top of page
Ancre 1

Transports : Début des travaux pour la construction d'une seconde voie express Phnom Penh - Bavet

Le projet de construction d’une deuxième voie express du Cambodge d’une longueur totale de 135,10 kilomètres reliant la capitale Phnom Penh à la ville de Bavet dans la province de Svay Rieng, et au projet de voie express Ho Chi Minh-Moc Bai au Vietnam a démarré hier matin.

S.E. Sun Chanthol, ministre des Travaux publics et des Transports
S.E. Sun Chanthol, ministre des Travaux publics et des Transports

La cérémonie a eu lieu dans le district de Kean Svay, province de Kandal, sous la présidence du Premier ministre Hun Sen et de S.E. Wang Wentian, ambassadeur de Chine au Cambodge.

S.E. Sun Chanthol, ministre des Travaux publics et des Transports, a déclaré que le projet coûterait environ 1,35 milliard de dollars US dans le cadre d’un contrat de construction-exploitation-transfert d’une durée de 50 ans.

Cette voie express, dont la construction durera 48 mois jusqu’en 2027 et financée par la China Road and Bridge Corporation (CRBC) passera par les provinces de Kandal, Prey Veng et Svay Rieng, a précisé le ministre.

« Cette voie express améliorera considérablement le transport de marchandises et les déplacements des personnes et favorisera le commerce et le tourisme entre le Cambodge, le Vietnam et l’ensemble des pays de l’ASEAN », a-t-il souligné.

S.E. Sun Chanthol a également précisé que parallèlement à la construction de la voie express, le gouvernement royal a décidé de construire un pont sur le Mékong, reliant la commune de Dey Ith du district de Kean Svay à la commune de Thmar Kor du district de Lover Em, dans la province de Kandal, pour un coût estimé à 232,58 millions de dollars US.

Début des travaux pour la construction d'une seconde voie express Phnom Penh - Bavet

S.E. Sun Chanthol a également déclaré que cette deuxième voie express constituait « l’axe économique potentiel » du Cambodge reliant Phnom Penh à la ville de Bavet, dans la province de Svay Rieng, à la frontière avec le Vietnam.

« Cette voie rapide favorisera la croissance des investissements, du commerce et du tourisme à Phnom Penh, dans la nouvelle ville d’Arey Ksat de la province de Kandal, dans les provinces de Prey Veng et de Svay Rieng, en particulier les activités transfrontalières de commerce et de tourisme entre le Cambodge et le Vietnam », a-t-il souligné.

En outre, la voie rapide partagera une partie importante de l’autoroute ASEAN n° 1, ce qui facilitera davantage la connectivité du réseau interne du pays et reliera le Cambodge à l’ASEAN et à la sous-région du Grand Mékong afin de renforcer le potentiel du marché, la compétitivité et la socio-économie, a-t-il ajouté.

La connexion des infrastructures est considérée comme un moteur pour promouvoir la croissance économique nationale et réduire rapidement la pauvreté de la population, a rappelé le ministre.

Selon M. Lim Heng, vice-président de la Chambre de commerce du Cambodge, la voie express donnera un nouvel élan au développement économique du pays en reliant la capitale Phnom Penh et les ports.

« La voie rapide sera très bénéfique pour le développement économique du Cambodge, car elle facilitera le transport des marchandises à l’intérieur du pays et assurera la liaison avec les pays voisins. »

L’autoroute Phnom Penh-Bavet est plus courte que l’autoroute Phnom Penh-Sihanoukville, qui fait 187 kilomètres de long et a coûté quelque 2 milliards de dollars.

Par ailleurs, le Cambodge envisage également de construire une troisième voie rapide entre Phnom Penh et la province de Siem Reap, elle fait actuellement l’objet d’une étude de faisabilité.

Avec AKP

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page