Cambodge & Solidarité : Un nouveau programme pour améliorer le bien-être des survivants du génocide

L’USAID au Cambodge a annoncé l’octroi d’une subvention supplémentaire de cinq millions de dollars pour améliorer les conditions de santé des survivants des Khmers rouges par le biais d’un projet intitulé « Advancing the Rights and Improving the Conditions of the Health of Khmer Rouge Survivors »

Cette subvention est unique en ce sens qu’elle comprend un service bénévole de 500 personnes à l’échelle nationale qui aidera les survivants locaux lors de leurs visites dans les cliniques de santé communautaires
Cette subvention est unique en ce sens qu’elle comprend un service bénévole de 500 personnes à l’échelle nationale qui aidera les survivants locaux lors de leurs visites dans les cliniques de santé communautaires. USAID

Le programme sera géré par le Centre de documentation du Cambodge (DC-Cam). Cette subvention supplémentaire porte la valeur totale de l’aide de l’USAID à 6,5 millions de dollars.

« Nous sommes fiers de soutenir ce projet. Le gouvernement américain s’est engagé de longue date à promouvoir la paix et la réconciliation nationale par le biais de la mémoire historique des Khmers rouges », a déclaré l’ambassadeur américain Patrick W. Murphy.

« Le projet contribuera à permettre aux survivants des Khmers rouges d’accéder aux soins de santé et à documenter les conditions et les préoccupations en matière de santé, les conditions socio-économiques et les expériences vécues pendant la période des Khmers rouges. »

Ce nouveau projet permettra également de mener des recherches sur le terrain concernant les conditions de bien-être des survivants et de traduire les résultats en campagnes de sensibilisation du public. Elle mènera des activités visant à améliorer la santé, le bien-être et le bien être des survivants des Khmers rouges, dans tout le pays.

« La tragédie et l’injustice subies par le peuple cambodgien sous le régime des Khmers rouges ont été si grandes que rien ne peut vraiment les remplacer ou les dédommager ; cependant, cet effort constitue un pas en avant significatif pour aider et soutenir réellement les survivants du génocide », a déclaré Youk Chhang, directeur général de DC-Cam.

Cette subvention est unique en ce sens qu’elle comprend un service bénévole de 500 personnes à l’échelle nationale qui aidera les survivants locaux lors de leurs visites dans les cliniques de santé communautaires

« Cette subvention est unique en ce sens qu’elle comprend un service bénévole de 500 personnes à l’échelle nationale qui aidera les survivants locaux lors de leurs visites dans les cliniques de santé communautaires. Elle donne aux jeunes l’occasion de faire preuve de leadership et de service désintéressé en faveur des survivants des Khmers rouges et de la nation cambodgienne, tout en offrant aux survivants la possibilité de partager avec les jeunes générations l’histoire de leur lutte pendant la période des Khmers rouges, afin que nous n’oubliions jamais ces années. En bref, le programme mettra en lumière notre humanité à une échelle commune et renforcera la résilience du peuple cambodgien. »

Parmi les nouvelles activités prévues, citons la mise en place d’un programme de bourses pour les étudiants en médecine, en santé mentale, en santé publique et en soins infirmiers. L’activité permettra également de mettre en place un service de bénévolat géré par DC-Cam pour aider les survivants.

À propos de l’USAID au Cambodge

Rayonnant dans les 25 provinces cambodgiennes, l’USAID travaille avec des partenaires cambodgiens et internationaux pour mettre en œuvre une série de programmes qui bénéficient à toute la population. Notre travail se concentre sur le renforcement de la gouvernance démocratique et des droits de l’homme ; l’amélioration de la santé et de la nutrition ; le soutien à l’éducation et au développement de l’enfant ; l’augmentation de la production agricole et de la sécurité alimentaire ; la conservation des forêts et cours d’eau ; et l’aide aux agriculteurs et aux ménages pour qu’ils s’adaptent aux risques naturels.

À propos du DC-Cam

Le Centre de documentation du Cambodge (DC-Cam) a été fondé par l’Université de Yale et constitué en 1995 après que le Congrès américain a eu adopté la loi sur la justice du génocide cambodgien en avril 1994, qui a été signée par le président américain Clinton. Le gouvernement royal du Cambodge a également soutenu officiellement l’initiative. DC-Cam a reçu de nombreuses récompenses pour son travail de soutien à la mémoire et à la justice pour les victimes du génocide cambodgien. Rien qu’en 2017, DC-Cam a eu l’honneur de recevoir le prix des droits de l’homme Judith Lee Stronach décerné par le Center for Justice and Accountability, et Sa Majesté le roi Norodom Sihamoni a fait de Youk Chhang un Commandeur de l’Ordre royal du Cambodge en reconnaissance des services distingués rendus au Royaume du Cambodge. En 2018, DC-Cam a également été lauréat du prix Ramon Magsaysay, considéré comme le prix Nobel de l’Asie, pour la préservation de la mémoire historique dans un but d’apaisement et de justice.

Source : USAID

47 vues0 commentaire