Transports : L’autoroute Phnom Penh-Sihanoukville ouvrira dans les délais prévus

Léger retard

Le ministère des Travaux publics et des Transports a confirmé lundi que la construction de la toute première autoroute du pays s’achèvera comme prévu malgré la crise du COVID-19. S.E. Vasim Sorya, porte-parole du ministère des Travaux publics et des Transports, a déclaré la semaine dernière qu’en novembre, la construction était achevée à 27 %. Les travaux de construction ont été légèrement ralentis en raison du COVID-19.

« D’une manière générale, la construction ne semble pas affectée, mais le personnel de l’entreprise de construction, qui était parti pour la Chine, n’est pas encore revenu », a-t-il dit en évoquant le retard de transport de certains matériaux de construction en raison de la pandémie.

« Quoi qu’il en soit, la firme s’est engagée à terminer la construction comme prévu, a-t-il ajouté »

Ouverture en 2023

Le projet d’autoroute Phnom Penh-Sihanoukville, qui représente un investissement de 2 milliards de dollars américains est développé par la China Road and Bridge Corporation (CRBC). L’autoroute, longue de 190 km, sera la plus grande voie express du Cambodge lorsqu’elle sera opérationnelle en 2023. Développée dans le cadre de l’initiative chinoise de la ceinture et de la route, cette voie rapide est considérée comme l’un des projets stratégiques pour renforcer les liens entre la Chine et le Cambodge. La construction de la voie express Phnom Penh-Sihanoukville a débuté en mars 2019. L’autoroute devrait être ouverte à la circulation d’ici mars 2023.

Détails

L’étude de faisabilité pour le développement de la voie express a été menée par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) de 2006 à 2018. L’ouvrage est conçu pour devenir une route à deux voies d’une longueur de 190 km, d’une largeur de 24,5 m et autorisant une vitesse maximale de 100 km/h. Selon le ministère des Transports :

« Cet ouvrage améliorera la fiabilité, la sécurité et la mobilité du réseau routier cambodgien et permettra la circulation d’un grand nombre de véhicules »

La voie rapide partira de de Tomnup Kob Srov Road à Phnom Penh et longera le côté est de la route nationale 4 jusqu’à la ville de Chbar Mon. Elle traversera ensuite la route nationale 4 vers le côté ouest, avant de croiser à nouveau la route pour longer le côté est de la route nationale 4. Le projet comprend également la construction de 89 ponts surélevés et de quatre aires de repos. Plusieurs stations d’essence seront construites le long de la route et des barrières seront installées pour empêcher les accidents avec les animaux.

Financement

Estimée à plus de 2 milliards de dollars, l’autoroute Phnom Penh-Sihanoukville est un projet de partenariat public-privé financé par CRBC et les gouvernements du Cambodge et de la Chine. L’autoroute sera opérationnelle selon le schéma construction-exploitation-transfert. Les frais d’entretien et de développement seront financés par les utilisateurs via des postes de péage. Le gouvernement cambodgien a signé un accord de concession avec CRBC en janvier 2018. Hunton & Williams est le consultant du projet.

Avantages

L’autoroute reliera les deux pôles économiques du pays, à savoir Phnom Penh et Sihanoukville. Elle devrait à l’évidence permettre de réduire le temps et donc les coûts liés au transport des marchandises. Pour les particuliers et les touristes, le temps de trajet entre Phnom Penh et Sihanoukville ne devrait prendre que 2 h 30 au lieu des 5 heures habituelles en empruntant la route nationale 4.

L’autoroute atténuera également la circulation sur la route nationale 4, qui est l’une des routes les plus fréquentées du pays et aussi une des plus dangereuses. Le projet créera 6 000 emplois pendant la phase de construction et 2 000 emplois durant l’exploitation.

BANNIERE_BAS_807X123_SERIES_FR_1.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône