Diva ne sait toujours pas si ses parents seront finalement satisfaits de sa décision de devenir artiste et s’ils la soutiendront dans la réalisation de ses rêves, mais pour l’instant, ils sont prêts à lui laisser un peu d’espace pour explorer cet aspect d’elle-même et découvrir ce qu’elle veut dans la vie.

« Pour être honnête, personne d’autre dans ma famille n’a l’art dans le sang. Ils sont tous des travailleurs et des hommes d’affaires. Je suppose donc que c’est l’une des raisons pour lesquelles ils ont du mal à comprendre pourquoi j’insiste sur un choix de carrière aussi inhabituel.»

« Mais je crois que vous devez rechercher ce que vous souhaitez découvrir. Il faut d’abord essayer, puis échouer, peut-être même plusieurs fois, mais enfin, avec un peu de chance, réussir. Mais tout commence par une tentative et si vous n’essayez jamais, vous ne réussirez jamais », dit-elle.

Le design de mode est une autre activité qui passionne Diva. Au cours des trois dernières années, elle a été copropriétaire et investisseuse d’un magasin de vêtements, mais elle l’a finalement abandonné pour se consacrer entièrement à sa carrière dans le monde du spectacle. Cependant, elle continue à créer des vêtements pour elle, son partenaire, ses amis et pour certains projets.

À seulement 24 ans, Christ Diva s’est déjà fait un nom dans l’industrie du divertissement avec son partenaire DJ/musicien Alex Matt. Photo fournie
À seulement 24 ans, Christ Diva s’est déjà fait un nom dans l’industrie du divertissement avec son partenaire DJ/musicien Alex Matt. Photo fournie

L’une des grandes transformations qu’elle a dû effectuer a été de devenir une personnalité publique ou une célébrité soumise à un barrage constant de l’opinion des autres sur elle et sur tout ce qu’elle entreprend.

Certaines de ces opinions à son égard sont très positives ou parfois surprenantes, mais il y a tout autant de critiques négatives et même carrément cruelles, et il faut développer une carapace pour ignorer les « trolls », dit-elle.

« L’année dernière, j’avais l’habitude de proposer une sorte de club en ligne où j’étais DJ, où je faisais du livestream et où je parlais avec les fans. C’était vraiment amusant jusqu’à ce que je commence à voir ces commentaires grossiers — encore et encore et encore — et ça m’a vraiment irrité parce qu’ils répétaient toujours les mêmes questions et beaucoup d’entre eux étaient juste méchants.»

« Mais je sais que c’est normal. Si nous voulons devenir des artistes et si nous aimons les feux de la rampe, nous devons nous préparer à entendre tout ce que les gens ont à dire sur nous et ce ne sera pas toujours agréable. En fait, nous avons besoin d’une bonne santé mentale pour continuer à gérer cette situation sans craquer »

Le fait que Diva se rase la tête a également surpris ses parents. Au début, tous les membres de sa famille qui la voyaient lors d’événements familiaux ont commencé à lui suggérer des endroits où elle pourrait acheter des perruques pour se couvrir — comme si c’était le but recherché — mais elle en a ri.

Cependant, avec le temps, certains membres de sa famille se sont habitués à la voir avec le crâne rasé et ont commencé à en voir la beauté, et maintenant sa mère admet même que cela complète très bien la forme de son visage.

« Je n’ai pas de cheveux, mais je fais tellement d’autres choses dans ma vie pour briller. Je montre ma beauté par mon attitude, mon comportement, ma présentation, mon style et mon talent. Et surtout, nous devons tous nous connaître et nous aimer, car c’est tout ce qui compte vraiment », dit-elle.

En ce qui concerne ses inspirations musicales, Diva affirme qu’il y a deux chanteurs qu’elle admire le plus : Tep Boprek et Sous Visa.
En ce qui concerne ses inspirations musicales, Diva affirme qu’il y a deux chanteurs qu’elle admire le plus : Tep Boprek et Sous Visa.

En ce qui concerne ses inspirations musicales, Diva affirme qu’il y a deux chanteurs qu’elle admire le plus : Tep Boprek et Sous Visa.

Bong Boprek a dit un jour : « Lorsque vous êtes invité à un événement, petit ou grand, vous devez vous montrer belle, sophistiquée, et glamour, non pas pour votre propre prestige, mais pour honorer la personne qui vous a invitée », explique Diva.

Elle mentionne que Sous Visa avait l’habitude de dire que «même les plus hauts gratte-ciel sont construits à partir du sol, en commençant par de petits blocs de pierre, l’un sur l’autre jusqu’à ce qu’ils s’élèvent dans le ciel, donc il ne faut jamais abandonner — même si vous avez l’impression de ne rien avoir du tout, parce que chaque petite pierre — chaque bloc de construction — chacun d’entre eux est nécessaire pour atteindre ces nuages. Cela m’a toujours accompagné », dit-elle.

Diva dajoute que chaque personne dans ce monde qui a un rêve et qui veut absolument le réaliser n’a qu’une seule voie à suivre : Continuez à avancer. Ne pas se décourager. N’abandonnez pas. Ne perdez pas espoir. Si vous continuez à essayer, vous trouverez un moyen.

Dans un avenir très proche, Diva prévoit de composer de la musique qui va « sortir les Cambodgiens de leurs zones de confort et secouer un peu les choses, et que ce sera risqué, mais elle a hâte que les gens l’entendent ».

Pour plus d'information sur Christ Diva, visiter ses pages Facebook et Instagram : Facebook: Christ Diva, Instagram: divachrist_98s

Roth Sochieata avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône