top of page
Ancre 1

Cambodge : Le ministère met en garde contre les maladies infectieuses pendant la saison des pluies

Les fonctionnaires du ministère de la Santé invitent le public à se prémunir contre sept maladies infectieuses susceptibles de se déclarer pendant la saison des pluies.

Il s’agit de la dengue, du paludisme, de la grippe, de la fièvre typhoïde, des infections alimentaires et hydriques, du choléra et de la leptospirose.

Les autorités de la province de Preah Vihear pulvérisent des insecticides pour prévenir la dengue en juin. Département de la santé de Preah Vihear
Les autorités de la province de Preah Vihear pulvérisent des insecticides pour prévenir la dengue en juin. Département de la santé de Preah Vihear

Cette alerte a été relayée par Ly Sovann, directeur du département de contrôle des maladies transmissibles (CDC) du ministère.

Précautions

« Les gens doivent donner la priorité à leur santé. Lorsqu’ils voyagent sous la pluie, ils doivent porter un imperméable, un parapluie et des chaussures adaptées à l’eau », a-t-il déclaré.

« Il est essentiel de se doucher après avoir été exposé à la pluie, de boire de l’eau chaude ou de la soupe chaude, et de maintenir une bonne hygiène personnelle. Il est également important de suivre un régime alimentaire sain et nutritif, riche en vitamine C que l’on trouve dans les fruits comme les goyaves, les papayes mûres, les bananes mûres et les oranges, ainsi que dans les légumes verts et les tomates », a-t-il ajouté.

Pour les personnes souffrant de la grippe, Ly Sovann conseille :

« Portez un masque ou utilisez un foulard ou une serviette pour couvrir votre bouche lorsque vous toussez ou éternuez, buvez au moins deux litres d’eau par jour, même sans avoir soif, et lavez-vous fréquemment les mains avec du savon. »

Il a également souligné l’importance de la prévention de la transmission de la maladie : « Évitez de tousser sur vos paumes, car la maladie peut se transmettre à d’autres personnes par le biais d’une poignée de main ou d’objets partagés. ».

Jeune patiente de Kantha Bopha. Photo CG
Jeune patiente de Kantha Bopha. Photo CG

Il a également souligné l’importance d’éliminer les lieux de reproduction des larves de moustiques tels que les pneus de voiture usagés, les coquilles de noix de coco séchées et les objets stockant de l’eau. Il est également recommandé d’utiliser des moustiquaires de bonne qualité et de porter des vêtements qui protègent suffisamment.

Covid

En ce qui concerne le Covid-19, M. Sovann a réitéré les appels à porter des masques lors des rassemblements et dans les lieux clos. Il a insisté sur l’importance de se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou à l’aide d’un désinfectant à base d’alcool, afin d’éviter l’apparition du virus, malgré le nombre relativement faible de nouveaux cas au Cambodge.

Dengue

Ky Sunty, directeur de l’hôpital pour enfants Kantha Bopha, a exhorté les parents à être particulièrement attentifs à trois maladies répandues chez les enfants : la dengue, la silicose et la pneumonie. Ces maladies peuvent représenter un risque important pour les enfants.

« Les parents et les tuteurs doivent s’assurer que leurs enfants vivent dans un environnement propre. En cas de problèmes de santé tels que la fièvre, il convient de consulter un médecin professionnel au centre de santé ou dans les hôpitaux de référence. Évitez l’automédication, car elle peut mettre en danger la vie de l’enfant », conseille-t-il.

Cette année, le nombre de cas de dengue a sensiblement augmenté par rapport aux années précédentes. Selon le Centre national de parasitologie, d’entomologie et de lutte contre le paludisme du ministère, le Cambodge a signalé près de 4 700 cas de dengue et 10 décès dus à la maladie au cours du premier semestre 2023, soit près du double du chiffre enregistré pour la même période en 2022.

Enfants souffrant de la dengue hospitalisés à Kantha Boppha. Photo CG
Enfants souffrant de la dengue hospitalisés à Kantha Bopha. Photo CG

Le pays s’attend à un nombre encore plus élevé de cas de dengue cette année, avec au moins 20 000 cas prévus, soit plus que les 12 500 cas signalés en 2022. Cette situation se rapproche d’un cycle d’épidémies de dengue à grande échelle, dont la dernière manifestation remonte à 2019.

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page