top of page
Ancre 1

Événements & IFC : « 1953, un nouveau départ dans les relations entre la France et le Cambodge »

À l’occasion du 70e anniversaire de l’indépendance du Cambodge, l’Ambassade de France et l’Institut français au Cambodge, en partenariat avec le musée Sosoro et l’Institut de recherche pour le développement (IRD), organisent un ensemble événements afin de célébrer les liens particuliers qui unissent les deux pays, à travers des expositions, des conférences et un cycle cinéma.

Vincent Auriol et Norodom Sihanouk
Vincent Auriol et Norodom Sihanouk

À partir du 8 novembre, l’exposition « 1953 : France-Cambodge, un nouveau départ » sera présentée au Musée de l’économie et de la monnaie (SOSORO). Elle retrace l’histoire de l’indépendance du Cambodge après la période du protectorat français, une indépendance obtenue par le Roi-Père Norodom Sihanouk « sans verser une goutte de sang », et le développement du pays dans les deux décennies qui ont suivi. Loin de constituer une rupture, l’exposition montre que les années qui ont suivi 1953 ont au contraire été marquées par une densification de la coopération bilatérale jusqu’au début des années 1970.

Le 8 novembre également sera inaugurée une autre exposition sur le mur d’enceinte de l’ambassade de France : « Le Cambodge vu du ciel – 70 ans de coopération ». Elle a été conçue par l’Institut de Recherche et de Développement (IRD) sur la base de travaux menés en partenariat avec les principales institutions académiques cambodgiennes. Constituée d’images aériennes et satellites prises au cours des 70 dernières années, l’exposition témoigne des transformations du territoire cambodgien et offre un autre regard sur l’évolution du pays, tout en montrant comment les techniques d’observation de la Terre peuvent permettre de mieux répondre aux défis du développement durable.

Côté cinéma, l’Institut français du Cambodge diffusera, du 8 au 11 novembre, une sélection de quatre films en français autour de l’indépendance du Cambodge et des autres pays de l’ancienne Indochine française. Les séances auront lieu en présence du réalisateur Philippe Fréling, en résidence à Phnom Penh.

Enfin, un cycle de conférences sera organisé à l’Institut français, avec l’historienne Marie Aberdam, enseignante et chercheuse à l’Institut National des Langues et Civilisations (Inalco). Le 5 décembre, une première conférence reviendra sur le contexte, les acteurs et les étapes qui ont conduit le pays à recouvrer son autonomie, depuis l’émergence du nationalisme khmer dans les années 1930, jusqu’aux enjeux du recouvrement complet de sa souveraineté au lendemain de la Conférence de Genève (1954) qui mit fin à la première Guerre d’Indochine.

La seconde conférence, le 12 décembre, sera consacrée aux « Mémoires cambodgiennes de la colonisation ». Elle reviendra sur les récits et les représentations de la colonisation au Cambodge et sur les relations entre histoire et mémoire dans la société cambodgienne d’aujourd’hui. Ces deux conférences se tiendront en français, avec traduction simultanée en khmer.

Plus de détails sur les événements du programme : institutfrancais-cambodge.com/tag/cycle-un-nouveau-depart/


Yorumlar

5 üzerinden 0 yıldız
Henüz hiç puanlama yok

Puanlama ekleyin

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page