Cambodge & ASEAN : Croissance de 4,5% en 2022 selon la Banque mondiale et de 5,3% selon la BAsD

Rappel des principaux événements économiques concernant le Royaume du Cambodge et l’ASEAN durant la 14e semaine de 2022.

Phnom Penh. Photo Christophe Gargiulo
Phnom Penh. Photo Christophe Gargiulo

Cambodge : Croissance de 4,5 % en 2022 selon la Banque mondiale et de 5,3 % selon la BAsD

Dans son dernier rapport (Braving the storms), la Banque mondiale maintient sa prévision de croissance du Cambodge à 4,5 % en 2022, tandis que la BAsD l’estime à 5,3 % selon son dernier Asian Development Outlook. La reprise devrait être soutenue cette année en raison du redémarrage du tourisme et de la bonne tenue des exportations.

Les pressions inflationnistes devraient néanmoins augmenter, sur fond de hausse des prix des carburants (les importations cambodgiennes d’hydrocarbures représentent près de 10 % du PIB), avant de se modérer en 2023. La nouvelle loi sur l’investissement, le partenariat économique global régional et les accords de libre-échange avec la Chine et la Corée du Sud contribueraient positivement à la croissance dans les années à venir.

Cambodge : Projet de loi sur la sécurité alimentaire

Le Conseil des ministres a approuvé le 1er avril dernier un projet de loi sur la sécurité alimentaire. En rédaction depuis 2015, ce texte vise à protéger la santé des consommateurs en prévenant, contrôlant et éliminant les dangers liés aux aliments. Ce projet de loi couvre les aliments transformés et non transformés dans l’ensemble de la chaîne de production alimentaire, de l’agriculteur au consommateur.

La future loi garantirait ainsi la qualité, l’hygiène et la conformité dans le processus de fabrication et de commercialisation des aliments. Selon le ministre du Commerce, ce texte améliorera davantage l’environnement commercial au Cambodge et contribuera également à stimuler le secteur touristique.

Cambodge : La création d’un tribunal du travail et de commerce attendu fin 2022

Un nouveau tribunal du travail et du commerce pourrait être mis en place à partir de la fin de l’année après la finalisation de longues procédures juridiques. La décision relative à la création de ce tribunal a en effet été signée par le ministre de la Justice début 2021. Une fois opérationnel, ce tribunal spécialisé aidera à améliorer la qualité des décisions prises en matière de litiges commerciaux et du travail et contribuera à réduire l’arriéré judiciaire auquel est confronté le Cambodge. Il devrait également renforcer la confiance des investisseurs dans le système juridique.

 

ASEAN —BAsD/Banque mondiale : révision à la baisse de la croissance régionale en 2022

Selon le East Asia & Pacific Economic Update de la Banque mondiale, la croissance régionale de la zone Asie de l’Est et du Pacifique est projetée à 5 %, contre 5,4 % anticipé précédemment en octobre. Pour 2022, la Banque mondiale prévoit une croissance pour l’ASEAN-5 entre 4,3 % et 4,9 % (contre 5,2 % anticipé en octobre), craignant que les effets de la guerre en Ukraine ne provoquent une reprise inégale dans la région.

A contrario, dans la dernière édition de l’Asian Development Outlook, la Banque asiatique de développement (BAsD) anticipe une croissance en Asie de 5,2 % en 2022, avec une prévision quasi inchangée pour l’ASEAN (-0,2 pt à 4,9 %), notant un potentiel de croissance robuste, grâce à une inflation plus faible que dans le reste du monde. Selon une enquête du Nikkei, les principales menaces pour les économies asiatiques dans les 12 prochains mois sont : l’inflation en Indonésie, aux Philippines et à Singapour, la hausse des prix des matières premières en Malaisie, ainsi que le terrorisme et la géopolitique en Thaïlande.

Semi-conducteurs : proposition de coopération des États-Unis et du Japon

Dans le cadre de la future stratégie économique indopacifique américaine, les États-Unis et le Japon ont invité les pays de l’ASEAN à participer à un nouveau cadre de chaîne d’approvisionnement conçu pour éviter de futures pénuries de semi-conducteurs et d’autres biens stratégiques. Le cadre appellera les pays participants à renforcer leur coopération pour garantir l’accès aux matériaux nécessaires. Il comportera une section sur la décarbonation dédiée à concentrer les investissements dans les technologies nécessaires pour accélérer le déploiement des énergies propres. Des sections sur la coopération numérique et le maintien de la liberté commerciale sont également incluses.

Avec les contributions des Services économiques de Bangkok, Hanoï, Jakarta, Kuala Lumpur, Manille, Rangoun, Phnom Penh et de l’Antenne de Vientiane.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône