2020 - 2021 : Baisse de 82 % des recettes du tourisme international

Le Cambodge n’a enregistré que 184 millions de dollars de recettes touristiques internationales l’année dernière, ce qui représente une chute de 82 % par rapport aux 1,023 milliards de dollars de 2020.

Le nombre de touristes internationaux visitant le Royaume a chuté de 84,96 %, passant de 1 306 143 en 2020 à seulement 196 495 l’année dernière. Photo Hong Menea
Le nombre de touristes internationaux visitant le Royaume a chuté de 84,96 %, passant de 1 306 143 en 2020 à seulement 196 495 l’année dernière

Le chiffre de l’année dernière était en baisse de plus de 96 % par rapport au pic historique de 4 919 milliards de dollars en 2019, qui avait augmenté de 12,4 % par rapport à 2018, à en croire les statistiques du ministère du Tourisme.

Le nombre de touristes internationaux visitant le Royaume a également chuté de 1 306 143 en 2020 à seulement 196 495 en 2021, ce qui représente une baisse de près de 97,03 % par rapport au record de 6 610 592 enregistré en 2019.

Ho Vandy, conseiller de l’Association cambodgienne des agents de voyage, a déclaré au Post que tous les pays se lançaient dans une série d’initiatives visant à stimuler les voyages internationaux, dans un monde assombri par les menaces persistantes pour la santé publique et le tourisme mondial posées par la variante Omicron.

Il prévoit que les recettes du tourisme international rapporteront plus au Cambodge cette année qu’en 2021, si le Royaume — ainsi que d’autres pays de l’ANASE comme la Thaïlande, le Vietnam et Singapour — supprime les restrictions de voyage pour les arrivées internationales comme prévu.

« Le secteur touristique cambodgien devrait également bénéficier de la réduction, dans les pays voisins, des exigences en matière de quarantaine pour les touristes étrangers, car les visiteurs qui voyagent dans ces pays peuvent également se rendre au Cambodge », a déclaré M. Vandy.

« La baisse prolongée du nombre de visiteurs et des revenus du tourisme au cours des deux dernières années a absolument dévasté l’industrie locale, avec plus de 70 % des entreprises qui ont cessé leurs activités. Pendant cette période difficile, le gouvernement a toutefois pris des mesures pour alléger le fardeau des entreprises et des particuliers les plus durement touchés », a-t-il ajouté.

Le président de la section cambodgienne de la Pacific Asia Travel Association (PATA), Thourn Sinan, se montre toutefois moins optimiste quant aux perspectives de l’industrie du tourisme en 2022.

Il hésite à effectuer des prédictions, suggérant que la menace Omicron s’intensifie et ajoute une nouvelle incertitude à la trajectoire du secteur. D’un autre côté, la série de nouvelles stratégies visant à restaurer et à maintenir les flux touristiques internationaux qui ont été lancées par le gouvernement devrait remédier à certaines des conséquences potentielles d’Omicron, estime-t-il.

« La présence d’Omicron aura un impact durable sur l’économie et le tourisme au Cambodge, et dans le monde entier », a déclaré M. Sinan, estimant que le tourisme intérieur ne devrait subir qu’un impact minime à la suite de la variante.

Le porte-parole du ministère du Tourisme, Chuk Chumno, a récemment déclaré au Post que le Covid contrariait l’industrie du voyage depuis plus de deux ans, incitant de nombreux pays à fermer leurs frontières aux visiteurs entrants.

« Naturellement, le nombre d’arrivées de touristes étrangers a considérablement diminué l’année dernière, la propagation du Covid-19 empêchant certains pays de rouvrir complètement leurs portes aux touristes », a-t-il déclaré.

Malgré la présence persistante du coronavirus, le ministère a défini de nombreuses politiques et feuilles de route pour le développement du tourisme afin de faire du Royaume un lieu sûr pour les touristes, a-t-il ajouté.

Le ministère a indiqué que les recettes du tourisme intérieur se sont élevées à 230 millions de dollars l’année dernière, soit une baisse de 42,2 % par rapport aux 400 millions de dollars de 2020.

L’industrie du tourisme et des voyages représentait 1,8 % du produit intérieur brut (PIB) en 2021, en baisse par rapport aux 3 % et 12,1 % enregistrés respectivement en 2020 et 2019.

Hin Pisei avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône