Cambodge & Tourisme : 50 000 emplois perdus mais quelque espoir dans l'écotourisme

L’écotourisme génère 25 millions de dollars de recettes en 2020

Neth Pheaktra, secrétaire d’État et porte-parole du ministère de l’Environnement a annoncé que les revenus des services d’écotourisme dans le royaume se sont élevés à 25,21 millions de dollars américains durant les neuf premiers mois de 2020. Les statistiques du ministère indiquent que ces revenus proviennent de la visite de 529 160 touristes nationaux et 7 385 visiteurs internationaux dans les zones d’écotourisme de 22 communautés situées dans 12 zones protégées de 8 provinces du pays. Le secrétaire d’État a déclaré :

« Cela contribue à l’économie nationale, mais promeut également le potentiel écotouristique du Cambodge ainsi que la protection des ressources environnementales et ceux qui vivent à proximité »

Les zones d’écotourisme couvrent au total 35 003 hectares dans les provinces de Rattanakiri, Kampong Speu, Koh Kong, Pursat, Preah Vihear, Kampong Thom, Kampot et Kampong Chhnang.

Neth Pheaktra déclare exprimer sa confiance dans la stratégie du gouvernement royal pour stimuler l’écotourisme, générateur d’emplois durable, stimulant des revenus des ménages et aussi obstacle à l’exploitation forestière illégale. Il tient à remercier tous les acteurs concernés de l’écotourisme ainsi que les visiteurs nationaux et étrangers qui, selon lui, jouent « un rôle indispensable dans le développement de l’industrie ». En 2019, les sites d’écotourisme ont accueilli 402 293 touristes, générant 18,90 millions de dollars de revenus, contre 343 852 visiteurs avec un revenu de 16,16 millions de dollars en 2018.

50 000 emplois liés au tourisme perdus en raison de la pandémie

Jusqu’en septembre de cette année 2 838 entreprises liées au secteur du tourisme au Cambodge ont été fermées ou temporairement fermées en raison de la crise du COVID-19, entraînant la perte de 50 996 emplois. S’exprimant lors d’un séminaire à Siem Reap sur les entreprises touristiques durant le COVID-19 la semaine dernière, Song Tonghap, secrétaire d’Etat au Tourisme, a déclaré que ce nombre de fermetures représentait 29,6 % des entreprises liées au tourisme dans tout le pays.

« 62 % des entreprises touristiques touchées par le COVID-19 sont basées dans la province de Siem Reap, mettant 14 702 travailleurs au chômage, a-t-il ajouté »

Pour redresser le secteur, le ministère du Tourisme a élaboré des programmes clés tels que la feuille de route pour la réhabilitation et la promotion du secteur du tourisme au Cambodge (2020-2025), les plans directeurs pour le développement du tourisme dans les provinces de Siem Reap, Kep et Mondolkiri (2020-2035) et enfin, le Plan stratégique de développement du tourisme (2021-2030).

Song Tonghap a rappelé que, pour soutenir la situation des entreprises touristiques pendant cette période de COVID-19, le gouvernement royal du Cambodge a mis en place plusieurs mesures pour tenter de minimiser les impacts sur les secteurs clés de l’économie nationale. Cela comprend les mesures fiscales, celles concernant la protection des travailleurs et l’exonération des frais de renouvellement des licences touristiques dans tout le pays pour 2021.

Rappelons que, selon le dernier rapport du ministère du Tourisme, le Cambodge a accueilli seulement 1 247 680 touristes étranges au cours des neuf premiers mois de cette année, soit une chute 74,1 % par rapport à la même période l’an dernier.

Sources : ministère du Tourisme & AKP

184 vues0 commentaire