Cambodge & Covid-19 : Prolongation de 3 mois du soutien aux secteurs du textile et du tourisme

Le gouvernement cambodgien a annoncé le 24 décembre 2020 que les travailleurs du secteur de l’habillement, de la chaussure et des articles de voyage qui ont perdu leur emploi en raison de la pandémie de COVID-19 continueront de recevoir un soutien mensuel jusqu’à fin mars 2021.

Usine textile à Phnom Penh (ILO)

Selon une directive gouvernementale publiée le 23 décembre 2020, le gouvernement souhaite soutenir le secteur privé et les travailleurs d’usine qui ont été gravement touchés par la pandémie. Il s'agit également, selon le gouvernement, de « promouvoir la croissance économique au lendemain de cette crise sanitaire mondiale ». Les travailleurs du textile continueront de recevoir des paiements en espèces de 70 dollars américains par mois pendant encore un trimestre. Pour le paiement mensuel de chaque travailleur, le gouvernement cambodgien versera 40 $ et les employeurs 30, indique la directive.

Dans le secteur du tourisme, les travailleurs recevront également 40 dollars par mois jusqu’à la fin du mois de mars 2021. Les entreprises telles que les hôtels, les restaurants et les agences de voyages peuvent, sur une base volontaire, augmenter les paiements mensuels des travailleurs. Khun Tharo, coordinateur du programme au Centre pour l’Alliance du travail et des droits de l’homme, a déclaré qu’il appréciait les mesures du gouvernement. Cependant, a-t-il déclaré, le gouvernement devrait étendre ce soutien à plus de secteurs : ceux des petites et moyennes entreprises, aux travailleurs du divertissement et à ceux de la construction et du secteur économique informel :

« Tous ces travailleurs ont aussi été gravement touchés par la pandémie à la suite de la fermeture de leurs lieux de travail »

Il a également ajouté que, parmi les ouvriers du vêtement, certains d’entre eux ne recevaient pas le soutien mensuel qu’ils étaient censés recevoir, ou le recevaient tardivement, perdant ainsi des mois de paiements. Dans certains cas, cela était dû au fait que les travailleurs eux-mêmes avaient tardé à soumettre leurs informations à la direction de leur usine, indique Tharo. Dans d’autres cas, le retard est dû au fait que les usines avaient soumis tardivement au ministère du Travail les informations concernant la suspension de travail de leurs employés, a-t-il déclaré. Et il y aurait aussi eu des erreurs techniques lorsque les travailleurs ont essayé d’obtenir leurs paiements par e-cash.

La plupart des employés des hôtels ont reçu le soutien du gouvernement, a déclaré Tharo. Cependant, certains travailleurs tels que le personnel de nettoyage qui ont été suspendus de leur travail en raison du coronavirus n’ont pas obtenu ce soutien, ajoute-t-il. « Nous ne savons pas toujours comment définir le sens de « travailleurs du tourisme » pour garantir un soutien à ces travailleurs de l’hôtellerie et des services du tourisme », conclut Tharo.

Selon la directive du gouvernement, dans le cadre de ce 7e cycle de mesures de relance COVID-19, les entreprises touristiques enregistrées dans les provinces de Phnom Penh, Siem Reap, Preah Sihanouk, Kep et Kampot ainsi que dans les villes de Bavet et de Poipet, continueront d’être exonérées des paiements mensuels d’impôts pendant les trois prochains mois. L’exonération d’impôt minimum pour toutes les compagnies aériennes enregistrées au Cambodge restera également en vigueur jusqu’à la fin du mois de mars 2021.

Le gouvernement royal poursuivra également son « programme de transfert de fonds pour les ménages vulnérables pendant le COVID-19 » jusqu’à la fin mars 2021. Le gouvernement permet également aux usines et aux entreprises de tous les secteurs de retarder le paiement des primes d’ancienneté des employés d’avant 2019 jusqu’à la fin de l’année 2022.

Phoung Vantha & Christophe Gargiulo

Avcec l'aimable autorisation de Cambodianess. Version anglaise ici

Recevoir les articles dès leur publication

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône