top of page
Ancre 1

Cambodge : Renforcer les liens touristiques, commerciaux et politiques avec les Maldives

Le Cambodge et les Maldives ont annoncé leur intention de renforcer les liens bilatéraux par le biais de plusieurs accords, notamment l’exemption de visa touristique, le baptême d’une rue du Royaume pour la nation insulaire et six autres documents portant sur de nouvelles initiatives de coopération.

Le Premier ministre Hun Sen est accueilli par le président maldivien Ibrahim Mohamed Solih au deuxième jour de sa visite officielle inaugurale dans le pays, le 16 janvier. Photo fournie
Le Premier ministre Hun Sen est accueilli par le président maldivien Ibrahim Mohamed Solih au deuxième jour de sa visite officielle inaugurale dans le pays, le 16 janvier. Photo fournie

Le Premier ministre Hun Sen et le président des Maldives Ibrahim Mohamed Solih ont annoncé ces accords lors de la visite d’État de trois jours du Premier ministre cambodgien qui a débuté le 15 janvier.

« Les Maldiviens et les Cambodgiens pourront voyager librement sans visa pendant 30 jours », a déclaré Solih lors d’une conférence de presse conjointe le 16 janvier.

Le président de la nation insulaire a également confirmé que les Maldives allaient accorder une bourse à un nageur cambodgien et offrir des cours de formation sur l’hôtellerie à des fonctionnaires cambodgiens afin de contribuer à stimuler le secteur touristique du Royaume.

De son côté, le Cambodge accordera 10 bourses à des étudiants de ce pays pour qu’ils puissent étudier dans diverses universités du Royaume à partir de cette année.

En ce qui concerne le commerce, M. Solih a déclaré que les Maldives importeront le riz « de qualité mondiale » du Cambodge et d’autres produits tels que le maïs, le poivre, le manioc et les fruits. Il a ajouté que les Maldives négocieront également d’autres possibilités d’importation de produits tels que les vêtements, les articles de voyage et le bois.

« La diversification de nos importations permettra non seulement de faire baisser les prix des produits, mais aussi de renforcer notre sécurité alimentaire, tout en offrant d’autres options à nos consommateurs », a-t-il déclaré, ajoutant que la visite officielle de S.E. Hun Sen a jeté les bases nouvelles relations solides entre les deux pays à l’avenir.

« J’espère qu’à la suite de cette visite, nos deux pays maintiendront leur élan et mettront en œuvre nos engagements d’aujourd’hui ».

Le Premier ministre Hun Sen et le président des Maldives Ibrahim Mohamed Solih
Le Premier ministre Hun Sen et le président des Maldives Ibrahim Mohamed Solih. Photo fournie

De son côté, le Premier ministre cambodgien a déclaré que le Royaume envisageait d’importer du thon et d’autres poissons des Maldives. Selon lui, le thon devrait être le premier produit à être exporté au Cambodge en grandes quantités en raison de la forte demande locale.

Le Cambodge et les Maldives ont noué leurs premiers liens diplomatiques en 1995. Pour honorer ces relations, S.E. Hun Sen a déclaré qu’il allait baptiser une rue d’un site touristique dans une province côtière « rue de l’amitié Cambodge-Maldives ».

Il a invité M. Solih à se rendre au Cambodge, notamment à l’occasion des 32e Jeux d’Asie du Sud-Est organisés par le Royaume en mai, et à assister à l’inauguration de la rue de l’amitié.

« Les Maldives, je peux le dire, sont une merveille de l’océan Indien. C’est vraiment une destination touristique attrayante. Je peux dire que je suis la dernière personne de ma famille à visiter les Maldives, car ma femme et mes enfants y sont déjà venus. Nous avons attiré d’autres partenaires sur d’autres continents, alors pourquoi pas nos voisins dans la région ? », a-t-il indiqué.

Le chef du gouvernement royal a également précisé que le Cambodge souhaitait devenir membre observateur de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) à la « lumière de l’harmonisation raciale et religieuse du royaume et de la large acceptation de sa minorité musulmane ».

Le secrétaire général de l’Académie royale du Cambodge, Yang Peou, a déclaré que la visite de Hun Sen aux Maldives marquait un nouveau chapitre important de la politique étrangère, qui « révèle une approche exemplaire de l’expansion de la coopération internationale ».

M. Peou a ajouté que l’accord d’exportation de riz est un autre pas dans la bonne direction pour le Cambodge dans l’intégration de son économie avec celle du monde extérieur :

« Cela montre une fois de plus que le Cambodge n’a pas que des relations étrangères étroites limitées à la seule Chine et n’est pas comme d’autres pays qui ont un espace politique étroit pour la diplomatie, comme le prétendent certains critiques. En réalité, le Cambodge entretient de bonnes relations diplomatiques avec presque tous les pays ».

Ry Sochan avec notre partenaire The Phnom Penh Post


Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page