Cambodge & Social : Discussions sur le salaire minimum pour le textile

Le ministère du Travail a prévu une série de réunions internes le mois prochain pour discuter du salaire minimum 2023 pour les secteurs du textile, de l’habillement, de la chaussure, des sacs et des articles de voyage.

Des employés d'une usine de vêtements dans le district de Por Sen Chey à Phnom Penh. Photo OIT
Des employés d'une usine de vêtements dans le district de Por Sen Chey à Phnom Penh. Photo OIT

Le ministère du Travail et de la Formation professionnelle a déclaré dans un avis la semaine dernière que les discussions bilatérales et tripartites — entre le gouvernement et les représentants des employeurs et des travailleurs — commenceraient en août prochain.

Le Conseil national sur le salaire minimum se réunira un mois plus tard pour finaliser le salaire minimum, que le ministère doit promulguer le 1er janvier.

Ce comité est composé de fonctionnaires du ministère du Travail, de représentants des propriétaires d’usines, de parties prenantes du secteur et de représentants des travailleurs issus d’organisations de la société civile et de syndicats.

Invoquant l’article 5 de la loi sur le salaire minimum, le ministère a appelé toutes les parties à fonder leur processus de délibération interne pour un chiffre sur des données officielles et des recherches universitaires réputées sur des critères sociaux — tels que la situation des ménages, le taux d’inflation et le coût de la vie — et des critères économiques, notamment la productivité, la compétitivité du pays, la situation du marché du travail et la rentabilité sectorielle.

« Toutes les parties doivent suivre les directives et les mesures du ministère de la Santé lors de toutes ses réunions et faire leur part pour prévenir une épidémie de Covid-19 au Cambodge », déclare le ministère.

L’année dernière, le comité avait initialement voté pour que le salaire minimum de 2022 pour ces secteurs reste inchangé par rapport aux 192 dollars de 2021, jusqu’à ce que le Premier ministre Hun Sen intervienne pour ajouter 2 dollars au total, le portant à 194 dollars par mois.

Le 28 septembre 2021, le conseil s’était prononcé sur trois salaires minimums concurrents proposés pour 2022. Les représentants des travailleurs demandaient 204 dollars, les représentants des employeurs et de l’industrie proposaient 188 dollars et le compromis était de 192 dollars.

Les votes se sont soldés par 45 voix en faveur du salaire de 192 $, six pour le chiffre de 204 $ et aucune voix en faveur de la proposition des employeurs d’abaisser le salaire minimum à 188 $.

Dans un communiqué publié après le vote, le ministère avait déclaré que S.E. Hun Sen ajoutait deux dollars supplémentaires au chiffre de 192 dollars, que le conseil avait massivement approuvé.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône