top of page

Cambodge & Solidarité : « Pour un Sourire d'Enfant »

Dernière mise à jour : 30 nov. 2022

La co-fondatrice de l’association Pour un Sourire d’Enfant (PSE), Marie-France des Pallières, fêtait samedi dernier sa quatre-vingtième année, célébration d’une longue vie qui coïncidait également avec les 25 ans de l’ONG spécialisée dans l’éducation des enfants démunis du Cambodge.

La co-fondatrice de l’association pour un Sourire d’Enfant, Marie-France des Pallières
La co-fondatrice de l’association pour un Sourire d’Enfant, Marie-France des Pallières

Assise aux côtés de Ghislaine Dufour, Présidente de PSE France qui avait fait spécialement le déplacement depuis la métropole, Marie-France des Pallières, que tout le monde surnomme affectueusement Mamie, discute, plaisante, se rappelle de quelques souvenirs et anecdotes avec les ambassadeurs des anciens-alumnis dans les locaux de PSE.

Certains veulent une photo, d’autres lui ont préparé un cadeau pour ses quatre fois vingt ans, l’ambiance est aux retrouvailles sans être larmoyante. Elle est même plutôt joyeuse.

« Magnifique, c’est tout simplement magnifique », s’exclame l'énergique octogénaire lorsqu’on l’interroge sur ses sentiments à propos de tous ses enfants qui sont sortis de la pauvreté grâce à PSE et qui, aujourd’hui, embrassent une belle carrière.

Ces ambassadeurs sont au nombre de 25 et représentent les quelque 5000 alumnis que compte à présent l’association.

Avec les ambassadeurs des alumnis de PSE
Avec les ambassadeurs des alumnis de PSE

Ils ont été choisis sur la base de volontariat et représentent un des secteurs d’activité pour lesquelles PSE dispense des formations, depuis l’hôtellerie en passant par la restauration, gestion et vente, et les métiers de l’audiovisuel.

Parmi ces ambassadeurs, Sok Kanthei et Chan Sopheak, deux cadres du groupe Thalias Hospitality qui sont passés par l’école professionnelle de l'association. « J’ai étudié chez PSE jusqu’en 2004, j’ai achevé mon cursus hôtellerie et restauration là-bas en 2011. Ensuite, lorsque mes résultats sont devenus excellents, on m’a proposé d’intégrer l’équipe de formateurs de l’ONG au sein du restaurant d’application. J’y ai donc enseigné les bases et techniques de la restauration pendant presque cinq ans », explique la pétillante trentenaire qui raconte également :

« Quand je reviens à PSE, je suis toujours impressionné par les nouvelles infrastructures, la qualité de l'équipement...à mon époque, c'était beaucoup plus rudimentaire, c'est une association qui a bien grandi ».
Sok Kanthei (à droite), ancienne de PSE et aujourd'hu cadre dans un groupe de restauration
Sok Kanthei (à droite), ancienne de PSE et aujourd'hui cadre dans un groupe de restauration

Chan Sopheak, également ambassadeur des alumnis, n’en finit pas de prendre des photos autour de Marie-France des Pallières. L’enfance de Chan Sopheak fut plus difficile. Il travaillait comme chiffonnier avec ses six frères et sœur sur le site de l’ancienne décharge du quartier de Steung Meanchey.

Chaque jour, il remplissait son sac de déchets afin de récolter quelques milliers de riels pour subvenir aux besoins de ses proches.

« En 2000, je travaillais donc sur la décharge et j’ai eu la chance de rencontrer Papi et Mamie, les fondateurs de l’association pour un sourire d’enfant (PSE) ; ils m’ont tout de suite offert la possibilité de me scolariser au sein de l’ONG. Les professeurs m’ont bien aidé sur le chemin de mon métier aujourd’hui », raconte-t-il.

Le jeune Cambodgien étudiera 12 ans avec l’association en choisissant la formation de l’école de tourisme et de restauration. Il travaille aujourd’hui chez Khéma Pasteur comme directeur de restaurant.

Chan Sopheak, Ghislaine Dufour, Marie-France des Pallières et Sok Kanthei

Deux parcours parmi des milliers d’autres qui remplissent probablement de joie le cœur de Mamie qui ne semble pas avoir envie de prendre le temps de se retourner. L’association continue de fourmiller de projets et Mamie aura également trouvé l’année dernière l’énergie pour écrire un livre et effectuer une tournée en France afin de collecter des fonds pour l’association.

Mamie recevant quelques cadeaux pour ses 80 ans de part des ambassadeurs des alumnis
Mamie recevant quelques cadeaux pour ses 80 ans de part des ambassadeurs des alumnis

Alors que la rencontre avec les ambassadeurs se termine, Mme des Pallières se dirige ensuite avec sa petite délégation vers l'un des préaux de l'école qui accueille une exposition photographique dédiée à ces 25 ans d'action et de dévouement envers les communautés pauvres.

Sur le chemin, la présidente accueille l'ambassadeur de France, M. Jacques Pellet accompagné de son épouse et l'invite après une petite séance photo, à visiter cette exposition que nous vous ferons découvrir dans le prochain article consacré à ces 25 ans de PSE.

En compagnie de l'ambassadeur de France et de son épouse
En compagnie de l'ambassadeur de France et de son épouse...
En compagnie de l'ambassadeur de France et de son épouse
...à la découverte de l'exposition

Plus de photographies ici (rencontre avec les ambassadeurs des alumnis)



Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page