Économie & Cambodge : La chaussure repart du bon pied

Les exportations de l'industrie cambodgienne de la chaussure ont généré 1,3 milliard de dollars de revenus en 2021, soit une augmentation de plus de 20 % par rapport à 2020.

Le Royaume a exporté pour 1,3 milliard de dollars de chaussures l'année dernière, soit une hausse de 20,4 % par rapport au 1, 08 milliard de dollars de 2020. Photo Hong Menea
Le Royaume a exporté pour 1,3 milliard de dollars de chaussures l'année dernière, soit une hausse de 20,4 % par rapport au 1, 08 milliard de dollars de 2020. Photo Hong Menea

« Selon le président de la Cambodia Footwear Association (CFA), la croissance du secteur en 2022 devant retrouver son élan pré-pandémique »

Le président de la CFA, Ly Kunthai, a déclaré au Post que cette augmentation était due à divers facteurs, à savoir la réduction des inquiétudes concernant Omicron, l’augmentation des taux de vaccination, la réouverture des pays, la stabilisation des revenus et la reprise progressive du tourisme.

Il a rappelé qu’en 2021, l’exportation de produits de la chaussure avait atteint 1,3 milliard de dollars en volume d’échange, soit une augmentation de 20,4 % par rapport au 1,08 milliard de dollars l’année précédente.

« En raison de ces développements positifs, les exportations de chaussures en 2022 devraient dépasser celles de 2021 », affirme M. Kunthai.

Il a cité la réception par le Cambodge d’un approvisionnement adéquat et efficace en matières premières, notamment en provenance de Chine, comme un facteur contribuant à la reprise accélérée du Royaume.

Et, il prédit une augmentation significative des commandes de chaussures cambodgiennes cette année.

Il estime également que la nouvelle loi cambodgienne sur l’investissement, entrée en vigueur fin 2021, offre de nombreuses raisons de voir à nouveau les investisseurs affluer au Cambodge.

« Pour 2022, je pense que les recettes des exportations de chaussures augmenteront de 20 à 30 % en glissement annuel, car à mesure que les voyages augmentent, la demande de chaussures augmentera en conséquence », dit-il.

Les principaux marchés pour les chaussures fabriquées au Cambodge sont les États-Unis, l’Europe, le Canada, le Royaume-Uni, le Japon et d’autres pays asiatiques.

Lors d’une réunion avec la FCA et l’Association cambodgienne des articles de voyage et du cuir la semaine dernière, le ministre de l’Industrie, des Sciences, des Technologies et de l’Innovation, S.E. Cham Prasidh, a déclaré que, malgré la crise du Covid-19, les exportations de chaussures, de sacs et d’articles de voyage du Royaume étaient restées sur une tendance à la hausse et que l’industrie semblait prête à continuer d’attirer les investissements.

Il a souligné que ces points positifs résultaient d’une combinaison de facteurs tels que la stabilité politique et macroéconomique, un système d’investissement transparent et des incitations, notamment en termes de commerce préférentiel.

Toutefois, au sujet de la poursuite du développement, le ministre a déclaré que les propriétaires et les directeurs d’usine devaient veiller à ce que les droits et les besoins de leurs travailleurs soient respectés et satisfaits.

« Toutes les associations d’usines doivent sérieusement envisager de participer au programme Better Factories Cambodia de l’Organisation internationale du travail, que j’ai créé en 1998 pour améliorer les conditions de travail au Cambodge, et respecter les droits des travailleurs avec une vision à long terme pour la réputation et l’avenir du secteur textile dans le Royaume ».

Hin Pisei avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône