Cambodge : Lancement du programme « Angkor Kitchen » pour promouvoir la diplomatie culinaire

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a lancé hier le projet Angkor Kitchen — Cuisine d’Angkor pour promouvoir la diplomatie culinaire à travers la cuisine khmère « authentique ».

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée sous la présidence de S.E. Prak Sokhonn, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et de son épouse, S.E. Mme Kheng Samvada, présidente d’honneur du Cercle des femmes de l’ASEAN au Cambodge, avec la participation des dirigeants du ministère et des épouses des ambassadeurs et partenaires de l’ASEAN.
La cérémonie d’inauguration s’est déroulée sous la présidence de S.E. Prak Sokhonn, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et de son épouse, S.E. Mme Kheng Samvada, présidente d’honneur du Cercle des femmes de l’ASEAN au Cambodge, avec la participation des dirigeants du ministère et des épouses des ambassadeurs et partenaires de l’ASEAN.

Cette initiative est l’une des réformes initiées par S.E.Prak Sokhonn et s’inscrit dans le cadre de la diplomatie culinaire énoncée dans la stratégie de diplomatie économique 2021-2023 du ministère, avec la pleine bénédiction du Premier ministre Hun Sen, indique le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Selon le ministère, le projet est mis en œuvre pour trois raisons principales. D’abord, le livre de cuisine « Taste of Angkor » a été désigné meilleur livre de cuisine asiatique au Gourmand World Cookbook Awards en 2021 à Paris, car il contient un ensemble détaillé et facile à suivre de 38 recettes de plats et desserts khmers authentiques.

« Le ministère utilisera le livre de cuisine comme un outil clé pour promouvoir notre diplomatie culinaire », a déclaré le ministre.

La deuxième raison, a-t-il avancé, est que le ministère a prévu d’organiser des programmes de formation à la diplomatie culinaire pour les hauts fonctionnaires cambodgiens, et notamment les conjointes des ambassadeurs, afin d’améliorer leur capacité à assimiler les recettes fondamentales de la cuisine khmère authentique. Elles pourront ensuite utiliser ces connaissances pour expliquer l’histoire millénaire de la cuisine khmère et promouvoir l’identité cambodgienne auprès de leurs amis étrangers.

Une autre raison est qu’une fois la gastronomie khmère acceptée et connue, le ministère estime qu’il y aura davantage d’opportunités d’investissement dans différents secteurs tels que l’industrie touristique, la production agricole, les restaurants et le secteur hôtelier, souligne le ministère, ajoutant que cela contribuera aux efforts du gouvernement royal du Cambodge pour transformer le pays en un pays à revenu moyen supérieur en 2030 et à revenu élevé en 2050.

Source : MAECI

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône