11e Festival international du film au Cambodge : Allison Chhorn, histoire de survie

L’artiste Alllson Chhorn sera au 11e Festival international du film du Cambodge qui ouvrira le 28 juin prochain à Phnom Penh.

À propos

Allison Chhorn est une cinéaste et artiste multidisciplinaire cambodgienne et australienne dont le travail explore les thèmes du déplacement et du traumatisme des réfugiés et des migrants.

Fille de réfugiés cambodgiens qui ont fui le Cambodge au milieu des années 80, Allison Chhorn a grandi en Australie et a été diplômée du programme d’arts visuels de l’Université d’Australie-Méridionale en 2014.

Allison a réalisé de nombreux courts métrages, des installations vidéo in situ et des documentaires. Sa première grande exposition solo skin shade night day a été lancée en juin 2022.

Oeuvre d'Allison Chhorn
Oeuvre d'Allison Chhorn
« Ma façon de pratiquer l’art vient vraiment d’une méthodologie qui remonte peut-être à mes parents.

« Même s’ils ne sont pas des artistes, je crois que leur histoire de survie en tant que réfugiés signifie qu’ils ont toujours été capables de faire quelque chose à partir de rien : fabriquer des articles ménagers à partir de matériaux trouvés, faire pousser des légumes, cuisiner à partir de ce qu’ils ont cultivé, coudre de vieux vêtements, etc. »

Le travail d’Allison a été présenté dans des festivals de films prestigieux dans le monde entier, et elle est un bel exemple de la contribution que les Australiens d’origine cambodgienne apportent à l’Australie moderne.

L’ambassade d’Australie au Cambodge se déclare ravie qu’Allison soit présente au Festival international du film du Cambodge cette année et qu’elle participe à un débat sur les femmes dans le cinéma, aux côtés d’autres réalisatrices d’Asie du Sud-Est.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône