Cambodge & Photographie : Ra Yuth, artiste dandy et provocateur qui monte

Il a commencé par des photographies de mariage, il collabore aujourd'hui avec plusieurs magazines de mode locaux et internationaux, il se dit danseur, photographe et body-builder.

Modèle pour Gucci
Modèle pour Gucci

Derrière une beauté un peu figée, un œil et un sens de la composition souvent remarquables, le jeune photographe cambodgien Ra yuth est devenu la coqueluche des designers, le photographe préféré des jeunes top models en herbe qui aiment son style atypique et son approche un peu dandy, provocatrice et pince-sans-rire.

Ra Yuth, l'artiste dandy qui monte...
Ra Yuth, l’artiste dandy qui monte…

Après avoir largement alimenté les pages beauté de Cambodge Mag il y a quelques années, Ra Yuth a largement fait valoir son talent sur la scène artistique de Phnom Penh. Déjà, lorsqu’il prenait des séries de portraits de Cambodgiennes, l’artiste se montrait un peu provocateur, privilégiant souvent un léger érotisme suggéré et détournant l’attention dans une mise en scène baroque très inhabituelle et pleine d’originalité dans un monde envahi de selfies et de photographes décidément bien conventionnels.

Cony par Ra Yuth
Cony par Ra Yuth

Ses modèles, il les aiment teintes, colorées, avec des lentilles bleues, des robes rétro, des décors vintage ou insolites. Ils les posent dans la forêt, dans une baraque désaffectée, sur des rails…il les habille en japonaise, en cuir, en toile légère. Il varie, il essaye, il réussit, il manque, «…j’aime la photo…», déclare le jeune homme plutôt réservé, timide, décalé. Son anniversaire, il l’illustre en se bardant le torse de rouge à lèvres et se jette de la crème chantilly dans l’œil, pour ne pas faire comme les autres. «…j’aime la photo…» répète le provocateur dandy et candide.

L'un de ses buzz les plus fameux, il le doit à une série de photographies reprise par de nombreux magazines locaux qui saluent le talent original de l’un de leurs artistes. La série propose la jeune Kgan dans le ”salon” d’un coiffeur de rues de Phnom Penh, vêtue d’une robe noire ornée de chevelures. «…fascinant et impressionnant Ra Yuth…», écrivirent alors plusieurs journalistes de magazine, insistant également sur le fait que les jeunes talents cambodgiens peuvent aussi et largement rivaliser avec les occidentaux dans le domaine de la photographie de mode.

Photo de Ra Yuth
Photo de Ra Yuth

Quelques jours avant cette série, Ra Yuth fera un podium lors d’une compétition photo en Thaïlande. Mais l’artiste ne se gausse pas, quelques lignes sur son profil Facebook, rien d’autre. Il reste humble, peut-être l’une des conditions, avec son talent, qui devrait lui permettre de rayonner au-delà des frontières du royaume, tout le mal qu’on lui souhaite… .

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône