top of page
Ancre 1

Cambodge & Gastronomie : Le pain au sucre de palme, fierté locale dans les magasins 7-Eleven

Le pain cambodgien au sucre de palme est la dernière nouveauté de la chaîne de commerces de proximité 7-Eleven au Cambodge, et devient une source de fierté locale.

Le pain est fabriqué à partir d'une combinaison de fruits de palmier et de farine de blé et a une texture et un goût uniques. Photo CBB
Le pain est fabriqué à partir d'une combinaison de fruits de palmier et de farine de blé et a une texture et un goût uniques. Photo CBB

Le pain est désormais vendu dans les 25 succursales cambodgiennes de 7 - Eleven et a été bien accueilli par les clients.

« Nos 10 variétés de pain de palmier à sucre sont sur les étagères des magasins 7 — Eleven depuis moins d’une semaine », affirme Bun Vuthdika, le propriétaire de Chrizt Ben Bread and Cafe, qui a conçu les recettes de la gamme.

La gamme varie de quatre paquets de mini-baguettes de palme à des miches de 500 g de pain grillé brun ou blanc.

Le pain, qui est fabriqué à partir d’une combinaison de fruits de palmier et de farine de blé, a une texture et un goût uniques qui ont conquis le cœur de nombreux Cambodgiens.

Les pains cuits par Chrizt Ben Bread and Cafe peuvent sembler similaires aux autres pains de la ville, à l’exception de leur teinte jaune, mais la première bouchée révèle une texture douce et moelleuse et un goût unique qui le distingue du pain blanc fade. La douceur naturelle et le parfum tendre du sucre de palme dans la recette créent un arrière-goût agréable, parfait pour accompagner le café.

L’histoire du succès du pain cambodgien aux fruits de palmier est celle d’une persévérance et d’un travail acharné. Chrizt Ben Bakery, l’entreprise à l’origine du pain, a passé six mois à négocier avec 7 - Eleven avant de finalement conclure l’accord.

Selon M. Vuthdika, il est bien connu que 7 - Eleven possède des magasins dans le monde entier, de l’Asie du Sud-Est à l’Europe et aux États-Unis. Par conséquent, les produits en vente doivent répondre aux normes internationales.

« Ils ont des normes strictes en matière d’hygiène, d’emballage et de validation de la marque, et Chrizt Ben a dû s’assurer que ses produits répondaient à ces exigences avant de pouvoir être vendus chez eux », dit-il.

Selon lui, la direction exigeait que ses produits et ses installations soient ajustés à maintes reprises pour se conformer à ses normes. Pour Vuthdika, le long processus de négociation en valait la peine. Il voit trois avantages principaux à l’entrée dans le réseau 7 - Eleven : Chrizt Ben Bakery bénéficie d’une évaluation gratuite des normes, le produit passe les tests internationaux et il promeut l’identité nationale khmère.

Le fait que le pain cambodgien au sucre de palme soit désormais disponible dans ces est une source de fierté pour le pays et son peuple.

« La disponibilité du pain dans les magasins 7 - Eleven n’est pas seulement une aubaine pour la boulangerie Chrizt Ben. Elle permet également de soutenir les revenus des villageois qui récoltent les fruits de palmier et les amènent à la capitale pour qu’ils soient transformés. En achetant ces produits, les clients soutiennent les communautés locales et encouragent les pratiques durables », ajoute M. Vuthdika.

Il considère que le succès du pain chez 7 - Eleven n’est qu’une première étape et espère que davantage de personnes apprendront à reconnaître la valeur des produits locaux, ce qui rendra ses produits encore plus populaires.

À l’avenir, il souhaite élargir son marché et introduire des produits cambodgiens dans les magasins 7 - Eleven à l’étranger, ainsi que dans d’autres magasins de proximité.

« Plusieurs autres supérettes et petits marchés locaux souhaitent désormais vendre nos produits », affirme-t-il.

Il espère également que les Cambodgiens réfléchiront à deux fois avant d’abattre des palmiers et que les produits à base de fruits de palmier deviendront une alternative populaire aux pratiques non durables.

Vuthdika explique que l’une des choses qui l’ont intéressé dans la fabrication du pain au sucre de palme était qu’il s’agissait également d’un moyen d’exprimer le patriotisme et d’encourager les gens à être fiers de leur identité nationale, car l’arbre est si important pour la vie traditionnelle des villages cambodgiens.

Vuthdika a un lien profond avec le palmier à sucre, qui est un élément important de l’identité nationale du Cambodge. Traditionnellement, l’arbre est utilisé pour la construction, les ustensiles de cuisine et de table, les toits et les clôtures, entre autres.

Son plat préféré est le Nom Tnaot, un gâteau traditionnel khmer aux fruits de palmier, qui l’a incité à créer du pain aux fruits de palmier lorsqu’il a ouvert sa propre boulangerie en avril 2021.

Il a appris le métier de boulanger auprès de ses proches lorsqu'il étudiait à l'étranger et a fini par perfectionner sa recette à base de palmier à sucre.

Il précise que 90 % des fruits de palmier qu'il achète proviennent de villageois de Kampong Speu.

« Le sucre de palme de Kampong Speu est excellent, mais celui de Preah Dak, à Siem Reap, est plus populaire. Pourquoi ? Grâce à une campagne de marketing réussie de l'ancien gouverneur », explique-t-il.

Aujourd'hui, Vuthdika possède trois magasins : deux à Phnom Penh et un autre à Udong, son emplacement le plus populaire. Il emploie 72 personnes et espère étendre son activité à 80 sites avec ses propres magasins et supérettes.

Outre son célèbre pain au sucre de palme, Chrizt Ben Bread and Café propose 60 autres variétés de produits de boulangerie, dont des pains aux pommes et des pains à la sapotille séchée.

Hong Raksmey avec notre partenaire The Phnom Penh Post


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page